blog.fmnd.org

La consigne spirituelle  |  Homélies  |  Web TV  |  Admin    

jeudi 30 juillet 2015

La gloire de Dieu

Homélie du jeudi 30 juillet 2015

Le texte de l’Exode, en ce jour, nous parle de deux symboles importants : la nuée et la gloire de Dieu, La nuée qui couvrait la tente de la rencontre est le signe sensible de la Présence de Dieu. La gloire du Seigneur qui remplissait la demeure est plus difficile à expliquer. Le mot hébreu kabôd qui a été traduit par « gloire » implique l’idée de poids. Le poids d’un être dans l’existence définit son importance, le respect qu’il inspire, sa gloire. Pour l’hébreu donc, à la différence du grec et du français, la gloire ne désigne pas tant la renommée que la valeur réelle, estimée à son poids. Saint Ignace de Loyola, que nous fêterons demain, a été très sensible au mot gloire. Pendant sa vie militaire, il a recherché les honneurs et la gloire humaine. Mais il a compris, après sa conversion, que cette gloire-là est éphémère et superficielle.

Lire la suite...

lundi 2 février 2015

Le mystère de la vie consacrée

Homélie du 2 février 2015 : Journée de la vie consacrée en l’année de la vie consacrée

Bien chers amis, puisse cette journée de la vie consacrée, en l’année de la vie consacrée, être une journée de grâces pour tous les consacrés du monde. L’Eglise et le monde ont besoin du renouveau de la vie consacrée. L’Eglise, Corps du Christ, a besoin d’une Tête et d’un Cœur, jeunes et vivants, pour remplir la mission que Jésus lui donne. Les membres de la Hiérarchie sont la Tête et les consacrés sont le Cœur ! Le Parfait Consacré est Jésus, pauvre, chaste et obéissant. Malachie, le dernier Prophète de l’AT, a annoncé, plus de 400 ans avant la naissance de Jésus, que « soudain » viendrait dans son Temple le Seigneur que les membres du Peuple de Dieu cherchaient. Cette prophétie est réalisée au jour de la Présentation de Jésus au Temple. Le Seigneur est bien entré « soudainement » dans le Temple de Jérusalem. Deux personnes seulement ont eu la grâce de comprendre le mystère qui se vivait : Syméon et la prophétesse Anne !

Lire la suite...

dimanche 7 septembre 2014

Soyons des sentinelles de l'invisible

Homélie pour la Messe des vœux perpétuels des Sœurs Claude et Ursule.

Notre Messe dominicale forme un tout avec la Liturgie des vœux de cet après-midi de sœur Claude et sœur Ursule. La première intention de cette Messe est pour la tante de sœur Claude, décédée l’année dernière. Son témoignage de Foi a marqué sa famille et obtenu des grâces pour la vocation de sa nièce. Nous n’oublions pas la famille de sœur Ursule. Les familles sont importantes pour la transmission de la Foi, l’éducation et l’éclosion des vocations. Nous n’oublions pas, en ce jour de fête et de joie, ceux qui souffrent en notre monde et qui sont si nombreux ! N’oublions pas nos frères et sœurs de Syrie, chrétiens et musulmans, qui vivent, depuis quatre années, une guerre dont ils ne ne voient pas l’issue. Que d’enfants sans parents, sans maison, sans école, sans rien à manger et boire ! La situation en Irak est terrifiante ! Notre Pape François et plusieurs responsables de l’Eglise se sont adressés aux Chefs d’Etat afin que des décisions, justes et courageuses, soient prises pour empêcher les Djihadistes de commettre de nouvelles atrocités.

Lire la suite...

samedi 17 mai 2014

Partageons la joie du Cœur Immaculé de Marie pendant la vie publique

Du 17 au 23 : Partageons la joie du Cœur Immaculé de Marie pendant la vie publique

Notre Fondateur soulignait ce fait : les évangélistes ne parlent pas beaucoup de la Sainte Vierge pendant la vie publique de Jésus ! Saint Jean nous rapporte le miracle de Cana et la discrète prière de la Sainte Vierge : « ils n’ont pas de vin ! » A partir de ce texte évangélique, nous pouvons nous imaginer ce qu’a été la joie du Cœur Immaculé de Marie pendant la vie publique de Jésus. Son Fils devait être tout à tous et tout à son Père. Il était comme « mangé ». Il devait « beaucoup » prêcher. Elle vivait dans l’ombre, mais son Cœur Immaculé était dans la joie devant les miracles de son Fils, ses rencontres avec les malades, les éprouvés, les personnes de toute catégorie. Elle était la première disciple de son Fils en écoutant ses paroles avec joie et grande confiance. Elle souffrait de l’endurcissement du cœur d’un grand nombre de scribes et de pharisiens. Elle se réjouissait profondément de savoir que son Fils, le Verbe incarné, pouvait ainsi transmettre la Parole divine qui portait du fruit dans les cœurs des petits et des humbles. A Cana, elle est intervenue discrètement en faveur de ces petits. Elle devait beaucoup prier et supplier afin qu’un plus grand nombre de cœurs s’ouvrent à Jésus, Vérité et Amour.

