Tag - miséricorde

Fil des billets - Fil des commentaires

Une année sainte de la Miséricorde Divine !



La Mission de l’Eglise est d’être témoins de la Miséricorde divine. C'est bien ce que veut proclamer notre pape François en annonçant une année sainte de la Miséricorde du 8 décembre prochain à la solennité du Christ Roi de novembre 2016 :

« J’ai souvent pensé à la façon dont l’Eglise peut rendre plus évidente sa mission d’être témoin de la miséricorde. C’est un chemin qui commence par une conversion spirituelle; et nous devons faire ce chemin. C’est pourquoi j’ai décidé de promulguer un Jubilé extraordinaire ayant en son centre la miséricorde de Dieu Ce sera une Année Sainte de la Miséricorde. Nous voulons la vivre à la lumière de la parole du Seigneur : « Soyez miséricordieux comme votre Père » (cf. Luc 6,36).».

Le but de cette Année Sainte ne sera pas d’abord de fêter la Miséricorde mais d’y recourir plus largement par une démarche de conversion personnelle qui passe, notamment par la réception du sacrement de la Miséricorde qu’est la confession.

C’est pour encourager cela que notre pape a voulu participer pour la deuxième année aux 24 heures de prière pour le Seigneur, initiative qui propose le sacrement de pénitence durant 24 h non stop dans les églises de Rome et de nombreux diocèses dans le monde.

consécration des prêtres au Coeur Immaculé de Marie par Benoît XVI

Le 12 mai 2010, à Fatima, lors de son voyage pour le 10e anniversaire de la béatification de Jacinta et Francisco, le pape Benoît XVI a consacré tous les prêtres du monde au Coeur Immaculé de Marie, prière qu'il a renouvelée avec les prêtres du monde entier, le 11 juin 2010 à Saint Pierre de Rome, pour la clôture de l'année sacerdotale, en présence de prêtres du monde entier.

Mère Immaculée, en ce lieu de grâce, convoqués par l’amour de ton Fils Jésus, Grand et Eternel Prêtre, nous, fils dans le Fils et ses prêtres, nous nous consacrons à ton Cœur maternel, pour accomplir fidèlement la Volonté du Père.

Nous sommes conscients que, sans Jésus, nous ne pouvons rien faire de bon (cf. Jn 15, 5) et que, seulement par Lui, avec Lui et en Lui, nous serons pour le monde des instruments de salut.

Épouse de l’Esprit Saint, obtiens-nous l’inestimable don d’être transformés dans le Christ. Par la puissance même de l’Esprit qui, étendant sur Toi son ombre, t’a rendue Mère du Sauveur, aide-nous afin que le Christ, ton Fils, naisse aussi en nous. Que l’Église puisse ainsi être renouvelée par de saints prêtres, transfigurée par la grâce de Celui qui fait toutes choses nouvelles.

Envisager une "bonne" confession de carême?

En ce temps de Carême, Benoît XVI en recevant les membres de la Pénitencerie apostolique, le 9 mars, est revenu sur l'importance de la confession, en faisant remarquer que : "la nouvelle évangélisation commence aussi au confessionnal"!

La nouvelle évangélisation, relève-t-il,"tire sa sève vitale de la sainteté des fils de l’Eglise, du chemin quotidien de conversion personnelle et communautaire pour se conformer toujours plus profondément au Christ. Il existe un lien étroit entre sainteté et sacrement de la réconciliation, témoigné par tous les saints de l’histoire."
Peut être cela fait-il longtemps que nous ne sommes pas allés recevoir ce si grand sacrement du pardon, peut être le recevons-nous au contraire très régulièrement...
Et si ce temps de carême était l'occasion de faire une confession encore mieux préparée, en demandant à l'Esprit Saint de nous donner la lumière sur ces fautes que, peut-être, nous ne voyons pas encore, ou que nous refusons de voir, et qui nous ralentissent sur notre chemin vers Dieu ?