Mot de Père Bernard

Fil des billets - Fil des commentaires

Un appel du pape à la prière et à la résistance non violente !

Bien chers jeunes amis,

nous vous souhaitons de vivre ce temps de vacances de l’année de la Foi dans la paix du coeur, la joie, la confiance, la sérénité et l’amour. Notre consigne de cordée vous est particulièrement adressée. Elle reprend et commente l’appel énergique que vient de vous adresser notre Pape François, en ce dimanche 23 juin 2013. Cet appel révèle son amour pour les jeunes, mais aussi la confiance qu’il vous fait. Il sait que vous êtes mobilisés en France pour résister d’une manière non-violente et dans l’amour de charité à la dictature du relativisme. L’appel de notre Saint-Père a été lancé quelques jours après l’emprisonnement injuste de Nicolas. N’ayez pas peur de continuer à témoigner de Jésus, de son évangile et des valeurs non négociables et demandons avec détermination la libération de Nicolas. Aller à contre-courant, ce n’est pas facile mais c’est possible avec la grâce de Dieu ! Les martyrs et les saints ont témoigné de Jésus jusqu’au don de leur vie. Nous serons heureux d’accueillir plusieurs d’entre vous à notre Session de Sens du 14 au 16 juillet. Elle vous permettra de mieux connaître et aimer Jésus et son Eglise. Certains auront la joie de participer aux JMJ à Rio. D’autres, comme nous, les vivront en direct grâce à KTO. Ceux qui le veulent pourront venir à Saint-Pierre-de-Colombier. Portons bien dans notre prière ces JMJ et demandons au Coeur Immaculé de Marie d’obtenir sur les très nombreux jeunes qui seront à Rio et sur ceux qui participeront en mondovision à ces JMJ une effusion de l’Esprit Saint en vue de la nouvelle évangélisation.

Ne nous laissons pas aller au pessimisme ni au découragement, mais entendons Jésus nous dire comme aux apôtres : Allez ! De toutes les Nations, faites des disciples ! Je vous assure des prières et de l’affection de Mère Magdeleine et de tous nos frères et soeurs et je vous bénis affectueusement. Bonnes vacances dans la joie et l’amour ! Père Bernard

Vivons ce mois de juin unis au Coeur de Jésus !

Bien chers jeunes vivons bien ce mois du Sacré Coeur de l’année de la Foi en redoublant de confiance envers Jésus. Plusieurs d’entre vous ont participé à la grande manifestation du 26 mai à Paris. Vous souffrez de ne pas être entendus par notre gouvernement, mais ne vous découragez pas et continuez à toujours répondre par la non-violence et l’amour. Que Jésus soit toujours votre parfait modèle. Il ne cesse de nous rappeler son nouveau commandement : “comme je vous ai aimés, aimez-vous les uns les autres”. Il ne cesse aussi de nous inviter à prier pour ceux qui s’opposent à la Loi naturelle en croyant servir la liberté des hommes. Gardons courage et contemplons le Coeur de Jésus en ce mois de juin.

Vous êtes le coeur jeune de l'Eglise !

Bien chers jeunes amis,

Notre consigne de cordée en ce mois de Marie de l’année de la Foi veut vous aider à ne pas vous décourager. Soyons solidement attachés à Notre-Dame des Neiges et entre nous par la corde de notre cordée cordiale. Ayons confiance au nouveau Successeur de Pierre que Jésus nous a donné : notre Pape François. Les foules qui se pressent à Rome pour l’écouter l’ont adopté. Les jeunes l’adopteront aussi et la génération François qui va naître à Rio de Janeiro - et qui sera très nombreuse - unira sa prière et son action à celles des générations Jean-Paul II et Benoît XVI. Vous êtes le coeur jeune de l’Eglise vivante et jeune de Jésus !

