Famille Missionnaire de Notre-Dame

Une famille religieuse au service de l'Eglise pour l'éducation des cœurs

Dimanche 30 avril 2017 Saint du jour Saint Pie V


Notre-Dame des Neiges

Historique

La dévotion à Notre-Dame des Neiges à Saint-Pierre-de-Colombier


I) Vœu du 23 juillet 1944 de membres de l’A.C.G.F. de Saint-Pierre-de-Colombier.

Des paroissiennes de Saint-Pierre-de-Colombier, membres de l'Action Catholique Générale Féminine de France, ont fait un vœu, le 23 juillet 1944 : si le village de Saint-Pierre-de-Colombier était protégé lors de la débâcle allemande, on ferait édifier une statue en l'honneur de la sainte Vierge. Le village a été effectivement protégé. Les Allemands ne sont pas passés à saint Pierre-de-Colombier, aucun habitant n’a été tué.
Vingt mois après ce vœu, en mars 1946, la Paroisse de Saint-Pierre-de-Colombier accueillait son nouveau curé : le Père Lucien-Marie Dorne.


II) Le Père Lucien-Marie Dorne, la dévotion à Notre-Dame des Neiges et les Cordées de Notre-Dame des Neiges.

Le Père Lucien-Marie est né le 2 juillet 1914. Il a été, très tôt, conquis par le scoutisme et a fait partie de la première troupe scoute de Privas. Le scoutisme lui a permis de développer la dévotion à Notre-Dame des Neiges.
Au cours de ses premières années sacerdotales (1943-1945), alors qu’il était jeune vicaire de la Paroisse Notre-Dame à Annonay, il a inspiré la formation de « cordées » de Notre-Dame des Neiges, équipes auxiliaires de jeunes qui se soutenaient dans la prière, le partage d’un même but spirituel et des efforts nécessaires pour l’atteindre dans la montée spirituelle. Les membres de ces « cordées » se mettaient sous la protection de Notre-Dame des Neiges et désiraient vivre comme encordés à celle qu’ils considéraient comme leur modèle et leur guide de cordée. Le Père Lucien-Marie comprit également l’importance de la dévotion à Notre-Dame des Neiges pour mener le combat olympique de la pureté et épanouir les cœurs à l’image et à la ressemblance du Cœur de Jésus et du Cœur Immaculé de Marie.


Le 5 août 1945, en la fête de Notre-Dame des Neiges de Rome, une statue très blanche, inspirée de la Médaille Miraculeuse, fut placée sur une falaise rocheuse dominant Annonay. Cette statue fut bénite le 8 décembre 1945. Les membres des cordées avaient prié et fait prier pour que la neige soit donnée au jour de cette bénédiction. Le 8 décembre au matin, il y avait un beau soleil, mais vers midi la neige s’est mise à tomber pendant l’ascension et la bénédiction de la statue. Tous rendirent grâce pour ce qu’ils considérèrent comme un signe qui les encourageait à développer la dévotion à Notre-Dame des Neiges et à se mettre sous son obédience maternelle.
Quelques membres des cordées de Notre-Dame des Neiges désiraient se consacrer dans une nouvelle forme de vie consacrée. Elles en parlèrent au Père Lucien-Marie qui leur fit part de ses propres projets missionnaires et de son désir de participer à l’Ordre Scout, envisagé par le Père Sevin. Elles lui demandèrent alors de prendre la décision pour commencer une nouvelle fondation. Le Père fit une retraite à Châteauneuf-de-Galaure pour y rencontrer Marthe Robin et le Père Finet. Ceux-ci l’encouragèrent dans ses projets et il prit la décision de la fondation des Missionnaires de Notre-Dame des Neiges au cours de la nuit de prière qui clôturait la Retraite, le 31 décembre 1945. On fit part de cette décision à Monseigneur Couderc, évêque de Viviers, qui ne jugea pas opportun une nouvelle fondation et nomma, le 11 février 1946, le Père Lucien-Marie Dorne curé de la Paroisse de Saint-Pierre-de-Colombier.


III) L’érection et la bénédiction de la statue de Notre-Dame des Neiges à Saint-Pierre-de-Colombier.

Les paroissiennes de Saint-Pierre-de-Colombier parlèrent au Père Lucien-Marie du voeu qu’elles avaient fait le 23 juillet 1944. Celui-ci se donna alors de tout cœur à sa réalisation et demanda au conseil paroissial de se mettre au travail pour l’édification de la statue de la Sainte Vierge. Il proposa de donner comme vocable à la statue celui de Notre-Dame des Neiges.
Le conseil paroissial accepta, après un certain temps de réflexion, sa proposition et la statue de Notre-Dame des Neiges fut érigée à la fin de l'année 1946. A la demande du conseil paroissial l’évêque de Viviers, Monseigneur Couderc, est venu bénir la statue le 15 décembre 1946.
Ce jour-là, après la bénédiction de la statue, il prit la décision d'accepter la nouvelle fondation des Missionnaires de Notre Dame des Neiges à Saint-Pierre-de-Colombier.
Depuis ce 15 décembre 1946, la Paroisse et la Communauté furent étroitement liées : l'église de la Paroisse, dédiée à Saint Pierre et à Saint Paul était l'église de la Famille Missionnaire de Notre-Dame ; la fête de Notre-Dame des Neiges (dimanche après le 8 décembre, anniversaire de la bénédiction de la statue) est devenue la grande fête de la Famille Missionnaire de Notre-Dame et aussi une importante fête pour les baptisés de Saint-Pierre-de-Colombier.


