blog.fmnd.org

La consigne spirituelle  |  Homélies  |  Web TV  |  Admin    

Actualité Domini › Homélies de Père Bernard

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 16 août 2015

Sanctifions nos dimanches !

Homélie du 16 août 2015

Début de la Messe : Au lendemain de notre Messe solennelle de l’Assomption de la Vierge Marie, nous voici à nouveau réunis pour célébrer, comme chaque dimanche, la Résurrection de Jésus. Le réveil de la France, dont a parlé le Cardinal Barbarin dans son appel d’avant-hier à la France, aura comme conséquence la redécouverte du sens du dimanche, Jour du Seigneur, Jour de la Résurrection, Jour du repos, Jour de la famille, Jour de la joie de Dieu. Saint Jean-Paul II avait donné, en 1998, une très belle lettre apostolique sur le jour du Seigneur. Ce pourrait être un excellent texte de méditation en ce temps de fin de vacances. Puisse la Messe dominicale être en vérité pour tout baptisé la source et le sommet de toutes les activités de la semaine. Nous sommes, hélas, bien loin encore d’une telle réalisation !

Lire la suite...

samedi 15 août 2015

Réjouissons nous avec le Ciel de l'Assomption de la ste Vierge

Homélie du 15 août 2015 pour la fête de l'Assomption

Bien chers amis, que cette solennité de l’Assomption soit vraimentpour chacun de nous un jour de joie et de fête. Les tristesses et les angoisses que les évènements de notre monde font naître en nos cœurs ne doivent pas déraciner en nos âmes la foi, l’espérance et la charité. Dieu est plus puissant que toutes les forces du Mal ! C’est le grand message du mystère de l’Assomption ! La mort, châtiment du péché originel, a été vaincue par Jésus. Saint Paul nous a invités à nous réjouir de la Résurrection de Jésus, fondement de notre Foi et de notre espérance. L’Assomption de la Vierge Marie est le plus beau et grand fruit de la victoire définitive du Christ Rédempteur sur le péché, la mort et Satan. Cette solennité est un grand signe d’espérance pour tous ceux qui croient en Jésus, Verbe incarné, crucifié pour nous, ressuscité pour notre justification.

Lire la suite...

France si c'était l'heure de ton réveil?

Bien chers amis, la solennité de l’Assomption en cette année 2015 est une étape historique en vue de la conversion de la France, Fille aînée de l’Eglise. Le Cardinal Barbarin, hier, a lancé ce grand appel à tous les Français :

« France, si c’était l’heure de ton réveil ? Permettez-moi de lancer un appel. Puisqu’on dit qu’en bien des endroits nos églises sont vides, proposons aux catholiques de s’y retrouver régulièrement pour prier. Peu importe le nombre : Dieu reconnaît la fidélité des cœurs priants et exauce leurs demandes ».

Le Cardinal suggère :

« Une prière du matin pour ceux qui partent au travail avec la lecture de la Parole de Dieu ; un rendez-vous de l’après-midi pour nos anciens : le chapelet récité en union avec ceux qui sont à la grotte de Lourdes ; un temps d’adoration du Saint-Sacrement ou d’oraison silencieuse… Que nos églises vivent et revivent ! »

Il n’oublie pas les familles :

« Cet appel s’étend aussi à nos familles, pour que la prière retrouve sa place dans nos maisons et notre vie quotidienne. Qu’on prenne le temps de prier le soir ensemble, de préparer la Messe en lisant les lectures du dimanche qui arrive. » Il pense aux chrétiens d’Orient pour lesquels les cloches de France sonneront le 15 août à midi : « N’oublions pas dans nos intentions les frères et sœurs chrétiens d’Orient pour qui les cloches sonneront demain à midi en tant d’endroits ! Prions aussi pour le pape François, car il en a besoin et il le demande. Chaque fois que je le vois, il me répète : "Dis-leur de prier pour moi". Oui, nous prions pour une France servante, comblée, humble et priante. Qu’elle poursuive sa route comme une fille qui prend modèle sur sa mère, car nous sommes sûrs qu’une telle mère n’abandonnera jamais ses enfants ».

dimanche 9 août 2015

Ne nous laissons pas influencer par ceux qui veulent voir changer la morale de l'Eglise

