« Seigneur, je reconnais devant toi le prodige, l’être étonnant que je suis ! » (Ps 138)

 

Que se passe-t-il dans le silence du début de la vie ?

Tout commence au moment de l’union du spermatozoïde et de l’ovule. Les 23 chromosomes du père rencontrent les 23 chromosomes de la mère pour former ce qu’on appelle le zygote, donnant ainsi naissance à un être nouveau, grand de 0,15mm. Le patrimoine génétique unique de la personne est déterminé à ce moment là. C’est le 1er stade du développement embryonnaire. Si le patrimoine génétique alors constitué est celui d’un chat, alors, c’est un chat. Si c’est celui d’un être humain, alors c’est un être humain.

A 4 jours, l’embryon est déjà composé de 30 cellules. 3 jours plus tard, il est prêt pour aller s’implanter dans l’utérus de sa maman (C’est ce qu’on appelle la nidation.), où il va pouvoir continuer son développement.

A 2 mois d’âge, l’être humain mesure moins d’1 pouce de long (2 à 3cm), mais tout est en place : les mains avec leurs doigts, la bouche, le nez, les oreilles, les pieds, les yeux et même les paupières ! Le cerveau et les autres organes sont individualisés. Son cœur bat depuis déjà plus d’1 mois. L’embryon est alors appelé fœtus.

Au 6ème mois, il bouge beaucoup et commence à réagir aux bruits extérieurs.

A 8 mois, il est complètement formé et… profite du dernier mois de grossesse pour prendre du poids… à l’abri des regards !

Dès le départ, l’embryon est un être vivant organisé pour s’édifier lui-même de façon continue. Lors de la fécondation, il déclenche une chaîne d’activités (expression de son code génétique, synthèse des protéines….) en vue de son développement. Il produit des hormones qui modifient le corps de sa mère pour en faire un environnement adéquat à son développement et lui permettant d’aborder « sereinement » les premiers mois de sa vie.

Le travail des scientifiques nous a aussi permis de découvrir plus en profondeur… que l’embryon est le 1er lieu de la complémentarité homme/femme !

En effet, le spermatozoïde apporte les éléments nécessaires pour fabriquer la bulle de survie (les membranes), et le système de ravitaillement (le placenta). Il construit donc le refuge et se met en quête de nourriture. L’ovule, pendant ce temps contenait le matériel nécessaire à la fabrication des pièces détachées (tissus, organes, dents, nerfs…). Il construit donc l’enfant et organise la vie.bebe122016

Ainsi, s’il n’y avait que l’emprunte masculine, l’abri seul serait construit, mais pas l’enfant. Et s’il n’y avait que l’emprunte féminine, les pièces détachées seraient fournies, mais pas l’enfant. Il faut donc l’alliance des deux pour arriver à un petit d’homme !

Grandes et merveilleuses sont toutes tes œuvres !!!

Nous nous tournerons dans quelques jours vers le mystère de Noël, mystère de la vie. Que Jésus enfant nous apprenne l’émerveillement !