• Le passage du livre de la Genèse que nous venons d’entendre révèle l’institution divine de la Famille. La Charte des Droits de la Famille, promulguée il y a 30 ans, rappelle à tous cette institution divine. Aucun parlement humain, du fait de cette institution divine, ne peut donc changer la Loi naturelle concernant la famille qui naît du mariage entre un homme et une femme, créés à l’image et ressemblance de Dieu, égaux en dignité mais complémentaires. Adam et Eve, par la grâce de leur mariage, sont devenus comme une seule chair en vue de leur union intime et de la procréation. Les deux buts du mariage sont clairement révélés dans le premier livre de la Bible, la Genèse : l’union des époux et la procréation. Des centaines de milliers de Français se sont levés, cette année, pour défendre cette institution divine qu’est la Famille. Notre gouvernement refuse d’entendre leur voix, qui est celle de la raison. Le Conseil Constitutionnel vient de refuser l’objection de conscience des maires qui refusent de célébrer des mariages homosexuels. Nous sommes bien en dictature du relativisme ! Il est de notre devoir de continuer à aller à contre-courant avec courage et détermination. Ne laissons pas détruire le plan de Dieu sur la famille. La défense de la famille est une mission urgente pour l’avenir de l’humanité et de l’Eglise !
  • Le second témoignage est celui du primat de la Foi. Être témoins de ce primat ne signifie pas : ne pas s’engager dans la société et attendre passivement que tout tombe du Ciel ! La Foi n’est pas l’opium du peuple, Marx s’est trompé. La Foi n’empêche ni la recherche, ni la modernité. La Foi transforme l’homme pécheur et le monde. La Foi a permis aux saints de réaliser les plus grandes actions humaines. Les historiens ne peuvent que constater cette évidence ! Ne rougissons ni de Jésus, ni de l’Eglise. Soyons fiers de notre Foi. La Vierge Marie avait une très grande Foi. L’évangile que nous venons d’entendre le révèle. Elle n’a pas douté un seul instant en la Puissance de Son Fils. Pourtant Jésus a mis sa Foi à l’épreuve : Femme, qu’est-ce que cela pour toi et pour moi. Mon heure n’est pas encore venue ! Mais elle savait que Jésus l’exaucerait. Elle dit aux serviteurs : tout ce qu’Il vous dira, faites-le ! Nous vivons le temps de la grande apostasie, temps que Benoît XVI a décrit comme celui de l’éclipse de Dieu. L’année de la Foi devait être pour ce Pape un pèlerinage dans le désert de notre monde. Notre Pape François nous appelle à cheminer et à sortir pour évangéliser les périphéries. Soyons d’ardents témoins de la Foi en demandant à la Vierge Marie de nous donner une Foi capable d’anticiper l’heure de Jésus. Jésus, aujourd’hui comme hier à Cana, peut devancer l’heure de la civilisation de l’amour en transformant les cœurs de beaucoup de nos contemporains incroyants, mal croyants, indifférents pour les faire brûler d’Amour ! Que manque-t-il à notre monde ? Le vin de l’Amour donné par Jésus aux convives des noces de Cana. Ce vin de l’Amour, l’Eglise pourrait le distribuer en surabondance aux hommes de notre temps. Les prophéties de Jean-Paul II et de Benoît XVI se réaliseront : le troisième millénaire sera le millénaire des familles. Les temps sont propices à un retour à Dieu !
  • Mais pour que l’Eglise puisse distribuer en abondance le vin nouveau de Cana et que ces prophéties de Jean-Paul II et Benoît XVI se réalisent, il est absolument nécessaire que se lèvent de nouvelles vocations sacerdotales et religieuses. Bien chers Foyers amis, aidez les autres familles à ne pas avoir peur de donner la vie. Faites-leur découvrir que toute vie est un don de Dieu. Les époux ne doivent pas se laisser arrêter dans le don généreux et responsable de la vie par des considérations mondaines. Notre Fondateur les invitait très souvent à méditer les paroles de Jésus en Mt 6, 25. Notre Père céleste s’occupe beaucoup plus de nous que des fleurs des chants et des oiseaux du Ciel qui sont pourtant pourvus de tout ce dont ils ont besoin. Les parents, généreux dans le don de la vie et responsables, sont guidés et bénis par la divine Providence. Soyez des témoins de la confiance en la sollicitude divine de notre Père céleste auprès des autres familles et que tous puissent comprendre que le plus grand trésor d’une Nation est l’enfant, don de Dieu. Vos enfants sont destinés à peupler le Ciel. Jésus a besoin de vous, familles chrétiennes, pour pouvoir appeler de nouveaux prêtres et consacrés en vue de la nouvelle évangélisation et du renouveau de l’Eglise et du monde. N’ayez pas peur de parler de la vocation à vos enfants ! Soyez prêts à les donner à Dieu, c’est le plus grand don qu’Il puisse vous faire ! Puissent vos familles ressembler à la famille Martin, la famille de Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus et qu’elles soient des séminaires ou noviciats des futures vocations ! Amen ! Ecce ! Fiat ! Magnificat !