CREATEURUEINEGNI ?

Suivez incognito Anna Beille, butineuse syndiquée F.O. (même si elle ne voit pas le rouge), de son premier départ de la ruche jusqu’à  son retour au bercail…

Bonjour à tous et bienvenue sur la toile de Jips, A.A.I.* toujours à son poste : R.A.S.**, à part un O.V.N.I. high-tech traversant notre espace aérien ! Imaginez un appareil équipé d’un moteur 200 battements/seconde, caméras 3000 à 8000 facettes, capteurs d’oxygène, récepteurs olfactifs et gustatifs, pompes aspirantes, lance venin, bacs de réserves, griffes, ventouses, éperons, peignes … et tout cela chez une redoutable petite abeille !

Abeille2Fin mars : il est temps de sortir de cette boite noire ! Étant aventurière prévoyante, Anna ne part pas comme une folle mais se livre à plusieurs vols de reconnaissance quasi-linéaires. La nature l’ayant doté d’un  kit repérage, elle commence par s’orienter par rapport à la position du soleil sur ou sous (en cas de butinage par chaude nuit) l’horizon. Et par temps couvert ? Elle évaluera la position du soleil par la lumière U.V. ou utilisera le champ magnétique terrestre, ou encore les phéromones, repères laissés sur les fleurs par les butineuses de sa ruche. Miss Gadget peut à présent se mettre au travail et sortir le kit détection ! Dans celui-ci, des yeux ultra sensibles au mouvement, deux antennes percevant les odeurs entre 10 et 100 fois mieux que l’homme et les localisant par comparaison des données, ainsi que des poils sensoriels lui permettent d’adapter son vol à la direction et à la puissance du vent. Notre bébête pas si bête est ainsi capable, avec le mini programme qui lui sert de cerveau, de :

– reconnaître quelles sont les fleurs exploitables.

– évaluer la teneur en nectar.

– prendre en compte des informations liées à la disponibilité ou la richesse en ressource de la fleur en fonction de l’évolution de la morphologie ou de la couleur de la fleur.

– mémoriser la position des fleurs les plus bénéfiques dans une inflorescence.

– éviter de revisiter une fleur. abeille

Anna Beille se pose donc sur THE fleur of  THE best plante pour sucrer THE quantité maximale du nectar (qui sera transformé en miel) et de pollen, principale nourriture des larves. Elle dégaine donc le kit récolte composé d’une pompe à nectar et de Pattes Suisses qui ont chacune leur utilité : notre amie enlève le pollen poudreux de la fleur avec ses pattes antérieures en le rendant collant avec du miel ingurgité avant l’envol. La brosse à pollen des pattes médianes est ensuite utilisée pour récupérer la poudre de pollen restée attachée à son corps. Par la suite, avec le peigne, la boulette formée est poussée dans la corbeille de la patte postérieure et piquée sur un poil.

Autre possibilité pou: Miss Beille utiliser ou des griffes, ou des ventouses selon la surface sur laquelle elle se pose !

P.S : Au terme de 12 années de recherche, des scientifiques sont parvenus à concevoir un robot insecte miniaturisé capable de réaliser des vols contrôlés… Braaavo !

 

*Agent Arachnéen d’Information

**Rien A Signaler