Puisse Notre-Dame des Neiges vous aider à garder votre coeur à l’image du Coeur de Jésus, doux et humble, pur et énergique, ouvert aux dimensions du monde entier, miséricordieux et compatissant aux souffrances de tant de frères et soeurs qui n’ont pas le nécessaire pour vivre une vie digne, pacifique pour s’engager à mettre la paix là où elle n’existe pas, assoiffé de la vraie justice sainteté de Dieu jusqu’au martyre. Je vous rappelle les premiers mots de Jean-Paul II : “n’ayez pas peur” et les derniers mots de Benoît XVI : “joie et confiance”.

Je vous assure des prières et de l’affection de Mère Magdeleine et je vous bénis affectueusement.
Merci de bien prier pour nous. Père Bernard

Entrons dans la Joie du temps pascal !

Bien chers jeunes amis,

Entrons dans la joie du temps pascal de l’année de la Foi en témoignant avec conviction et enthousiasme de Jésus ressuscité. Notre Pape François vient de vous inviter à préparer les JMJ de Rio. Dieu nous a donné un Pape de l’Amérique latine, qui présidera ces Journées Mondiales de la Jeunesse en une Eglise vivante et jeune.
N’oublions pas, en ce temps de joie, tous ceux qui souffrent en notre monde, particulièrement nos frères chrétiens persécutés en Syrie et en d’autres pays. Ils sont sur la Croix avec Jésus et ils obtiennent, par leurs souffrances offertes avec Jésus souffrant et ressuscité, des grâces en vue du renouveau de l’Eglise et du monde.
En ce 2 avril, soyons plus unis encore par la grande neuvaine qui nous prépare au 50e anniversaire de la pâque de Mère Marie-Augusta. Grâce à Internet, nous pourrons suivre - où que nous soyons - la même neuvaine. Puissez-vous mieux connaître et aimer notre Mère et, à sa suite, désirer ardemment transmettre aux autres jeunes les appels à l’Amour de Jésus, qui veut l’instauration de la civilisation de l’Amour.

Je vous bénis affectueusement et vous assure des prières et de l’affection de Mère Magdeleine.

Père Bernard

Merci Benoît XVI, nous vous faisons une totale confiance!

Bien chers jeunes amis, Vous êtes la génération Benoît XVI et vous souffrez de la décision que ce Pape, que nous avons tant aimé, a dû prendre pour le bien de l’Eglise. Faisons une totale confiance en celui qui a exercé dans une si grande humilité et un courage exemplaire le ministère pétrinien pendant 8 années. Il ne nous abandonne pas, il demeure très présent à la vie de l’Eglise par sa vie entièrement donnée. Il n’exerce plus visiblement sa mission dans la Tête de l’Eglise, mais il prie, souffre et offre dans le Cœur de l’Eglise. Remercions-le de tout cœur d’avoir accepté d’être notre Saint-Père pendant 8 années ! Remercions-le de nous avoir donné des enseignements lumineux ! Remercions-le pour ses trois tomes sur Jésus !

Nous ne pouvons pas encore mesurer tout ce qu’il a apporté à l’Eglise et au monde depuis l’année 1981. Prions beaucoup pour lui et pour son successeur.

En ce mois de mars de l’année de la Foi, n’oublions pas que Jésus est notre Rocher. Préparons-nous à bien vivre le grand Triduum pascal et à redécouvrir, avec un cœur jeune et enthousiaste, que Jésus nous aime à la folie ! En retour, aimons-Le passionnément et aimons sans nous lasser notre prochain.

Bon et Saint Carême de l’année de la Foi ! En union avec Mère Magdeleine, je vous bénis affectueusement.

Vivons ce prochain carême avec ardeur, dans la vraie joie !

Bien chers jeunes amis, nous allons entrer dans le Carême de l’année de la Foi. Demandons à l’Esprit-Saint d’y entrer avec l’ardeur de l’Amour et son souffle divin. N’ayez pas peur de ce temps de grâces qu’est le carême. Jésus, par Son Eglise, nous appelle à la conversion. Ayons confiance : la conversion est source de joie, de vraie joie, de bonheur profond ! Le Carême doit aussi et surtout être un temps d’Amour. Benoît XVI nous appelle à l’Amour. Mère Marie-Augusta disait aux premiers membres de sa Famille spirituelle : que faire et faire faire pendant ce carême ? Mais la belle aventure de l’Amour ! Que pour chacun de vous, ce Carême de l’année de la Foi vous permette de vivre cette belle aventure de l’Amour.

