Lumen Fidei, « Nous croyons en l’amour »

 

2014: rétrospective sur l’enseignement de Benoit XVI – Ses encycliques en questions réponses.

On rencontre souvent cette objection contre la foi : elle ne serait pas adaptée à l’homme moderne qui préfère se fier à sa raison !

C’est vrai, d’ailleurs Nietzsche, un philosophe allemand écrivait : “Si tu veux la paix de l’âme, aie la foi, mais si tu veux la vérité, alors cherche !”

Pour sortir de cette impasse, le pape explique que la foi, c’est CROIRE EN L’AMOUR. Il s’agit de voir que Dieu Amour a agi dans le monde et de croire qu’il continuera à agir. Le pape écrit : “Si Dieu était incapable d’agir dans le monde. Croire ou ne pas croire en Lui serait indifférent” … Mais Dieu agit !

Comment voir l’action de Dieu Amour dans le monde ?

Le pape se réfère essentiellement à Abraham, puis au peuple d’Israël, et surtout à Jésus.

abrahamAlors parlons d’Abraham. Que s’est-il passé pour lui ?

Abraham avait 100 ans quand Dieu a comblé son désir en lui donnant un fils (Gn 21,5). Ainsi, il a vu l’amour tout puissant de Dieu envers lui. Plus tard, Dieu lui demande d’offrir ce fils en sacrifice. Cela paraît fou. Mais Abraham a déjà expérimenté l’amour puissant de Dieu. Alors il croit que Dieu peut ressusciter un mort (He 11,19).

Continuons avec le peuple Israël. Comment a-t-il vu l’Amour de Dieu ?peuple d'israel

Israël a vu les prodiges de Dieu en sa faveur : le passage de la mer rouge pour échapper à Pharaon, la manne tombée du ciel pendant 40 ans, l’eau jaillie du rocher dans le désert, etc. Ainsi il a compris qu’il devait croire en Dieu et Lui faire confiance pour l’avenir.

Et Jésus. Quelle est la grande action d’amour de Dieu visible en Jésus ?

Jésus a expliqué que son Père avait tant aimé le monde qu’il avait livré son Fils sur la croix : c’est l’amour poussé à l’extrême. Puis, dans l’événement de la Résurrection, cet amour s’est montré tout puissant, invincible. Ainsi la mort et la résurrection sont le signe éclatant de la victoire absolue de l’Amour divin sur le mal et sur la mort. C’est la garantie absolue que celui qui se confie humblement à Dieu pourra être sauvé.

JesusCela amène à poser une question. Comment comprendre que la foi soit nécessaire au salut ? Et comment peut-on être sauvé par la foi ?

Pour répondre, il faut se rappeler en quoi nous croyons. Nous croyons en l’Amour divin qui est vainqueur absolu du mal. Refuser de croire en cet Amour et vouloir se sauver tout seul, c’est sombrer dans l’orgueil : c’est là le pire des péchés qui coupe de l’unique source du salut.

Encore une question : le pape écrit : “l’amour a besoin de vérité” et “la vérité a besoin d’amour” Que veut-il dire ?

Nous l’avons dit : “Nous croyons en l’Amour”. Mais il faut écarter une erreur fréquente : on confond souvent l’amour avec les bons sentiments et on laisse de côté la vérité. Mais les sentiments sont changeants. C’est pourquoi l’amour a besoin de la vérité ferme et solide.

D’un autre côté l’homme contemporain se méfie de la prétention de vérité : il estime que cela conduit à l’intolérance et au totalitarisme, à la dictature. Mais la vérité de la foi, c’est que “Dieu est Amour”. Or l’amour s’adresse à la liberté, il est inconciliable avec la dictature.