« Ne demandez pas la Lune… »

« Un signe grandiose apparut dans le ciel : une Femme ! Le soleil l’enveloppe, la lune est sous ses pieds… » (Ap 12, 1)

En ce mois du Rosaire, nous célèbrons le 100e anniversaire de l’apparition du 13 octobre 1917 à Fatima. Voulez-vous regarder vers le ciel et admirer cet astre sur lequel se tient la Sainte Vierge ?

Ce « satellite » naturel de la Terre, qui ne fait que refléter les rayons du soleil, est parfois évoqué dans l’Écriture Sainte en tant que repère temporel. « Le premier mois, le quatorzième jour du mois, au crépuscule, c’est la Pâque pour le Seigneur… » (Lv 23, 5).

En effet, la durée du « jour lunaire », rotation de la lune autour de la terre, est de 24h50 mn, soit environ la durée du jour. Elle tourne autour de celle-ci en montrant toujours la même face : la durée de sa rotation sur elle-même est donc celle de sa révolution autour de la terre.

L’astre rejoint le même point du ciel tous les 28 jours ; cette période est à l’origine de la « semaine » (4×7). Et c’est ainsi que nous pouvons admirer le clair de lune tous les 29 jours.

Savez-vous reconnaître si la lune est croissante ou décroissante ? Imaginons une barre au croissant de lune, s’il forme un « p », c’est le premier quartier, s’il forme un « d », c’est le dernier.

Les positions et les distances relatives de la Terre, de la lune et du soleil peuvent amener les astres à s’aligner et à s’« éclipser » mutuellement. Selon leur position (sans entrer dans les détails scientifiques car ce n’est pas de notre compétence et ce serait trop long), il s’agit soit d’une éclipse de lune : la Terre est dans l’axe entre le soleil et la lune (voir ci-dessus) ; soit d’une éclipse de soleil : la lune est placée entre le soleil et la Terre (voir ci-contre).

Certains d’entre vous sont peut-être intrigués par les phénomènes de marées… « Comment cela se fait-il que mon château de sable, fait il y a une heure, soit encerclé par la mer ? »

C’est bien simple : la lune attire vers elle les molécules liquides, qui forment, dans sa direction, un bourrelet à la surface des mers. Étant donné que la lune tourne autour de la terre en 24h50, ce bourrelet suit donc le mouvement de la lune et engendre ainsi l’onde des marées, qui se propage autour des océans. Cette onde, en rencontrant les côtes inégalement découpées, y provoque des dénivellations plus ou moins grandes selon que les bras de mer sont peu ou très encaissés. Voilà pourquoi dans la Manche, la mer se retire loin de la côte.

Ceci explique aussi que les heures de marées sont décalées d’un lieu à l’autre. Lorsque la marée est haute à Brest (4h par exemple), elle le sera plus tard à Saint Malo (6h).

Et si vous calculez bien, l’heure de la pleine mer retarde de 50 mn par rapport à la veille.

Les coefficients de marées sont plus forts au moment de la pleine lune.

Il y aurait encore d’autres effets dus à la lune à citer mais c’est le moment de s’éclipser…