Jésus, en ce jour, exprime une autre conviction paradoxale : celui qui aime son père ou sa mère plus que moi n’est pas digne de moi, celui qui aime son fils ou sa fille plus que moi n’est pas digne de moi ! Jésus, soulignons-le, n’a pas dit : celui qui aime son époux ou son épouse plus que moi n’est pas digne de moi ! Il aurait pu le dire et cela n’aurait pas été scandaleux. Mais alors, comment comprendre cet amour exclusif revendiqué par Jésus ? Qui est donc Jésus pour demander un tel Amour ? Je vous conseille d’approfondir les trois tomes du livre de Benoît XVI sur Jésus. Ce grand Pape théologien vous aidera à mieux comprendre. Jésus est vrai homme, mais Il est aussi vrai Dieu. Parce qu’Il est vrai Dieu, Il peut demander l’amour absolu qui revient à Dieu et qui se traduit par l’adoration qui ne peut être donné qu’à Dieu Seul.

Le Cardinal Barbarin disait à des jeunes : l’adoration c’est l’amour puissance maximum : aimer, aimer, aimer ! Le premier commandement de Dieu est : Tu adoreras Dieu seul et Tu l’aimeras plus que tout ! Alors n’ayons pas peur ! Plus nous aimerons Jésus, mieux nous aimerons notre conjoint, mieux nous aimerons nos père et mère, nos enfants, nos frères et sœurs, notre prochain. Il n’existe aucune concurrence entre l’amour de Jésus et l’amour du prochain, c’est évident.

Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus, docteur de la science de l’amour, peut nous aider à mieux comprendre cette réalité si importante. Elle a bien compris que Jésus nous commandait d’aimer comme Lui. Or aimer comme Jésus dépasse nos pauvres capacités humaines. Mais Jésus ne peut pas commander des choses impossibles. Donc il ne reste qu’une seule solution : Jésus nous donne son Amour pour aimer et ainsi nous pouvons aimer comme Lui, aimer notre conjoint comme Il l’aime, aimer nos père et mère comme Il les aime, aimer nos frères et sœurs comme Il les aime, aimer notre prochain comme Il l’aime ! Benoît XVI a donné une Encyclique lumineuse sur l’amour de charité.

Notre Fondateur et Mère Marie-Augusta ont reçu un charisme authentique pour la mission des apôtres de l’Amour en vue de l’éducation des cœurs au bel amour à la ressemblance des Cœurs de Jésus et de Marie. Eduquer les cœurs, cela demande beaucoup de patience, de persévérance et de confiance. Demandons au Cœur Immaculé de Marie la grâce de devenir, malgré nos pauvretés, des éducateurs des cœurs. Ne nous décourageons pas à cause de nos faiblesses et de nos pauvretés. Nous sommes de petits instruments, mais nous avons la conviction que la Puissance de Jésus se déploie dans notre faiblesse. Alors, allons de l’avant dans nos découvertes de l’Amour divin et soyons des témoins de cet Amour. Le monde est en danger car beaucoup oublient Dieu, méprisent sa Loi et vivent sans Lui. Mais ce monde, Dieu l’aime et Il nous envoie pour l’évangéliser. Nous ne pouvons pas convertir les cœurs, car seul le Saint-Esprit le peut, mais nous pouvons, par la grâce de Dieu, être des témoins fidèles comme le sont nos frères et sœurs en Irak, en Syrie, au Nigéria et en d’autres pays. Soyons ces témoins courageux et laissons-nous guider et inspirer par l’Esprit Saint qui agit par le Cœur Immaculé de Marie. Rendons grâce à Dieu pour la Session que nous venons de vivre et témoignons avec joie et enthousiasme du plan de Dieu sur la famille, l’amour et la vie. Oui, la famille est joie et espérance, Gaudium et Spes, de l’humanité et l’Eglise. L’Enfer s’acharne pour détruire l’œuvre de Dieu, mais l’Enfer échouera parce que Dieu est Créateur de la famille, de l’amour et de la vie humaine !