Répandre l’amour…

 

Benoît XVI en Grande Bretagne

Voici des extraits des discours et homélies de Benoît XVI en Grande Bretagne ; il compte sur les jeunes pour être les saints de demain, et répandre l’amour !

 Benoît XVI aux jeunes Britanniques

« Chers jeunes amis, merci pour votre accueil chaleureux ! « Le cœur parle au cœur » – cor ad cor loquitur– comme vous le savez, j’ai choisi ces paroles si chères au  Cardinal Newman comme thème de ma visite. Durant ces quelques instants que nous passons ensemble, je désire vous parler du fond de mon cœur, et je vous  demande d’ouvrir vos cœurs à ce que j’ai à vous dire.

Je demande à chacun de vous, tout d’abord, de scruter le fond de son cœur. Pensez à tout l’amour que votre cœur est fait pour recevoir, et à tout l’amour qu’il est  appelé à donner. Au fond, nous sommes créés pour l’amour. C’est ce que la Bible veut exprimer quand elle affirme que nous sommes créés à l’image et à la  ressemblance de Dieu : nous sommes créés pour connaître le Dieu d’amour, le Dieu qui est Père, Fils et Saint-Esprit, et pour trouver notre plein épanouissement dans  cet amour divin qui ne connaît ni commencement ni fin.

Nous sommes créés pour recevoir l’amour, et nous l’avons reçu (…) Nous sommes aussi créés pour donner de l’amour, pour en faire la source qui inspire de toutes nos actions et la réalité la plus consistante de notre existence (…) Chaque jour nous devons choisir l’amour, et pour cela nous avons besoin d’être aidés, une aide qui vient du Christ, de la prière et de la sagesse trouvée dans sa parole, et de la grâce qu’il nous accorde dans les sacrements de son Eglise. »

(18 septembre 2010)

Benoît XVI manifeste son affinité spirituelle avec le Cardinal Newman

« Newman a longtemps exercé une influence importante dans ma vie et ma pensée, comme il l’a exercée dans la vie de nombreuses personnes bien au-delà de ces îles. L’histoire de la vie de Newman nous invite à examiner nos vies, à les confronter au vaste horizon du plan de Dieu, et à grandir dans la communion avec l’Église de tout temps et de tout lieu : l’Église des Apôtres, l’Église des martyrs, l’Église des saints, l’Église que Newman aimait et à la mission de laquelle il a consacré toute sa vie (…)

La première leçon que nous pouvons tirer de sa vie : de nos jours, là où un relativisme intellectuel et moral menace de saper les fondements mêmes de notre société, Newman nous rappelle que, en tant qu’hommes et femmes créés à l’image et à la ressemblance de Dieu, nous sommes faits pour connaître la vérité, pour trouver dans cette vérité notre ultime liberté et l’accomplissement de nos aspirations humaines les plus profondes. En un mot, nous avons été destinés à connaître le Christ, qui est lui-même « le chemin, la vérité, et la vie ».

(18 septembre 2010)

Benoît XVI aux étudiants du Collège universitaire de Twickenham

benoit XVI mars 2010 « J’espère que parmi ceux d’entre vous qui m’écoutent aujourd’hui, se trouvent des futurs saints du vingt-et-unième siècle. Ce que Dieu veut plus que tout pour chacun de vous  c’est que vous deveniez des saints. Il vous aime beaucoup plus que vous ne pourrez jamais l’imaginer, et il veut ce qu’il y a de meilleur pour vous. Et de loin, la meilleure chose  pour vous c’est de grandir en sainteté. »

(17 septembre  2010)

Au stade de Hyde Park, le Pape a invité les jeunes à réfléchir sur leur vocation                                                                                                                                                                                 

« Seul Jésus sait quel « service précis » il a pensé pour vous. Soyez ouverts à sa voix qui résonne au fond de votre cœur : maintenant encore son cœur parle à votre cœur.

Le Christ a besoin de familles qui rappellent au monde la dignité de l’amour humain et la beauté de la vie de famille.

Il a besoin d’hommes et de femmes qui consacrent leur vie à la noble tâche de l’éducation, veillant sur les jeunes et les entraînant sur les chemins de l’Évangile.

Le Christ a besoin de personnes qui consacrent leur vie à s’efforcer de vivre la charité parfaite, en le suivant dans la chasteté, la pauvreté et l’obéissance, et en le servant dans le plus petit de nos frères et sœurs.

Il a besoin de la force de l’amour des religieux contemplatifs qui soutiennent le témoignage et l’activité de l’Église par leur prière constante.

Et il a besoin de prêtres, de bons et saints prêtres, d’hommes prêts à offrir leur vie pour leurs brebis.

Demandez au Seigneur ce qu’il a désiré pour vous !

Demandez-lui la générosité pour dire oui !

N’ayez pas peur de vous donner totalement à Jésus.

Il vous donnera la grâce dont vous avez besoin pour réaliser votre vocation. »

(18 septembre 2010)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

benoit XVI mars 2010