Soutien au Cardinal Barbarin

 

La rédaction d’In Altum tient à affirmer son soutien au cardinal Barbarin alors que celui-ci traverse des moments difficiles. Elle tient par ailleurs à dénoncer avec la plus ferme vigueur ce qu’il n’est pas exagéré d’appeler un « lynchage médiatique » à l’endroit de l’archevêque de Lyon.

S’acharnant sur la personne du cardinal, les médias n’ont pas hésité à divulguer des informations mensongères dans le but de mettre à mal l’autorité et la popularité de celui qui avait été élu en 2015 « Lyonnais de l’année ». Malheureusement, certains gouvernants dont le premier ministre se sont joints à ce concert des plus odieux pour demander (plus ou moins explicitement) la démission du Primat des Gaules. Ce faisant, ces derniers ont violé impunément le principe de séparation des pouvoirs temporels et spirituels et foulé aux pieds la distinction entre les domaines de l’exécutif et du judiciaire.

Comme l’a rappelé avec courage le P. Frederico Lombardi, directeur de la salle de presse du Saint-Siège, le cardinal Barbarin a agi avec clarté et prudence dans les affaires de mœurs impliquant des prêtres du diocèse de Lyon. Il s’est montré par ailleurs un pasteur plein de compassion vis-à-vis des victimes de ces actes graves et honteux. Comme l’affirmait P. Bernard dans son homélie de la S. Joseph, le cardinal a vraiment mis en application les consignes des Papes Benoît XVI et François données dans des situations analogues : tolérance zéro !

C’est pourquoi In Altum adresse au cardinal Barbarin cet encouragement chaleureux : « tenez-bon, Eminence, l’Eglise de Lyon et de France a encore besoin de vous ! Vous pouvez compter sur la prière des amis de Notre-Dame des Neiges ! »