Etre au service du renouveau de l’Eglise et du monde

Bien chers jeunes amis,

en union avec Mère Magdeleine et tous nos frères et soeurs, nous vous souhaitons une Bonne et Sainte Année 2012. La Consigne de cordée de ce mois de janvier vous concerne particulièrement. Nous nous sommes servis, pour la rédiger, des voeux de Benoît XVI aux membres de la Curie romaine et de son message pour la journée de la Paix en ce 1er janvier 2012 (extraits page 9).
Notre Saint-Père, dans ces deux textes, parle avec enthousiasme de son expérience des JMJ de Madrid. Il vous invite à mettre au service du renouveau de l’Église et du monde vos jeunes énergies et vos désirs ardents de justice, de paix et d’amour.

Ce que notre Pape a écrit devrait toucher vos coeurs : il vous fait confiance comme Jésus vous fait confiance. Mais il comprend aussi vos peurs, vos faiblesses, vos angoisses. Il invite donc tous les responsables de l’éducation (vos parents, vos professeurs, vos autres éducateurs, les responsables politiques) à vous donner une vraie éducation humaine et chrétienne.

Vous avez besoin d’éduquer votre liberté et de comprendre, à la suite du Grand Pape Jean-Paul II, que la vraie liberté doit être dans la vérité. Une liberté qui n’est pas dans la vérité ne peut pas édifier la vraie justice et la civilisation de l’Amour.

Benoît XVI conclut son message pour la paix en invitant les jeunes et tous les hommes à se tourner vers Dieu. Méditez bien la consigne de cordée de ce mois et soyez ce que vous devez être pour mettre le Feu de l’Amour divin dans le monde.
Voilà nos voeux pour cette année 2012. Je vous bénis affectueusement et vous assure des prières et de l’affection de Mère Magdeleine.

Père Bernard