Bien chers jeunes amis,
entrons avec joie et détermination en ce nouveau mois du Sacré Coeur de Jésus ! Vous aimez cette dévotion qui n’est pas une dévotion sentimentale et puérile mais une dévotion enracinée dans l’Ecriture Sainte. La Bible parle du Coeur de Dieu. Le Coeur révèle que la personne humaine n’est pas une personne qui n’agirait que “froidement” par la raison. La raison, certes, est importante. Benoît XVI a souvent parlé du rapport raison-Foi. Mais la raison a besoin du coeur ! Le coeur est le siège de l’amour. Le Coeur de Jésus nous révèle donc l’Amour de Dieu qui s’est manifesté en notre histoire humaine ! Cet Amour de Dieu, avant l’Incarnation, nul ne pouvait “le voir”, “le toucher”, “le contempler” (cf. 1 Jn 1, 1). En contemplant Jésus, le Verbe incarné, nous découvrons avec émerveillement ce qu’est l’Amour de Dieu et jusqu’où Il nous a aimés ! Il n’y a pas de plus grande preuve d’Amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime ! En ce mois de juin, contemplons et imitons le Coeur de Jésus dans son humilité, sa bonté, sa fidélité et sa générosité. Courage à tous ceux qui passent des examens.
Nous vous attendons dans la joie à Saint-Pierre-de-Colombier pour la prochaine Fête de Pentecôte. Je vous bénis affectueusement en vous assurant de la prière et de l’affection de Mère Magdeleine