En ce mois de février, le débat sur le mariage homosexuel va envahir les Médias en France. Vous vous êtes mobilisés pour la défense de la Famille selon le plan de Dieu. Ne vous découragez pas, quoiqu’il arrive, mais continuons à prier, souffrir et offrir pour la conversion de la France, la Fille aînée de l’Eglise et pour que les lois de notre Nation soient en accord avec la Loi naturelle.

Je vous bénis affectueusement et vous assure des prières et de l’affection de Mère Magdeleine.
Bon et Saint Carême de l’année de la Foi dans l’ardeur de l’Amour !

Père Bernard

La famille, institution divine

Jeûner pour la famille, c'est s'engager dans ce grand combat !

Le combat pour faire triompher le plan de Dieu sur la famille demande qu'on s'engage! Ne nous trompons pas de combat : il s’agit vraiment du grand combat de l’Enfer contre Dieu. Nous ne serons pas vainqueurs en ce combat avec des moyens humains, nous devons nous engager, nous devons être courageux, mais nous ne devons pas oublier que nous ne sommes que les petits instruments de Dieu. Le Cardinal Barbarin a appelé les jeunes à jeûner une journée pour ce combat. Transmettons cet appel et mettons-le en pratique ce prochain vendredi. Jeûner ne signifie pas se mettre nécessairement au pain et à l’eau, mais se priver de quelque chose et surtout mener le combat contre ses défauts : jeûner de la critique, jeûner en sortant de la prison de son moi, jeûner en souriant au lieu de s’énerver et de s’emporter, jeûner, enfin, en vivant une vraie journée de Nazareth.

Bonne et Sainte année 2013 !

Bien chers jeunes amis d’In Altum,

En union avec Mère Magdeleine et nos frères et soeurs, je vous souhaite une Bonne et Sainte Année 2013. Puissiez-vous grandir dans la Foi comme notre Pape Benoît XVI le désire pour chacun de vous ! Puissiez-vous aussi avoir une Foi agissante, grâce à laquelle, vous vous engagerez, avec les jeunes de la génération Benoît XVI, pour transformer ce monde avec Jésus et instaurer la civilisation de l’Amour par le triomphe du Coeur immaculé de Marie.

Fils et filles de la France, la Fille aînée de l’Eglise, désirez ardemment répondre positivement et avec conviction au grand appel de Jean-Paul II : “France, es-tu fidèle aux promesses de ton baptême ?”

Entrez dans l'Avent avec Notre Dame des Neiges!

Bien chers jeunes amis,

nous entrons dans le temps de l’Avent de l’année de la Foi un premier samedi. Cette coïncidence souligne une réalité de la Tradition de notre Eglise : le temps de l’Avent est un temps marial. Entrons bien dans ce temps de l’Avent de l’année de la Foi dans le Coeur immaculé de Marie que nous aurons la grande joie de fêter solennellement à Saint-Pierre-de-Colombier le samedi 15 décembre prochain.

Nous vous invitons à bien vous unir à nous et à tous nos amis pour bien vivre la neuvaine qui nous prépare à la Fête de l’Immaculée Conception (samedi 8 décembre) et la semaine de prière du 8 au 15 décembre. Comme vous pouvez le constater en lisant le programme de notre Grande Fête de Notre-Dame des Neiges, le thème du pèlerinage de cette année est la Foi. La Vierge Marie est bienheureuse parce qu’elle a cru. Elle est, en outre, notre Mère et notre guide en notre pèlerinage de Foi. Chacun et chacune, nous avons à apprendre d’elle à accueillir Jésus afin qu’Il puisse vivre ses mystères en nous.

