Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus a voulu être une grande sainte. Elle l’est devenue par la grâce de Jésus et le don du Saint-Esprit.

Mère Marie Augusta aimait la prière de Saint Claude la Colombière :

« Ô Jésus, je sens en moi un grand désir de Te plaire et une grande impuissance d'en venir à bout sans une lumière particulière et le secours que je n'attends que de Toi. C'est à Toi de tout faire, mon Seigneur. Toi seul aura toute gloire de ma sanctification si je me fais saint. Cela me paraît plus clair que le jour, mais ce sera pour Toi une grande gloire et c'est pour ça seulement que je veux désirer la perfection ».

La Vierge Marie nous apprend comment être disciple de Jésus : en écoutant sa Parole et en la mettant en pratique. Notre Pape François vient de dire que la sainteté est simple : écouter la Parole de Dieu et la vivre. Le grand désir de Jean XXIII, en convoquant le Concile en vue du renouveau de l’Eglise, était son rajeunissement par la sainteté de ses membres. Décidons-nous enfin pour la sainteté à la suite de Jésus, Marie et Joseph et de tous les Saints du Ciel !