Lire la suite...

mercredi 1 janvier 2014

Avec Marie, Reine de la Paix, offrons cette messe pour le renouveau de l'Europe !

Homélie de la Messe du 1er janvier 2014, jour de la Paix.

Nous voici arrivés au sommet de notre nuit de prière : la Messe en l’honneur de Marie, Mère de Dieu. L’évangile, comme celui des matines, rappelle le mystère de Noël. La Vierge Marie est historiquement la vraie Mère de Jésus, le Fils unique de Dieu le Père, qui a pris chair en son sein. Elle est donc bien Mère de Dieu. Jésus est le Prince de la Paix, qui a tué la haine par sa mort de la Croix. La Mère de Jésus est donc, aussi, la Reine de la Paix. En cette journée mondiale de la paix, l’Eglise nous invite, par la première lecture, à découvrir que la paix est un don de Dieu, fruit de la bénédiction divine : « que le Seigneur tourne vers toi son visage, qu’Il t’apporte la paix ! ».

Lire la suite...

dimanche 22 décembre 2013

Dieu, dans sa patience, reste fidèle à ses promesses

Homélie du 4e dimanche de l’Avent. 2013.

Bien chers amis, nous ne pouvons que remercier profondément Dieu pour les grâces qui ont été données la semaine dernière. Quelle merveilleuse Fête de Notre-Dame des Neiges avons-nous vécu ! Beaucoup de personnes ont été touchées en profondeur. Dieu a agi dans les cœurs par l’intercession de Notre-Dame de Neiges. Tous les pèlerins, dont plusieurs ont de grandes et lourdes intentions à porter, sont repartis avec la joie de Dieu et la paix du cœur. Sachons lire les signes des temps et rendons grâce à Dieu ! En ce 4e dimanche de l’Avent de l’année A, nous avons entendu à nouveau la prophétie d’Isaïe : la vierge qui devait enfanter un fils qui s’appellerait Emmanuel, Dieu avec nous. Cette prophétie a été donnée plus de 700 ans avant l’évènement.

Lire la suite...

dimanche 15 décembre 2013

Remercions Dieu pour les grâces données !

Homélie du 3e dimanche de l’Avent après la fête en l'honneur de Notre Dame des Neiges. 2013.

Cette Messe du dimanche « gaudete » est une Messe d’action de grâce et d’envoi en mission. Oui, remercions Dieu en enfants reconnaissants pour les grâces données hier, grâces que nous ne pouvons pas mesurer mais qui ont été très nombreuses. Dieu ne sème pas chichement, Il donne en surabondance. En ce 15 décembre, remercions-Le particulièrement pour le 15 décembre 1946. C’était le dimanche de Gaudete comme aujourd’hui ! Remercions Notre-Dame des Neiges pour toutes les grâces données depuis ce 15 décembre 1946. Remercions également nos fondateurs : le Père et Mère Marie-Augusta. Sans eux, nous ne serions pas là, ce matin. Nous avons beaucoup demandé, nous devons beaucoup remercier dans la joie et l’action de grâce d’enfants qui ne sont pas ingrats mais très reconnaissants !

Lire la suite...

vendredi 6 décembre 2013

Qui est vraiment saint Nicolas ?

Homélie en la Fête de Saint Nicolas de Myre. 6 décembre 2013.

L’évangile choisi par l’Eglise pour la Fête de Saint Nicolas révèle que ce Saint a aimé et aime les enfants. S'ils sont obéissants et studieux, saint Nicolas, le 5 décembre, veille de sa fête, remplit leurs souliers de friandises; s'ils sont paresseux ou indociles, il leur apporte un martinet. En Alsace, le 5 décembre au soir, avant de se coucher les enfants ne manquent pas de placer dans la cheminée un sabot pour recevoir le cadeau de saint Nicolas. En Angleterre, les enfants de chœur avaient saint Nicolas pour patron. Il est aussi le protecteur des filles à marier. Mais qui est donc Saint Nicolas dont le culte s’est ainsi tellement répandu ?