Apprendre à mieux vivre nos dimanches !

Le Dimanche, le Jour du Seigneur, est le Jour de la Résurrection de Jésus, Jour de joie et d’allégresse.
En cette année de la Foi, nous devons apprendre à mieux vivre nos dimanches.
De dimanche en dimanche, disait Jean-Paul II, nous nous préparons au Dimanche éternel que sera la vie du Ciel avec Dieu notre Père, avec Jésus ressuscité, avec la Vierge Marie, les anges et tous les Saints !
Oui, soyons dans la joie, réjouissons-nous profondément, nous sommes les disciples de Jésus ressuscité, nous avons comme Mère la Vierge Marie et l’Eglise, nous avons un Pape qui nous guide, avec clarté et courage, en ces temps troublés. Benoît XVI disait à vos aînés, à Madrid, l’année dernière : n’ayez pas honte du Seigneur, c’est-à-dire de Jésus, n’ayez pas peur d’être catholiques !
Saint Pierre écrivait aux premiers chrétiens : vous avez raison de fixer votre attention sur la parole des prophètes.
Notre Saint-Père, en cette année de la Foi, nous redit le même message : approfondissez l’évangile, apprenez le Catéchisme de l’Eglise Catholique, vous serez alors éclairés par le Saint-Esprit et vous pourrez devenir pour vos amis, sel de la terre et lumière du monde ! Avec la Vierge Marie, rendons grâce à Dieu pour tous ses bienfaits !

Approfondir le catéchisme de l'Eglise catholique et vivre tournés vers le Ciel !

Bien chers jeunes amis,
La consigne de ce mois de novembre de l’année de la Foi devrait vous aider à approfondir le Catéchisme de l’Eglise Catholique comme notre Pape Benoît XVI nous y invite particulièrement. Le Synode sur la nouvelle évangélisation vient de se conclure. Notre Saint-Père en a été réconforté et il a utilisé l’image du vent pour parler de l’action du Saint Esprit, du renouveau spirituel, du nouveau printemps de l’Eglise. Ayez confiance, malgré la crise spirituelle, morale et économique actuelle !

Vivons ce mois des fins dernières, le coeur tourné vers le Ciel, et soyons ce que nous devons être pour mettre le feu de l’Amour divin dans le monde.

Je vous assure des prières et de l’affection Mère Magdeleine et de toute notre Famille Missionnaire de Notre-Dame et je vous bénis très affectueusement en vous confiant toutes nos intentions particulières et en vous invitant à bien préparer avec nous la Grande Fête de Notre-Dame des Neiges, le samedi 15 décembre 2012.

Approfondissons le concile en ce 50ème anniversaire de son ouverture !

Bien chers jeunes amis,
Entrons avec joie en ce nouveau mois du Rosaire et en l’année de la Foi. Nous célèbrerons, le 11 octobre, les 50 ans du Concile Vatican II. Pour vous, cet évènement est bien éloigné dans le temps ! Il est important, cependant, que vous le compreniez mieux afin de ne pas vous laisser influencer par les critiques contre le Concile Vatican II lui-même ou contre son véritable esprit.

Je vous encourage à visionner sur notre Site les vidéos que j’ai enregistrées pour les récollections de Foyers et qui vous aideront à lire par vous-mêmes les textes du Concile. Vous êtes la génération Benoît XVI, une génération qui désire surmonter les divisions à l’intérieur de l’Eglise pour vivre le “Ut Sint Unum” de la prière de Jésus dans la Vérité et la Charité. Mais pour être ces instruments d’unité, vous devez savoir ce que le Saint-Esprit dit à l’Eglise aujourd’hui et qui se trouve, selon Jean-Paul II, dans le Concile Vatican II. Le Bx Pape Jean XXIII a été inspiré par Dieu pour convoquer ce Grand Concile en vue du renouveau de l’Eglise par la sainteté de ses membres sous le souffle du Saint-Esprit.

