Les papes à l’écoute de Notre-Dame de Fatima

Une apparition mariale est bien plus féconde quand elle est reconnue par l’Église. Qu’en est-il pour Fatima ?

Les apparitions à Fatima jouissent d’une reconnaissance très forte car plusieurs papes se sont engagés en leur faveur : Pie XII, le Bx Paul VI, St Jean-Paul II, Benoît XVI et François.

Pie XII est lié à Fatima par son ordination épiscopale et par la consécration de la Russie.

En effet, il a été ordonné évêque le 13 mai 1917, jour de la première apparition de Notre-Dame à Fatima. Lorsqu’il s’en est rendu compte, il y a vu un signe de Dieu. Et, en 1952, il a consacré la Russie au Cœur Immaculé de Marie, réalisant une grande demande de la Sainte Vierge, mais en partie seulement, car celle-ci avait demandé que tous les évêques s’unissent au pape pour cette consécration, ce qui ne fut pas le cas !

Le bienheureux Paul VI aussi a pris position pour Fatima en s’y rendant en pèlerinage.

Il a été le 1er pape à se rendre en pèlerinage à Fatima. C’était en 1967, pour le cinquantenaire des apparitions. Et cela a exigé du courage de sa part pour affronter les critiques.

Quant à Saint Jean-Paul II, il peut être appelé le pape de Fatima. Pour quelles raisons ?

Après l’attentat qui le visait à Rome le 13 mai 1981, jour anniversaire de la 1ère apparition, St Jean-Paul II a compris pourquoi il n’était pas mort : « Une main maternelle a guidé la trajectoire de la balle ». Ayant acquis une grande autorité morale, il a alors pu demander à tous les évêques du monde de s’unir à lui pour consacrer le monde au Cœur Immaculé de Marie, renouvelant ainsi la consécration de la Russie faite par Pie XII. Lucie, seule voyante encore en vie à ce moment-là, a dit que cela correspondait à la demande de la Ste Vierge. Enfin, St Jean-Paul II est celui qui, en 2000, a béatifié les petits voyants, Jacinthe et François.

Et, de Benoît XVI, on peut dire qu’il est le théologien de Fatima.

En effet, lorsque St Jean-Paul II a rendu publique la dernière partie du secret de Fatima, il a demandé au cardinal Ratzinger, futur Benoît XVI, d’en faire un commentaire théologique qui fasse autorité.

Benoît XVI a alors expliqué la signification du triomphe du Cœur Immaculé de Marie, qui fortifie notre espérance en la promesse de Jésus : « Dans le monde, vous aurez à souffrir, mais courage, j’ai vaincu le monde » (Jn 16, 33). Il a également donné la juste interprétation de la vision de l’enfer : les voyants ont eu un contact avec la réalité afin d’indiquer un chemin de salut pour les pécheurs, grâce aux prières et aux sacrifices. C’est lui qui a qualifié les apparitions de Fatima de plus grande prophétie du XXe siècle.

Et le pape François, quel lien a-t-il avec Fatima ?

Peu après son élection, il a demandé aux évêques portugais de consacrer son pontificat à Notre-Dame de Fatima. Il est le pape du centenaire des apparitions, à l’occasion duquel il a canonisé les voyants Jacinthe et François.

En conclusion, ne peut-on pas dire que les apparitions de Fatima sont au cœur de la vie de l’Église à notre époque ?

C’est tout à fait exact, et elles doivent encore porter beaucoup de fruit.