Homélie du 19e dimanche Bien chers amis, nous rendons grâce à Dieu avec vous pour la retraite que nous venons de vivre avec 73 retraitants dont des personnes d’Afrique, du Cap Vert, du Sri Lanka, du Liban. Ils nous ont édifiés par leur Foi simple qui, nous en sommes convaincus, a touché les Cœurs de Jésus et de Marie. Les informations quotidiennes révèlent l’intensité du combat entre la Femme et le Dragon. Chaque jour, nous apprenons l’horreur de nouveaux attentats terroristes ! Des fillettes de 10 ans ont été utilisées au Cameroun comme bombes pour tuer le maximum de personnes, qui faisaient paisiblement leur marché. Cette semaine, des centaines de migrants sont encore morts noyés en Méditerranée. Pourquoi tant de drames humains et pourquoi la mondialisation de l’indifférence ? Puissent des hommes et femmes de bonne volonté se lever pour, enfin, dire un «non» énergique aux colonisations idéologiques, aux dictateurs du relativisme et aux responsables des cultures de la mort !

Lire la suite...

samedi 8 août 2015

Apprenez des saints la joie l'ardeur et le courage

Homélie du samedi 8 août 2015

Bien chers jeunes amis, vous vous préparez auprès du Cœur de Jésus en cette église et, ce soir, auprès du Cœur Immaculé de Marie, Notre-Dame des Neiges à votre beau et riche pèlerinage sur les pas de Saint François d’Assise, de Sainte Rita et de Sainte Marie-Magdeleine sans oublier la journée d’évangélisation à Cannes. Bienheureux êtes-vous de pouvoir faire un tel pèlerinage ! Beaucoup vous envient et aimeraient, c’est évident, vous accompagner ! Nous vous accompagnerons spirituellement, soyez en sûrs et nous vous invitons à nous porter spirituellement en chaque lieu où Dieu vous prépare de grandes grâces ! Le 18 août, vous nous raconterez tout ce que vous avez vécu comme le faisait Saint Paul au retour de ses voyages missionnaires ! La Parole de Dieu, en ce samedi, nous invite à l’essentiel : l’adoration et la louange de Dieu !

Lire la suite...

dimanche 2 août 2015

Seigneur, qu'en ces vacances nous ayions faim et soif de sainteté

Homélie du dimanche 2 août 2015

Bien chers amis, notre premier samedi du mois d’hier a été marqué par le mariage de Guillaume et Guillemette. Le prochain samedi du mois nous préparera aux vœux perpétuels de sœur Marie-Assunta et de sœur Rosa. Cette année de la vie consacrée se vit entre deux Synodes de la famille. L’Eglise souligne ainsi le lien entre famille et vie consacrée. Le 18 octobre prochain, ce lien sera encore plus explicite par la canonisation de Louis et Zélie Martin, premier couple canonisé. Ils ont eu 9 enfants dont Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus. 4 sont morts en bas âge, mais les 5 filles, qui ont survécu, sont toutes devenues religieuses ! Quel était le secret de cette famille française ?

Lire la suite...

jeudi 30 juillet 2015

La gloire de Dieu

Homélie du jeudi 30 juillet 2015

Le texte de l’Exode, en ce jour, nous parle de deux symboles importants : la nuée et la gloire de Dieu, La nuée qui couvrait la tente de la rencontre est le signe sensible de la Présence de Dieu. La gloire du Seigneur qui remplissait la demeure est plus difficile à expliquer. Le mot hébreu kabôd qui a été traduit par « gloire » implique l’idée de poids. Le poids d’un être dans l’existence définit son importance, le respect qu’il inspire, sa gloire. Pour l’hébreu donc, à la différence du grec et du français, la gloire ne désigne pas tant la renommée que la valeur réelle, estimée à son poids. Saint Ignace de Loyola, que nous fêterons demain, a été très sensible au mot gloire. Pendant sa vie militaire, il a recherché les honneurs et la gloire humaine. Mais il a compris, après sa conversion, que cette gloire-là est éphémère et superficielle.

Lire la suite...

lundi 27 juillet 2015

L'heure de la compromission est passée l'heure du courage a sonné

Homélie du lundi 27 juillet 2015

Nous avons voulu célébrer la Messe du Cœur Immaculé de Marie pour remercier encore Notre-Dame des Neiges et Dieu Trinité avec grande reconnaissance pour les nombreuses grâces de ces trois semaines de colonie, camps, routes, pèlerinages enfants, Retraite et Session. La Parole de Dieu, en ce lundi, nous rappelle que l’essentiel de notre mission de consacrés et de baptisés réside en l’union à Dieu par la prière et la mission. Moïse est un modèle pour tous. Son union à Dieu par la prière est connue de tous. Sa fidélité pour remplir la mission que Dieu lui a donnée est admirable.