Alors, en avant, soyons ce que nous devons être et nous mettrons le feu de l’Amour divin dans le monde. Je vous bénis affectueusement et vous assure des prières et de l’affection de Mère Magdeleine.
Père Bernard

La foi ne dispense pas de l'étude !

Bien chers jeunes amis,
Nous espérons que ce le temps de vacances vous a permis de vous enrichir spirituellement par des rencontres, des découvertes et des lectures. Ne dites pas avec nostalgie : " les vacances sont déjà finies ! " Mais préparez-vous, avec conviction, à une nouvelle année d’étude pour enrichir vos connaissances afin de mieux servir vos frères en rendant Gloire à Dieu.
Dans la consigne de cordée de ce mois de septembre, nous voulons aider nos amis à bien se préparer à l’année de la Foi. Comprenez davantage l’importance de la Foi. Elle n’entre pas en conflit avec la Raison, elle ne vous dispense pas de faire des études, mais elle vous permet de connaitre des mystères inaccessibles à l’intelligence, laissée à ses seules capacités. Par la Foi, en effet, nous participons à la connaissance de Jésus qui vient du Père, d’en-Haut, pour nous faire connaitre le mystère de Dieu et le mystère de l’homme.
Soyons fiers de notre Foi et fidèles. Remercions Dieu de ce don si grand et désirons ardemment la transmettre fidèlement.
En vous souhaitant une bonne rentrée, je vous assure des prières et de l’affection de Mère Magdeleine et je vous bénis affectueusement.

Père Bernard

Toujours plus haut, toujours plus vite, toujours plus fort !

Bien chers jeunes amis,

Nous venons vous rejoindre en ce temps de vacances pour vous inviter à imiter les athlètes qui sont à Londres pour les Jeux Olympiques : “toujours plus haut, toujours plus vite, toujours plus fort !”. Nous admirons ces sportifs qui n’ont pas ménagé leurs efforts pour atteindre le plus haut niveau possible. L’entraînement permet d’obtenir la forme physique pour aller plus vite, plus haut, mais la forme physique n’est pas suffisante, il est nécessaire d’être fort dans la compétition pour “vaincre” les autres sportifs qui, eux aussi, se sont entraînés ! Admirons les sportifs, champions olympiques, mais admirons aussi tous les autres : l’essentiel n’est-il pas de participer ?
Ne nous contentons pas d’admirer : imitons les sportifs et soyons des sportifs de Dieu en nous entraînant spirituellement par la prière, le développement des vertus, l’adoration et la prière à la Vierge Marie. Vivons bien ce mois d’août, encordés à Notre-Dame des Neiges et menons, à la suite de nos Père et Mère, le grand et beau combat olympique de la pureté.
En union avec Mère Magdeleine et nos frères et soeurs, je vous bénis affectueusement et vous souhaite un bon mois d’août. Père Bernard

Regardons vers le Haut, In Altum !

Bien chers jeunes amis,
nous vous invitons avec la consigne de cordée de ce mois de juillet à élever vos regards vers le Haut, vers Dieu, in Altum ! Notre monde a un urgent besoin de témoins de l’Amour de Dieu. Soyez ces témoins, courageux et zélés, et n’ayez pas peur. L’Amour de Dieu, c’est tout simplement Dieu Lui-même. Saint Jean, effet, a bien compris cela. Dans sa première lettre, il nous dit : Dieu est Amour ! Nous avons tellement “l’habitude” d’entendre ces mots que nous risquerions de ne plus nous émerveiller devant cette révélation. Le premier grand enseignement de notre Pape Benoît XVI a été l’Encyclique “Deus Caritas est”. Nous vous invitons à venir approfondir cette importante Encyclique en notre Foyer de Sens, du 14 au 16 juillet prochain. Cette Session sera un temps de lumière et de grâces. Comme je l’ai écrit dans la consigne de cordée, ne relâchons pas notre prière pour notre Saint-Père. Soutenons-le davantage encore. Quel grand Pape avons-nous ! Quel courage, quelle sérénité ! Aimons-le comme Jésus l’aime !
En union avec Mère Magdeleine, je vous souhaite de bonnes et saintes vacances et je vous bénis affectueusement en espérant avoir la joie de voir plusieurs d’entre vous pendant cet été.