IV) Le cinquantième anniversaire : 15 décembre 1996

Le 15 décembre 1996, Monseigneur Jean Bonfils, évêque de Viviers, présidait la Messe concélébrée de 10 h 30 en l’honneur du Cœur Immaculé de Marie. Il montrait combien cette Messe en l'honneur du Coeur immaculé de Marie était bien en accord avec la liturgie de l'Avent, de l'attente de la venue du Sauveur. Il donnait son accord pour que, chaque année, le jour de la Fête de Notre-Dame des Neiges, on puisse célébrer la Messe du Cœur Immaculé de Marie.
Monseigneur Bonfils encouragea fortement les membres de la Famille Missionnaire de Notre-Dame et les amis de Notre-Dame des Neiges à imiter la foi de la Sainte Vierge et à évangéliser. Mais évangéliser, précisait-il, ce n'est pas seulement parler de l'Évangile, c'est vivre en cohérence avec sa foi ! La Vierge Marie, au Coeur immaculé, a réalisé cette mission. Nous sommes appelés à la suivre sur cette voie de liberté !
Le Père Lucien-Marie Dorne expliquait les raisons de la fondation de la Famille Missionnaire de Notre-Dame à Saint-Pierre de Colombier : par un merveilleux dessein providentiel, la décision de la fondation de cette Famille religieuse a coïncidé avec la bénédiction de la statue de Notre-Dame des Neiges, le 15 décembre 1946. Monseigneur Couderc a compris, ce jour-là, que Dieu voulait cette nouvelle fondation.
Monseigneur Jean Bonfils a chaleureusement remercié le Père Lucien-Marie Dorne de son œuvre, don de Dieu pour le diocèse et pour l'Église. Il a tenu à rappeler que Monseigneur Couderc avait dit, 50 ans plus tôt, que tous ceux qui diraient un "Je vous salue Marie", en regardant la statue de Notre-Dame des Neiges, recevraient 50 jours d'indulgence. L’évêque de Viviers actualisait les paroles de son prédécesseur en montrant ce qu’elles signifiaient pour nous aujourd'hui : tous ceux qui prieront la Sainte Vierge avec foi, espérance et amour, en montant au pied de la statue ou en la regardant, seront aidés pour ouvrir davantage leur cœur à Dieu !


V) Notre-Dame des Neiges, Médiatrice de grâces

Devant la statue de Notre-Dame des Neiges nous chantons : "Notre Dame des Neiges, Médiatrice des grâces, Notre Mère au Ciel, voyez nos misères, Cœur immaculé brûlant d’amour : formez nos cœurs à votre image". Ce refrain, composé par le Père Lucien-Marie, montre que la dévotion à Notre-Dame des Neiges est liée à celle de Marie Médiatrice des grâces. On pourrait résumer ainsi la spiritualité de Notre-Dame des Neiges, Médiatrice des grâces : Nous devons puiser les grâces dans le cœur pur de la Sainte Vierge. Si nous sommes tristes, ouvrons notre âme à la confiance en notre Mère ; regardons son image et, quand nous disons le rosaire, méditons le contenu de son Cœur, son trop-plein d’amour qu’elle veut déverser dans l’âme de ses enfants. Ce qui touche avant tout Notre-Seigneur, c’est la constante prière ; celle adressée à Marie, sa Mère, qu’elle transmet toute perfectionnée par sa grâce, Lui est plus sensible encore. Notre-Dame des Neiges nous bénira.

Devant la statue de Notre-Dame des Neiges est récitée cette prière de consécration des membres de la Famille Missionnaire de Notre-Dame :

Ô Notre-Dame,
nous nous confions en vous,
en votre obédience bénie
et en votre garde très spéciale.
Aujourd’hui et chaque jour
nous vous confions nos âmes et nos corps ;
nous vous confions tout notre espoir
et toute notre consolation ;
toutes nos angoisses et nos misères ;
notre vie et la fin de notre vie,
pour que par votre très sainte intercession
et par vos mérites,
toutes nos actions soient dirigées et disposées
selon votre volonté
et celle de votre Fils. Amen.

Recherche personnalisée dans le site FMND.ORG :

Loading

Abonnement aux listes de diffusion Domini :

Pour recevoir In Altum, la consigne spirituelle, être tenu informé des prochaines activités,...

NB : Pour se désinscrire, choisir "Modifier les abonnements"

AGENDA DOMINI - Prochaines activités :

Bivouac à Lyon
1h15 tous les quinze jours
Un soutien selon la spiritualité de la Famille Missionnaire de Notre-Dame, proposé aux adolescents de 13 à 16 ans pour les aider à prendre en main leur vie chrétienne de manière concrète.
Cordées de jeunes au Grand-Fougeray
Contacter le foyer
Groupes de jeunes selon la spiritualité de la cordée initiée par les fondateurs de la Famille Missionnaire de Notre-Dame
Cordées de jeunes à Lyon
Contacter le foyer
Groupes de jeunes selon la spiritualité de la cordée initiée par les fondateurs de la Famille Missionnaire de Notre-Dame
WE foyers au Grand-Fougeray
29-30 avril 2017
Week-end de formation pour foyers, dans un esprit de famille, sur le thème : « Finalement, mon Cœur Immaculé triomphera » Participation aux offices de la Communauté et approfondissement des textes du Magistère de l'Eglise. Une garderie est prévue pour les enfants.
WE foyers à Cannes
29-30 avril 2017
Week-end de formation pour foyers, dans un esprit de famille, sur le thème : « Finalement, mon Cœur Immaculé triomphera » Participation aux offices de la Communauté et approfondissement des textes du Magistère de l'Eglise. Une garderie est prévue pour les enfants.


Famille Missionnaire de Notre-Dame