Rappelez vous, c'était, l'an dernier, à cette occasion que le pape, pour encourager les pénitents à la confession avait inauguré ces 2' h en allant se confesser à un prêtre présent dans la basilique avant d'entendre lui-même les confessions... Et c'est au cours de ces "24 h pour le Seigneur" qu'il a voulu annoncer cette nouvelle année jubilaire, avec pour centre la Miséricorde : signe éloquent du lien entre Miséricorde et confession...

Notre pape veut faire ainsi comprendre à chacun que Jésus, qui est riche en Miséricorde ne se lasse jamais de faire Miséricorde à ceux qui le lui demandent mais, malheureusement, ce sont les hommes qui se lassent de recourir à la Miséricorde comme en témoigne l’abandon du sacrement de pénitence dans beaucoup de lieux ! Si nous avons souvent tendance à oublier que la Miséricorde ne peut pas être dissociée de la conversion personnelle, notre Saint Père nous rappelle que sans regret de nos péchés, nous ne pouvons pas bénéficier de la Miséricorde.