Pourquoi ces tempêtes?

Bien chers jeunes amis,
notre consigne spirituelle de ce mois de juin devrait vous aider à vivre dans la confiance ces temps de tempête contre l’Eglise et notre Saint-Père. Ne vous laissez pas troubler par les critiques contre Benoît XVI. Il est le Successeur de Pierre, Jésus lui fait confiance, nous devons lui faire confiance. Vous comprenez mieux alors pourquoi notre Pape vous a dit à Madrid : “n’ayez pas honte de Notre-Seigneur, n’ayez pas peur d’être catholiques”.
Mais pourquoi ces tempêtes ? Nous vous invitons à suivre le 7e thème de nos Exercices que nous approfondirons lors de la Retraite d’août à Saint Pierre-de-colombier et ensuite, tout au long de l’année, dans nos autres Foyers.
Nous aborderons, avec l’aide de Saint Jean, cette question importante. Il ne faut pas sous-estimer la puissance de Satan. Il est, actuellement, “déchaîné” contre l’Eglise et contre le grand Pape courageux qu’est Benoît XVI. Pourquoi est-il si déchaîné ? Tout simplement parce que l’Eglise contrarie ses plans. Elle annonce courageusement l’Evangile de Jésus et la Vérité. Mais ayez confiance : Jésus a vaincu le monde (Jn 16, 33) et Il a promis par Sainte Marguerite-Marie : “Je règnerai malgré Satan et ses suppôts”. Donc, vivons ce mois de juin en priant, souffrant et offrant pour notre Pape et en demeurant dans la confiance et l’amour. Je vous bénis paternellement et vous assure des prières et de l’affection de Mère Magdeleine.

Père Bernard

La joie d'appartenir à l'Eglise, corps du Christ !

Bien chers jeunes amis,
nous voici entrés dans un nouveau mois de Marie. Nos parents et grands-parents aimaient dire que le mois de Marie est le mois le plus beau. Qu’il en soit ainsi pour chacune et chacune d’entre vous. Nous vous avons appelé à la joie dans In Altum d’avril. Continuez à être des témoins de la vraie joie, de la joie que Jésus ressuscité veut vous communiquer en ce temps pascal, de la joie que l’Esprit Saint veut répandre en vos coeurs en cette prochaine Fête de Pentecôte. Nous serons heureux de vous accueillir, nombreux, à Saint-Pierre-de-Colombier en notre rassemblement annuel des jeunes amis de Notre-Dame des Neiges.
Notre Consigne de cordée voudrait vous aider à aimer l’Eglise, vivante et jeune. Le bienheureux Pape Jean-Paul II avait parlé avec enthousiasme du mystère de l’Eglise à vos parents, à Lyon en 1986. Il avait regretté que l’Eglise ait des rides dont la cause est le péché de ses membres. Mais les rides de l’Eglise ne doivent pas nous faire oublier la beauté de l’Eglise, vivante et jeune. Elle est un mystère divin et humain. L’Eglise est le Corps du Christ, son âme est le Saint-Esprit, nous sommes ses membres. Que faut-il pour que l’Eglise donne au monde le témoignage de sa jeunesse et de sa beauté ? Jean-Paul II nous a donné la réponse en l’an 2000 : “Soyez ce que vous devez être et vous mettrez le feu de l’Amour divin dans le monde”.
Nous vous souhaitons un bon et joyeux mois de Marie.
Je vous bénis affectueusement et vous assure des prières et de l’affection de Mère Magdeleine et de nos frères et soeurs.
Père Bernard

Soyez des témoins de la vraie joie !