Lire la suite...

dimanche 26 juillet 2015

L'adoration et le chapelet pour la sainteté

Homélie du dimanche 26 juillet 2015, fin de la colonie

Bien chers enfants, nous voici au sommet de notre colonie par cette Messe à laquelle participent vos parents, vos frères et sœurs et vos amis. Chaque Messe doit être, selon le Concile Vatican II, Source et Sommet de toutes nos activités chrétiennes. Cette Messe doit aussi être une Eucharistie d’action de grâces pour tout ce que Dieu nous a donné pendant ces trois semaines, ici à la colonie, en nos deux camps adolescentes et adolescents, nos deux routes de jeunes, les deux pèlerinages enfants et les deux camps arc-en-ciel. Nous ne pouvons que dire : merci Seigneur de tous vos bienfaits !

Lire la suite...

mardi 14 juillet 2015

Les saints de France

Homélie du 14 juillet 2015 sur les Saints de France

Bien chers enfants, c’est une grande joie de vous retrouver après la Session de Sens que vous avez portée dans votre prière et vos petits sacrifices. Avec Mère Magdeleine, nous vous remercions beaucoup car vous avez contribué à l’obtention de très nombreuses grâces. Tous les participants sont repartis dans la joie et l’action de grâce et ils nous demandé de beaucoup vous remercier. Nous savons que vous avez passé un très bon dimanche et, hier, une très bonne journée en montagne. Pour tout cela, merci Jésus, merci Notre-Dame des Neiges, merci Dieu notre Père, merci Esprit-Saint !

Dans l’église universelle, nous fêtons aujourd’hui un saint qui a beaucoup aimé les malades et les pauvres : Saint Camille de Lellis. Ce Saint est mort, il y a 401 ans. Notre Pape François imite vraiment ce grand saint dans son amour pour les pauvres et les malades. N’oubliez jamais ceux qui souffrent. N’oubliez pas ceux qui, en ce moment, ne connaissent pas la joie de la colonie ou des camps et qui vivent dans des pays en guerre.

Lire la suite...

lundi 13 juillet 2015

Session sur la famille 6/6 :N'ayons pas peur en ce temps de grande persécution contre les chrétiens

Homélie de la messe d'envoi du lundi 13 juillet

La Parole de Dieu de cette Messe d’envoi en l’honneur du Cœur Immaculé de Marie, Notre-Dame des Neiges, est vraiment actuelle : elle parle de persécution et de contradictions endurées par le Peuple de Dieu. Nos frères et sœurs chrétiens, aujourd’hui, au Moyen Orient, au Nigéria et en d’autres pays sont persécutés comme l’ont été les membres du Peuple de Dieu en Egypte. Pourquoi sont-ils persécutés ? Uniquement parce qu’ils sont chrétiens ! Jésus, dans l’évangile de ce jour, nous permet de mieux comprendre la haine satanique contre les chrétiens : Je ne suis pas venu apporter la paix mais le glaive ! Cette phrase est déconcertante, comment la comprendre ? Jésus est le Verbe de Dieu, qui est venu réconcilier les hommes pécheurs à Dieu et les hommes entre eux. Il est, évidemment, le pacifique par excellence. Mais pour accueillir la paix de Dieu, il faut ouvrir son cœur à la grâce que Jésus veut nous donner.

Lire la suite...

dimanche 12 juillet 2015

Session sur la famille 3/6 :Témoignons à contre courant de la vérité sur la famille

Homélie de la messe du dimanche 12 juillet 2015

La Parole de Dieu, en ce 15e dimanche du temps ordinaire, nous appelle au courage pour annoncer la Vérité révélée sans peur en allant à contre-courant. Amos n’avait pas eu le projet d’être prophète : « j’étais bouvier et je soignais les sycomores, mais le Seigneur m’a dit : « Va, tu seras prophète pour mon peuple ! ». Amos a été courageux pour remplir sa mission, malgré les contradictions, les oppositions et les persécutions. Il a dénoncé les graves injustices des chefs et notables du Peuple et c’est la raison pour laquelle le prêtre de Béthel le chasse. Dieu, aujourd’hui, a besoin de nouveaux prophètes. Jean-Paul II, Benoît XVI et notre Pape François ont exercé et exercent courageusement leur mission pétrinienne par la fidélité à la Vérité révélée. Le Cardinal Sarah se dépense sans compter pour réveiller la France, infidèle aux promesses de son baptême, en leur rappelant : Dieu ou rien ! La mission prophétique, cependant, ne doit pas être seulement exercée par les membres de la hiérarchie. Nous sommes tous appelés à participer à la mission prophétique de Jésus.

