Les Scouts et Guides d’Europe débarquent en Normandie !

 

C’est une invasion pacifique et joyeuse que la Normandie a accueillie en ce mois d’août. Pendant 10 jours, 13 000 Guides et Scouts d’Europe se sont rassemblés pour faire grandir leur esprit fraternel et chrétien. Avec eux, c’est l’Europe chrétienne qui est en marche…

L’Europe, certains en parlent, et d’autres la construisent… Parmi ceux-ci, les Guides et Scouts d’Europe. Cette année, 100 ans après la 1ère guerre mondiale et 70 ans après le débarquement en Normandie, l’Eurojam permet de témoigner qu’il est possible de vivre concrètement la fraternité scoute, en promouvant parmi les jeunes un esprit de fraternité et de paix, en éduquant à l’unité dans le respect des diversités ainsi qu’en proposant la construction d’une Europe des peuples à partir des racines chrétiennes qui ont forgé le Vieux Continent.

Pour faire avancer ce grand défi, l’association organise tous les 10 ans un rassemblement de tous les Guides et Scouts d’Europe. Après Velles (Indre) en 1984, Rome en 1994, Cracovie en 2003, c’est la France qui accueillait l’édition 2014. Le petit village de Saint-Evroult, en Normandie, rebaptisé Notre-Dame des Bois pour la circonstance, a donc vu débarquer 13 000 scouts, provenant de 18 pays différents, pour une semaine de camp, avec pour devise : « Venez et voyez ! ».

Le but est de vivre le scoutisme à fond en rencontrant d’autres patrouilles venant d’autres pays et d’autres cultures. Découverte culinaire, soirée festive, grand jeu, activités ludiques, jumelage… Tout est bon pour faire progresser l’unité de cette jeunesse venue des quatre coins de l’Europe, et du monde, puisque des patrouilles venaient d’Amérique du Nord.

Ce qui rassemble ces unités, c’est le scoutisme, mais aussi la foi. Au cœur de l’Eurojam, il y a le pèlerinage. Cette année, c’est Lisieux, et sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus qui a accueilli cette jeunesse pour lui apprendre la confiance et l’amour qu’il faut avoir envers Jésus.

Outre l’objectif spirituel, l’Eurojam est aussi un véritable défi logistique et technique. Plus de 200 ha de campement, 9 km de canalisations d’eau, 200 m3 d’eau par jour, 315 000 repas et 38 t de nourritures par jour… Ajoutons une poste desservant l’ensemble du camp, un journal imprimé et distribué chaque jour… Et 2 500 bénévoles sans qui rien de tout cela n’aurait été possible !

Terminons en citant le commissaire fédéral Martin Hafner : « L’Eurojam continue ! L’Eurojam est comme un arbre dont tu emporteras la semence chez toi, oui, dont tu es la semence toi-même ! Dans chaque toute petite semence se trouve l’Eurojam entier avec tout ce que tu as vécu de beau et supporté de difficile ! Une semence doit être mise dans la terre, s’ouvrir puis germer. Sois « toujours prêt » à faire cela ! Ainsi l’Eurojam germera partout en Europe et créera un nouveau petit Eurojam de réconciliation, de paix et d’unité. Le plus grand Eurojam qui ait jamais existé doit continuer à vivre dans ton cœur. Comme Jésus continue à vivre parmi nous jusqu’à la fin du monde. L’Eurojam 2014 a créé une nouvelle génération de guides et scouts et sa caractéristique est d’être consacrée au Cœur de Jésus pour toujours. » Puisse cette nouvelle génération réveiller l’Europe !