Bien chers jeunes amis,

le mois d’avril 2012 commence par la Journée mondiale de la Jeunesse. Benoît XVI vous donne en ce jour un message centré sur la Joie ! Nous avons aimé le Pape des jeunes qu’a été Jean-Paul II dont nous allons, en ce 2 avril, rappelé la pâque. Mais nous ne pouvons qu’aimer avec vous cet autre Pape des jeunes qu’est Benoît XVI. Vous l’avez adopté ! Vous êtes la génération “Benoît XVI”, le coeur jeune de notre Eglise. Mettez en application le message que vous donne en ce jour notre Saint-Père, vous serez alors les témoins de Jésus dans ce monde sombre et obscur. Mais la joie dont vous devez témoigner n’est pas n’importe quelle joie. C’est la joie spirituelle dans l’Esprit Saint. Vivez bien, comme nous vous le disons dans la consigne spirituelle, cette Semaine Sainte, le coeur tourné sur Jésus, vivant sa Passion d’Amour et de Souffrance rédemptrice. Aimez profondément Jésus, reconnaissez la vérité de votre condition de pécheurs et allez demander à un prêtre l’absolution individuelle de vos péchés. Vous goûterez alors la vraie joie dont le fondement est Jésus. Cette joie, comme Jésus l’a promis à ses apôtres, personne ne pourra vous l’enlever (Jn 16, 22). Cette joie vous permettra de ne jamais vieillir spirituellement et de garder un coeur jeune et enthousiaste. Notre Pape Benoît XVI, ce Pape que vous aimez tant, est notre modèle : à 85 ans, il n’hésite pas à partir en pèlerins de l’espérance, de la paix et de la joie en Dieu au Mexique et à Cuba. Son coeur est jeune et enthousiaste. Le message qu’il vous adresse en témoigne. Soyez aussi jeunes de coeur que lui !

Je vous bénis paternellement et vous assure des prières et de l’affection de Mère Magdeleine et de nos frères et soeurs.

Père Bernard

Bon et Saint Carême avec Jésus !

Bien chers jeunes amis,
Au moment où vous lirez ces lignes, notre Pape Benoît XVI sera en Retraite. Pourquoi le Pape fait-il, chaque année, une Retraite d’une semaine ? Tout simplement parce qu’il a besoin, comme tous les consacrés, de s’arrêter pendant six jours pour prier et réfléchir devant Dieu.
Imitons notre Pape et n’ayons pas peur de faire une Retraite, comme lui, pour réfléchir devant Dieu sur notre vie et sur les engagements que nous devons prendre. Pour recevoir les lumières de Dieu, nous avons besoin de la prière de nos frères et soeurs, c’est la raison pour laquelle notre Saint-Père vient de nous demander de prier sa Retraite. Il a aussi demandé la prière des Cardinaux et des baptisés afin qu’il puisse transmettre fidèlement la Foi et tenir avec une humble fermeté la barre de la Sainte Eglise. Comprenons ce que Benoît XVI veut nous partager : l’Eglise affronte des tempêtes intérieures et extérieures, notre Pape a besoin d’être soutenu par notre prière et nos sacrifices.
La consigne de cordée de ce mois de mars vous aidera à mieux comprendre son message de carême et à le vivre. Puissent Jésus et Notre-Dame des Neiges nous obtenir les grâces d’un coeur ouvert aux intentions de nos frères et soeurs. Combattons l’égoïsme et l’individualisme et donnons-nous dans l’amour.
En ce mois de mars, enfin, n’oublions pas de bien prier le grand et bon Saint Joseph. Notre Fondateur l’aimait beaucoup et nous a appris à l’aimer. Saint Joseph est le modèle des humbles et aussi le modèle de l’accomplissement du devoir d’état dans un esprit de perfection et d’amour pour la Gloire de Dieu.
Je vous bénis affectueusement et vous assure des prières et de l’affection de Mère Magdeleine.
Bon et Saint Carême avec Jésus ! N’oublions pas la joie dans l’Esprit Saint.

Père Bernard

- page 2 de 3 -