L’Eglise Universelle

Liturgie et unité

Le 7 juillet, nous allons fêter le 10e anniversaire du « Motu Proprio » de Benoît XVI, « Summorum Pontificum », définissant le cadre juridique pour la célébration de la Messe dite « de Saint Pie V » mais qui, en réalité, est la Messe révisée par Pie XII avec la réforme de la Semaine Sainte, puis par saint Jean  XXIII en 1962 et que Benoît XVI a appelée : « la forme extraordinaire du rite romain ». La « forme ordinaire » est celle du missel de Paul VI, promulguée en 1969 et qui, en 2002, en était à sa 3e révision. Un seul rite romain, mais deux formes, les deux pouvant, bien sûr, être célébrées en latin !

Le cardinal Sarah, à l’occasion des 18e rencontres liturgiques à Cologne, fin mars, a écrit, à cette occasion, une très belle lettre aux participants. Il rappelle la volonté du Pape Benoît XVI qui « n’avait pas seulement pour but de satisfaire le désir de certains groupes de fidèles attachés aux formes liturgiques antérieures au Concile Vatican II, mais aussi de permettre l’enrichissement mutuel des deux formes du même rite romain… en mettant en évidence les meilleurs éléments qui les caractérisent. » Le concile Vatican II voulait un « renouveau spirituel et mystique et donc missionnaire. » Le cardinal Sarah ajoute : « La Liturgie doit donc toujours se réformer pour être plus fidèle à son essence mystique. » Et il cite Benoît XVI disant le 29 juin 2008 : « Lorsque le monde, dans son ensemble, sera devenu LITURGIE DE DIEU, lorsque dans sa réalité, il sera devenu ADORATION, alors il aura atteint son objectif, alors il sera sain et sauf. »

D’autre part, le Pape François a approuvé des dispositions visant à sauver la validité des mariages célébrés par les prêtres de la FSSPX (Fraternité Sacerdotale Saint Pie X). On s’achemine donc doucement vers un apaisement des dissensions et une probable prélature personnelle.

Livre paru

Écrit par le Père Bernard Peyrous, prêtre de l’Emmanuel, et Marie-Ange Pompignoli, il évoque plusieurs Fondateurs d’ordres religieux et de communautés nouvelles, aidés par Marthe Robin, et notamment les liens de Marthe avec Mère Marie-Augusta.

« Châteauneuf, carrefour de sainteté ; le rayonnement spirituel de Marthe ».

Éditions de l’Emmanuel/Les Foyers de Charité 2017.

Brèves 

Fatima et la balle mortelle

Savez-vous que l’on n’arrivait pas à sertir la balle qui a failli tuer Saint Jean-Paul II dans la couronne de Notre-Dame de Fatima ? Un Cardinal passa par là et proposa de retourner la couronne et de regarder sous la Croix : il y avait juste là un emplacement aux dimensions de la balle !

Béatification en vue

Une Française, Adélaïde de Batz de Trenquelléon, descendante de Saint Louis, fondatrice des Sœurs marianistes avec le Père Chaminade (1789-1828) pourrait être prochainement béatifiée.

République Démocratique du Congo

Au grand séminaire de Bukavu, 72 séminaristes, malgré l’insécurité et la violence, poursuivent vaillamment leurs études. L’un d’eux raconte : « Je suis stupéfait du courage et de la joie des professeurs. Ils nous exhortent à prier pour les morts et les meurtriers. Ma plus grande surprise a été d’apprendre qu’il y avait des chrétiens qui nous aidaient sans nous connaître, simplement parce qu’ils étaient des frères dans la foi. »

Mgr François-Xavier N’Guyen Van Thuan (1928-2002) déclaré vénérable

Ce Vietnamien, archevêque de Saïgon, fut emprisonné par les communistes le 15 Août 1975. Au début de son incarcération, il faisait passer tous les matins par un enfant qui les recopiait sur un cahier d’école, des pensées, pour soutenir spirituellement ses diocésains. C’est ainsi qu’est né ce livre profondément spirituel : « Sur le chemin de l’Espérance ». Il lui fut très dur d’accepter son emprisonnement alors qu’il avait formé maints projets pour son diocèse ! On le comprend aisément, ce fut un grand combat intérieur…

Mais l’Esprit-Saint lui fit comprendre qu’il fallait préférer Dieu et sa volonté aux œuvres de Dieu, si bonnes soient-elles ! D’autre part, il fallait changer très souvent ses geôliers car il les convertissait !

Libéré le 21 Novembre 1988, (il aimait beaucoup la Vierge Marie…), il devint le Président du Conseil Pontifical « Justice et Paix » et le postulateur de la cause de Marcel Van. Saint Jean-Paul II, dont il était l’ami, lui demanda de prêcher la retraite au Vatican en 2000 et de donner son témoignage.

Autre Vénérable : le cardinal Elia dalla Costa, archevêque de Florence, qui a mobilisé son clergé pendant la guerre pour mettre à l’abri des familles juives.

Les cent ans de Fatima

Les 12 et 13 mai, le Pape François s’est rendu au sanctuaire de Fatima, pour commémorer le centième anniversaire de la première apparition de la Vierge Marie aux trois petits bergers.

Après avoir offert à la Vierge Marie une rose d’or, le 12 mai, il a, le lendemain, présidé la Messe devant plus d’un million de pèlerins, Messe au cours de laquelle il a canonisé François et Jacinthe.

Au cours de ces derniers mois, nous avons approfondi le message de Fatima dans In Altum. Nous vous encourageons à continuer à l’approfondir, notamment en vous rendant sur notre site.

Famille et vie

Contre l’euthanasie : le 22 janvier dernier, au lendemain de la Marche pour la Vie, Odile Guinnepain fonde « Nos mains ne tueront pas » pour entourer les malades et leurs familles.

nosmainsnetuerontpas@gmail.com   www.choisirlavie.fr

La famille de Louis et Zélie Martin

Fondée à Alençon le 25 mars 2017 avec la bénédiction de Mgr Habert, évêque de Séez, il s’agit de l’union spirituelle de ceux et celles qui reconnaissent dans les époux Martin un exemple de vie chrétienne de couple et de famille. Dieu mis à la première place, consécration à la Sainte Famille et renouvellement des promesses du mariage chaque année.

www.louisetzelie.com