Lire la suite...

samedi 11 juillet 2015

Session sur la famille 2/6 : Que St Benoît nous aide à être artisans du renouveau de la famille et de l'Europe

Homélie de la Messe du samedi 11 juillet, Saint Benoît, Co-Patron de l’Europe :

Cette première Messe en l’honneur de Saint Benoît est en lien avec notre Session sur la Famille. Saint Benoît, en effet, a été inspiré par Dieu pour fonder l’Ordre bénédictin qui rassemble des moines dans un esprit de famille autour de leur Père Abbé, appelé à imiter Saint Benoît, modèle de sagesse et d’éducation en vue de ne rien préférer à Jésus. Benoît XVI, dans une audience du mercredi sur Saint Benoît, avait dit qu’entre le Ve et le VIe siècle, le monde était bouleversé par une terrible crise des valeurs et des institutions, causée par la chute de l'Empire romain, l'invasion des nouveaux peuples et la décadence des mœurs.

Saint Benoît, avait-il dit, avait été présenté comme un «astre lumineux», qui, dans la Rome décadente, annonçait l'issue de la «nuit obscure de l'histoire». St Benoît a été un authentique ferment spirituel pour transformer le visage de l'Europe au cours des siècles, bien au-delà des frontières de sa patrie et de son temps, suscitant après la chute de l'unité politique créée par l'empire romain une nouvelle unité spirituelle et culturelle, celle de la foi chrétienne partagée par les peuples du continent. C'est précisément ainsi, disait Benoît XVI, qu'est née la réalité que nous appelons «Europe».

Puisse Saint Benoît être à nouveau cet astre lumineux qui annonce le renouveau de l’Europe !

Lire la suite...

mercredi 8 juillet 2015

Prenez Saint Joseph comme protecteur et modèle

Homélie du mercredi 8 juillet 2015,

Nous venons d’entendre le magnifique témoignage sur Joseph, le fils préféré de Jacob, qui, depuis son combat avec Dieu, a été appelé par Dieu Lui-même Israël. Quelle grandeur d’âme chez celui qui, par jalousie, avait été vendu par ses frères ! La divine Providence a permis que Joseph ne meure pas. Mais elle a fait davantage encore : Joseph est devenu le bras droit de Pharaon. Grâce à Joseph, les fils d’Israël ont pu survivre. Joseph est la figure d’un autre grand saint que, tous les mercredis, nous prions : Saint Joseph !

Lire la suite...

dimanche 5 juillet 2015

Témoignons sans peur de la vérité, peu importent louanges ou critiques !

Homélie du 14e dimanche ordinaire, 5 juillet 2015

Bien chers amis, nous sommes très heureux, en ce dimanche, d’accueillir les enfants de la colonie, qui vont nous faire du bien et nous rajeunir en nous apportant la joie, la fraîcheur de leur cœur pur, l’innocence de Dieu. Merci Dieu notre Père, merci Jésus, merci Notre-Dame des Neiges, merci à nos Père et Mère, sans qui cette colonie n’existerait pas !

La première lecture de ce dimanche révèle la difficulté de la mission de tous les prophètes, qui doivent parler sans peur au nom de Dieu et dénoncer les désobéissances à la Loi de Dieu. Le prophète doit souvent aller à contre-courant. Il ne peut pas alors plaire à ceux qui ont l’esprit du monde et qui sont mondains. Tous les prophètes ont été contredits et persécutés.

Lire la suite...

mardi 30 juin 2015

Notre civilisation n'est elle pas une nouvelle "Sodome et Gomorrhe" ?

Homélie du mardi 30 juin 2015

Au lendemain de la solennité des Saints Pierre et Paul, nous faisons mémoire d’un saint prêtre du diocèse de Viviers et nous n’oublions pas tous les saints martyrs de Rome. Le temps des martyrs n’est pas révolu ! Prions ces héroïques témoins de Jésus de nous obtenir des grâces de courage pour témoigner de notre Foi ! Elle est aujourd’hui mise en péril du fait de la grande apostasie. Dieu avait demandé à Loth et à sa famille de quitter Sodome qui allait subir le châtiment de son péché. Sodome et Gomorrhe sont aujourd’hui sous les eaux de la Mer morte. Nous savons, tous, quel était le péché de Sodome.

Lire la suite...

dimanche 28 juin 2015

France, Fille aînée de l'Eglise, réveille-toi et retrouve la fidélité aux promesses de ton Baptême !