Lire la suite...

dimanche 24 novembre 2013

En cette solennité du Christ Roi se conclut joyeusement l'année de la Foi !

Homélie dimanche 24 novembre 2013, solennité du Christ Roi

En cette solennité du Christ Roi se conclut joyeusement l’année de la Foi, qui avait été ouverte par Benoît XVI le 11 octobre 2012. Vivons cette Messe solennelle dans la joie et l’action de grâce ! La première lecture parlait du sacre du roi David. Jésus est le Fils de David, le Roi des rois et Seigneur des seigneurs. Le psaume 121 rappelle l’importance de Jérusalem, la Cité du Christ Roi. La seconde lecture révèle le mystère de Jésus : Il n’est pas un homme comme les autres mais le Fils unique du Père. Par Son Incarnation, Il a réconcilié la terre et les cieux et fait la paix par le sang de sa Croix. L’évangile de ce dimanche révèle ce qu’est le trône royal de Jésus. Il n’est pas un trône en bois précieux, orné d’or et de pierres précieuses, mais un instrument de torture et de malédiction : la Croix ! Pilate a été prophète sans le vouloir en faisant inscrire sur la Croix, au-dessus de la Tête de Jésus : « Celui-ci est le roi des Juifs » ! Le bon larron reconnaît aussi la royauté de Jésus : « souviens-toi de moi quand tu viendras inaugurer Ton Règne ! ». Le don de la foi peut être donné par l’Esprit-Saint au dernier moment de la vie d’un homme et lui permettre de se convertir ! L’autre larron, lui aussi, aurait pu se convertir, mais il s’est endurci ! Jésus n’a pas contraint sa liberté, comme Il ne contredira aucune liberté !

Lire la suite...

Vivre dans la Vérité sans redouter le jour du Jugement !

Du 24 au 30 : Vivre dans la vérité sans redouter le Jour du Jugement ! (CEC 679)

Le CEC enseigne :

« le Christ est Seigneur de la vie éternelle. Le plein droit de juger définitivement les œuvres et les cœurs des hommes Lui appartient en tant que Rédempteur du monde. Il a "acquis" ce droit par sa Croix. Aussi le Père a-t-il remis "le jugement tout entier au Fils" (Jn 5,22). Or, le Fils n'est pas venu pour juger, mais pour sauver (Jn 3,17) et pour donner la vie qui est en lui (Jn 5,26). C'est par le refus de la grâce en cette vie que chacun se juge déjà lui-même (Jn 3,18), reçoit selon ses œuvres (1Co 3,12-15) et peut même se damner pour l'éternité en refusant l'Esprit d'amour (Mt 12,32) ».

Cet important approfondissement du CEC sur le Jugement universel doit être fidèlement et intégralement retransmis. Il appartient à la Foi de l’Eglise ! Le Règne du Christ ne sera vraiment accompli que lorsque le Mal sera définitivement vaincu. La venue du Christ Roi et le Jugement universel seront donc l’accomplissement du mystère de l’Incarnation rédemptrice et marqueront la victoire définitive de Dieu sur toutes les forces du Mal, qui s’opposent à Lui depuis la révolte de Lucifer et des démons. Jésus sera alors vraiment révélé comme le Christ Roi, le Seigneur des seigneurs et le Roi des rois.

Lire la suite...

samedi 23 novembre 2013

Dieu règnera !

Homélie du samedi 23 novembre 2013

Bien chers amis, au terme de l’année de la Foi, nous célébrons la mémoire de Marie, porte du Ciel. Elle est porte du Ciel d’une double manière :

  • c’est par cette porte que le Fils de Dieu nous a été donné,
  • c’est par cette même porte que nous devons aller à Jésus.

St Louis-Marie, à la suite de St Bernard, disait : A Jésus par Marie ! Benoît XVI a ouvert l’année de la Foi en nous invitant à franchir la « porte de la Foi ». Notre Pape François, en concluant demain cette année de la Foi, ne refermera pas la porte de la Foi, car cette porte, l’Eglise doit la laisser toujours ouverte ! L’Eglise a reçu de Jésus la mission d’annoncer la Foi en tout temps et en tout lieu. Demandons à la Vierge Marie, Porte du Ciel, de nous obtenir la grâce d’un cœur qui ne se lasse jamais de franchir la porte de la Foi toujours ouverte, porte de la Foi qui nous permet de garder le regard sans cesse tourné vers le Ciel, notre Patrie éternelle.

Lire la suite...

dimanche 17 novembre 2013

Aujourd'hui, qui parle des fins dernières ?

Homélie du dimanche 17 novembre 2013.

