Encouragements de rentrée du Pape François

 

Afin de vous donner du cœur à l’ouvrage en cette rentrée de septembre, In Altum vous propose un florilège d’exhortations du Saint Père adressées aux jeunes durant l’été, notamment lors de son voyage apostolique en Corée du Sud ainsi qu’à l’occasion d’un rassemblement de scouts italiens.

 Le Seigneur compte sur vous !

« Tout comme le Seigneur a fait briller sa gloire dans l’héroïque témoignage des martyrs, de la même manière il veut faire briller sa gloire dans vos vies et, à travers vous, illuminer la vie de ce vaste continent. Aujourd’hui, le Christ frappe à la porte de votre cœur, de mon cœur. Il appelle vous et moi à nous lever, à rester éveillés et en alerte, et à voir les choses qui, dans la vie, sont vraiment importantes. […]

Près de nous, tant de nos amis et jeunes de notre âge, même s’ils vivent dans un monde d’une grande prospérité matérielle, souffrent de pauvreté spirituelle, de solitude et de désespoir silencieux. Dieu semble absent du tableau. C’est presque comme si un désert spirituel commençait à s’étendre à travers notre monde. Cela affecte les jeunes aussi, leur volant l’espérance et même, dans trop de cas, la vie elle-même.

Cependant, c’est dans ce monde que vous êtes appelés à témoigner de l’Évangile de l’espérance, l’Évangile de Jésus Christ, et de la promesse de son Royaume

Chers jeunes amis, en notre temps le Seigneur compte sur vous ! Il compte sur vous ! Il est entré dans vos cœurs le jour de votre baptême ; il vous a donné son Esprit le jour de votre confirmation ; et il vous fortifie constamment par sa présence dans l’Eucharistie, de sorte que vous puissiez être ses témoins devant le monde. Êtes-vous prêts à dire ‘‘oui’’ ? Êtes-vous prêts ? »

 Rencontre avec les jeunes asiatiques au sanctuaire de Solmoe en Corée du Sud, vendredi 15 août 2014

À la suite des martyrs : refuser de se conformer à l’esprit du monde

Quelque temps après que les premières semences de la foi aient été plantées en cette terre, les martyrs et la communauté chrétienne ont dû choisir entre suivre Jésus ou le monde. Ils savaient le prix d’être disciples. Pour beaucoup cela a signifié la persécution et, plus tard, la fuite dans les montagnes, où ils formèrent des villages catholiques. Ils étaient prêts à de grands sacrifices et à se laisser dépouiller de tout ce qui pouvait les éloigner du Christ : les biens et la terre, le prestige et l’honneur, puisqu’ils savaient que seul le Christ était leur vrai trésor.

Aujourd’hui, très souvent, nous faisons l’expérience que notre foi est mise à l’épreuve du monde, et, de multiples manières, il nous est demandé de faire des compromis sur la foi, de diluer les exigences radicales de l’Évangile et de nous conformer à l’esprit du temps.

Cérémonie de béatification de 124 martyrs de Corée à Séoul, 16 août 2014

Vous êtes le présent de l’Eglise !

« Comme jeunes chrétiens, que vous soyez travailleurs ou étudiants, que vous ayez déjà commencé une carrière ou que vous ayez répondu à l’appel au mariage, à la vie religieuse ou encore au sacerdoce, vous n’êtes pas seulement une partie de l’avenir de l’Église ; vous êtes aussi une partie nécessaire et aimée du présent de l’Église ! Vous êtes le présent de l’Eglise ! Restez proches les uns des autres, rapprochez-vous toujours plus de Dieu et avec vos Évêques et vos prêtres, passez ces années à bâtir une Église plus sainte, plus missionnaire et humble. »

Clôture de la VIe Journée de la jeunesse asiatique en Corée du Sud, 17 août 201

La retraite arrive à 65 ans !

Courage ! C’est une vertu et une attitude des jeunes. Le monde a besoin de jeunes courageux, et non craintifs. De jeunes qui avancent sur les routes et qui ne soient pas immobiles : avec des jeunes immobiles, nous n’avancerons pas ! De jeunes qui aient toujours un horizon devant eux et non des jeunes qui partent à la retraite ! C’est triste ! C’est triste de voir un jeune à la retraite. Non, le jeune doit aller de l’avant sur cette route de courage. Avancez ! Ce sera votre victoire, votre travail pour aider à changer le monde, à le rendre vraiment meilleur. Je sais que vous avez réfléchi sur l’Apocalypse, en pensant à la Cité nouvelle. C’est votre tâche : créer une cité nouvelle. Toujours de l’avant avec une cité nouvelle : avec la vérité, la bonté, la beauté que le Seigneur nous a données.

Chers jeunes, chers garçons et filles, je vous salue d’ici et vous souhaite le meilleur. N’ayez pas peur, ne vous laisser pas voler l’espérance. La vie est à vous ! Elle est à vous pour que vous la fassiez fleurir, pour que vous donniez des fruits à tous.

L’humanité nous regarde et vous regarde aussi sur cette route de courage. Et souvenez-vous : la retraite arrive à 65 ans ! Un jeune ne doit pas partir à la retraite, jamais ! Il doit aller de l’avant avec courage. »

Message à un rassemblement de scouts italiens. Rome, 19 août 2014 

Savoir se mettre à genoux devant Jésus

Aux pèlerins venus à Rome, le Saint Père a commenté l’évangile de la tempête apaisée, nous livrant au passage un précieux conseil pour la rentrée.

L’Église [est] une barque qui doit affronter les tempêtes et qui semble parfois sur le point d’être renversée. Ce qui la sauve, ce ne sont pas les qualités et le courage de ses hommes, mais la foi, qui permet de marcher même dans l’obscurité, au milieu des difficultés. La foi nous donne l’assurance de la présence de Jésus qui est toujours à nos côtés, de sa main qui nous saisit pour nous arracher au danger. Nous sommes tous dans la même barque et nous nous y sentons en sécurité malgré nos limites et nos faiblesses. Nous sommes en sécurité surtout quand nous savons nous mettre à genoux et adorer Jésus, l’unique Seigneur de nos vies. C’est ce que nous rappelle sans cesse notre Mère, la Vierge Marie. Tournons-nous vers elle avec confiance.

Angélus du 10 août 2014