Homélie du dimanche 28 juin 2015

La Parole de Dieu, en ce 13e dimanche du temps ordinaire, nous invite à la confiance en Jésus, qui est la Résurrection et la Vie ! La Puissance du Cœur de Jésus, soulignons-le, ne contraint jamais notre liberté. Jésus a guéri cette femme qui avait des pertes de sang depuis 12 ans, parce qu’elle avait Foi en Lui : Il pouvait la guérir ! Le Cœur de Jésus a été touché par la Foi de cette Femme : « Ma fille, ta foi t’a sauvée. Va en paix et sois guérie de ton mal ! » Jésus a pu ressusciter la fille de Jaïre, chef d’une synagogue, parce qu’il est venu implorer Notre-Seigneur : « viens lui imposer les mains pour qu’elle soit sauvée et qu’elle vive ».

Lire la suite...

mercredi 24 juin 2015

Merci Saint Jean Baptiste pour votre courage !

Extrait de l'homélie du mercredi 24 juin 2015. St Jean Baptiste

Puisse cette Messe nous obtenir joie, confiance, et action de grâces pour préparer une nouvelle année, qui, jusqu’au 2 février 2016, sera encore l’année de la vie consacrée et, à partir du 8 décembre, sera l’année sainte de la Miséricorde. L’évangile, pour la solennité de la naissance de Jean Baptiste, rapporte la question des voisins d’Elisabeth et de Zacharie : « que sera donc cet enfant ? » La crainte, en effet, les avait saisis, écrit Saint Luc, car ils étaient témoins d’évènements qui les dépassaient : Elisabeth stérile et en âgée venait de concevoir un enfant. Zacharie, muet depuis l’annonce de l’archange, retrouvait sa voix au moment de la naissance de Jean. Comment ne pas être saisi par la même crainte qu’avait éprouvée les membres du Peuple de Dieu, au pied du Sinaï, lorsque Moïse recevait la Loi de Dieu ? Les témoins, dit Saint Luc, ne pouvaient qu’affirmer : la main du Seigneur était avec cet enfant !

Lire la suite...

mardi 23 juin 2015

La grandeur d'âme d'Abraham !

Extrait de l'homélie du mardi 23 juin

Le livre de la Genèse révèle la grandeur d’âme d’Abraham et son détachement. Il laisse son frère Loth choisir la meilleure terre dans la région du Jourdain. Abraham est aussi un pacifique. Il ne veut pas de querelle entre Loth et lui, ses bergers et les siens. Abraham, enfin, est confiant en Dieu et pleinement abandonné. Il a déjà laissé son pays et ses biens pour aller, à 80 ans, vers le pays que Dieu lui donnerait. Aujourd’hui, Dieu lui fait voir le pays qu’Il lui donne et Il lui promet une descendance aussi nombreuse que la poussière de la terre ! Qui de nous accueillerait avec la Foi confiante d’Abraham la promesse de Dieu : « si l’on pouvait compter les grains de poussière, on pourrait compter tes descendants » ? N’oublions pas qu’Abraham a 80 ans, que son épouse est stérile et probablement aussi âgée que lui !!! Abraham ne doute pas, il bâtit un autel au Seigneur, c’est-à-dire : il offre un sacrifice à Dieu pour Lui signifier qu’il croit en ses promesses. Sommes nous aussi détachés qu'Abraham ? Le Père des croyants a laissé son frère Loth choisir le pays qu’il préférait. Et sommes nous aussi pacifiques qu’Abraham ? Surtout qu’il n’y ait pas de querelles entre toi et moi, tes bergers et mes bergers ! Avons-nous également totale confiance en Dieu ? Abraham ne doute absolument pas qu’il aura une descendance aussi nombreuse que les grains de poussière de la terre !!!

dimanche 21 juin 2015

Ayons confiance en Dieu, Maître de la création !

Homélie du dimanche 21 juin 2015

Saint Paul disait, dans la deuxième lecture de ce dimanche : le monde ancien s’en est allé un nouveau monde est déjà né ! Ce nouveau monde advient en la plénitude des temps dont parle Saint Paul dans la lettre aux Galates. Cette plénitude est réalisée avec l’Incarnation du Verbe. Mais alors : pourquoi 2000 ans après la venue de Jésus, ce nouveau monde déjà né n’a pas transformé l’humanité en civilisation de l’amour, en Famille des Nations ? En présentant son Encyclique, notre Pape François était réaliste : la maison commune de l'humanité est menacée, ce qui nous menace tous et plus particulièrement les plus pauvres. Notre monde est menacé, nous sommes menacés. Menacés par qui, menacés par quoi ? Notre Pape François ne cesse de le dire et redire : menacés par les démons, menacés par l’orgueil et les péchés capitaux.

Lire la suite...

- page 1 de 19