Nous nous préparons à la solennité du Christ Roi et à la clôture de l’année de la Foi.
L’évangile de ce dimanche est très difficile à interpréter. Jésus parle de la destruction du Temple de Jérusalem et de la fin du monde et il ne faut pas mal interpréter ses paroles, qui nous gardent dans le réalisme de l’espérance sans cependant nous influencer vers le triomphalisme. N’oublions jamais que la victoire du Christ et sa royauté ont été acquises par sa mort sur la Croix et sa Résurrection. La nouvelle évangélisation ne se fera pas sans combats ! Tous les témoins de Jésus sont appelés à vivre la huitième Béatitude, mais cette Béatitude annonce le Bonheur éternel qui nous est réservé et cette Béatitude est suivie par cette double affirmation de Jésus : « réjouissez-vous, soyez dans l’allégresse ! »

Lire la suite...

vendredi 1 novembre 2013

Désirez la sainteté !

Homélie de la Solennité de Toussaint 2013. St Pierre de Colombier

Bien chers amis et bien chers jeunes amis, nous vivons en ce jour la deuxième Fête de Toussaint de l’année de la Foi, qui a été ouverte par Benoît XVI le 11 octobre 2012 et qui se conclura le 24 novembre prochain. C’est une joie pour nous d’accueillir les jeunes qui suivent la Session sur l’Encyclique Lumen Fidei, écrite par Benoît XVI et promulguée par notre Pape François. Puisse cette Encyclique aider les baptisés à s’émerveiller devant le don de la Foi reçu de Dieu. Ce don est un don d’Amour ! Nos amis les Saints, que nous sommes heureux de fêter en ce jour, voudraient nous crier avec enthousiasme cette évidence !

Lire la suite...

mardi 29 octobre 2013

Rendons grâce pour l'année de la Foi et préparons nos coeurs au retour du Seigneur

Bien chers amis et bien chers jeunes amis, Notre Famille missionnaire vous remercie de vos prières et de vos témoignages d’affection à l’occasion de la pâque de sœur Paule, décédée le 1er octobre, en la Fête de Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus, en notre Foyer de Cannes. Elle était entourée de ses sœurs et de nos deux frères prêtres. Ses obsèques se sont déroulées à Saint-Pierre-de-Colombier, le 4 octobre, en la Fête de Saint François d’Assise. Nous avons souligné, en cette année de la Foi, ses 67 années de fidélité. Sœur Paule avait quitté sa famille en 1946 pour vivre la belle aventure de l’évangile avec notre Père Fondateur et Mère Marie-Augusta. Cette belle aventure de l’évangile, nos frères Ignace et Martin, ordonnés prêtres le dimanche 20 octobre, veulent la continuer dans leur mission d’apôtres de l’amour. Nous vous remercions de les avoir bien portés dans vos prières. La cérémonie d’ordination sacerdotale, présidée par notre évêque, Mgr François Blondel, a été très belle et très priante.

Lire la suite...

dimanche 20 octobre 2013

L'importance de la famille pour l'Eglise, pour témoigner du primat de la foi et pour les vocations

Dimanche 20 octobre 2013 - Homélie donnée pour l'engagement des foyers amis de Notre-Dame - Saint-Pierre-de-Colombier

Bien chers Foyers amis, bien chers amis, Je voudrais souligner trois aspects importants de la Mission de la famille chrétienne :

  • témoigner de l’institution divine de la Famille,
  • du primat de la Foi
  • et montrer que la Famille est le premier séminaire des vocations sacerdotales et religieuses.

Lire la suite...

samedi 19 octobre 2013

La foi et la place de la famille dans le combat actuel

Homélie du Samedi 19 octobre 2013. Rassemblement des foyers amis

Bien chers Foyers amis, bien chers amis, notre rassemblement annuel des Foyers amis, en cette année de la Foi, est marqué par deux évènements importants : l’engagement de deux nouveaux Foyers amis, demain à 10 heures, et l’ordination sacerdotale de nos frères Ignace et Martin demain à 15 heures.
Puissions-nous mieux comprendre l’importance de la famille pour l’Eglise, sa vie, sa mission et les vocations. La crise des vocations est liée à la crise des familles. Le renouveau des vocations est donc lié au renouveau des familles ! Satan le sait et c’est la raison pour laquelle la Famille est gravement menacée en notre Nation, la France, qui méprise et rejette sa mission de Fille aînée de l’Eglise. Les grandes manifestations pour défendre la famille n’ont trouvé aucun écho chez nos gouvernants actuels, mais ce mouvement, qui a étonné le monde entier, n’a pas été un mouvement pour rien. Le réveil de la France profonde n’a pas été un feu de paille. Ne jugeons pas les évènements selon des critères mondains, de politique politicienne. N’oublions pas, comme nous le disions le 13 janvier à Paris, que nous vivons le grand combat de l’Apocalypse entre la Femme et le Dragon. La victoire ne viendra pas de nos forces humaines mais de Dieu. Mais cela ne signifie pas que nous devons attendre passivement cette victoire !

Lire la suite...

samedi 7 septembre 2013

Prions la Vierge Marie pour la Paix !

Homélie du premier samedi du mois de septembre 2013

Nous remercions la divine Providence de nous permettre, en ce premier samedi du mois de septembre, d’accueillir Mgr Samir Nassar, archevêque maronite de Damas. Votre présence, excellence, est une grande grâce pour nous et nos amis. Nous admirons votre décision courageuse de demeurer à Damas au milieu des chrétiens et des musulmans, qui vivent dans l’angoisse et la peur. Damas, vous nous le redirez à la fin de cette Messe, est une ville profondément marquée par le christianisme. Saul se rendait à Damas pour persécuter des chrétiens. C’est à Damas, qu’après sa rencontre avec Jésus ressuscité, il a reçu le baptême et retrouvé l’usage de ses yeux ! Damas est aujourd’hui une ville martyre, qui pourrait devenir le théâtre d’un nouvel affrontement sanglant, mettant en péril la paix du monde !

Lire la suite...

samedi 31 août 2013

En l'année de la Foi et de l'anniversaire de "Pacem in Terris", soyons des artisans de paix

Bien chers amis, bien chers jeunes amis,

Depuis le 22 août, nous sommes entrés - avec joie et action de grâce - dans le temps des Retraites de la Communauté. Nous nous confions plus particulièrement encore à vos prières afin que l’Esprit Saint nous éclaire et nous permette de mieux réaliser encore la mission d’apôtres de l’Amour au service de l’Eglise. Le huitième thème de nos Exercices est centré sur la Foi et la joie de croire. Puisse cette année de la Foi nous faire prendre davantage conscience du grand don qu’est la Foi ! Remercions Dieu pour l’Eglise notre Mère et le Magistère, qui nous ont transmis la Foi apostolique. Remercions-Le pour les saints et les docteurs de l’Eglise qui, par leur vie et leurs enseignements, ont enrichi la compréhension des énoncés de la Foi. Célébrons joyeusement la Foi par notre participation à la Liturgie et la réception fréquente des sacrements. Que notre Foi pénètre en profondeur notre vie. Elle n’est pas un vêtement ou une décoration extérieure, mais une « force » spirituelle, une vertu théologale, qui transforme notre vie et nous fait nous décider avec détermination pour la sainteté en suivant Jésus et en nous encordant à la Vierge Marie. Puisse notre Foi trouver, enfin, son accomplissement dans la charité.

Lire la suite...

dimanche 18 août 2013

Que choisirons nous cette année : la fidélité à la Loi de de Dieu ou la compromission ?

Homélie du dimanche 18 août 2013 en l’année de la Foi.

Bien chers amis, remercions Dieu pour la très belle fête de l’Assomption que nous venons de vivre. Notre église est moins remplie de familles en ce dimanche et, pour la Communauté, nous entrons dans le temps des Retraites qui nous préparent à une nouvelle année. Que sera cette année ?
L’évangile d’aujourd’hui semble nous donner une réponse : il faudra encore aller à contre-courant, courageusement et avec conviction ! Mais aller à contre-courant, ce n’est pas ce que Jésus aurait voulu pour ses disciples, Lui qui est venu apporter le Feu de l’Amour sur la terre.

Lire la suite...

jeudi 15 août 2013

L'assomption révèle la victoire de Jésus et de sa Mère sur les forces du mal

Homélie de la Messe de l’Assomption 2013 en l’année de la Foi

Soyons dans la joie et l’action de grâce en cette belle Fête de l’Assomption de l’année de la Foi. Goûtons la joie de croire, comme Benoît XVI et notre Pape François nous y ont invités. La Foi est Lumière. Le titre de la première Encyclique de notre Pape François le révèle : Lumen Fidei, Lumière de la Foi qui révèle le mystère de Dieu et le mystère de l’homme. Par la Foi, nous connaissons le plan de Dieu Créateur et nous savons que Jésus, crucifié et ressuscité des morts, a vaincu définitivement la mort, le péché et Satan. Aujourd’hui, Dieu nous révèle que le Chef d’œuvre de la création, la Vierge Marie, la Mère de Jésus, est élevée au Ciel avec son âme et son corps glorifié.

Lire la suite...

- page 1 de 6