2014-2015 : Deux synodes sur la famille Comprendre l’enjeu à la lumière de l’enseignement de l’Église (1)

Dominus Iesus, le Seigneur Jésus

La déclaration « Dominus Jesus »  ne parle pas de la famille, mais du « Seigneur Jésus ». Pourquoi l’aborder au début de notre réflexion sur la famille?

Parce que, si nous reconnaissons que Jésus est vraiment « Seigneur », c’est-à-dire « Dieu », son enseignement sur la famille prend une valeur absolue.

Pourquoi le Pape Jean-Paul II a demandé en 2000 au Cardinal Joseph Ratzinger d’écrire une Déclaration sur « Dominus Iesus » ?

A la fin du deuxième millénaire, l’Église constate que sa mission d’évangélisation est encore loin d’être accomplie et qu’elle est mise en péril par des théologies « relativistes » qui considèrent comme dominus jesusdépassées certaines vérités de la foi. Des erreurs sont véhiculées sur la Personne même de Jésus, sur sa mission, sur la Révélation qu’il nous a faite et sur son Église. C’est pourquoi le Pape Jean-Paul II a demandé au Cardinal, Préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi, d’écrire une déclaration. Non pour apporter de nouvelles doctrines, mais pour les réaffirmer pour ne pas tomber dans l’erreur et répondre aux défis du moment qui sont d’ailleurs toujours d’actualité…

Pourquoi L’Eglise dit-elle que Jésus est  la plénitude personnelle de la Révélation ?

Au long de l’histoire du Salut, Dieu se révèle à travers des hommes. Pour nous sauver, Il s’est fait proche de nous en nous donnant son Fils Jésus-Christ qui nous a révélé toute la plénitude de la divinité. Le Concile Vatican II nous dit clairement que la Révélation divine de Jésus-Christ est définitive et complète. Nous n’avons pas à attendre de nouvelle révélation publique. Jésus nous a donné tout ce qui était nécessaire pour notre Salut. Rappelons-nous ce que Jésus a dit à Philippe: «Qui m’a vu a vu le Père ».

 Aujourd’hui notre monde vit des temps difficiles. Comment annoncer que Jésus est l’unique Sauveur ?

Le cardinal Ratzinger rappelle que l’on doit croire fermement la vérité sur Jésus-Christ, Fils de Dieu, Seigneur et unique Sauveur qui a une fonction unique, exclusive et universelle pour le genre humain et son histoire. Jésus est 100% Dieu et 100% homme ! Ses paroles, ses gestes humains sont accomplis par la deuxième Personne de la Trinité. Saint Jean-Paul II affirmait : « il est contraire à la foi de séparer le Verbe et Jésus-Christ. Jésus est le Verbe incarné, Personne une et indivisible ». Le Verbe de Dieu ne s’est incarné qu’une seule fois, “il n’y a pas sous le Ciel d’autre nom qui nous sauve”.

Si Jésus est l’unique Sauveur, est-ce que tout homme peut-être sauvé ?

jean paul II synode Jésus est venu apporter le salut à tout le genre humain. Il est venu réconcilier en lui tous les hommes à son Père, Il est le Rédempteur universel. C’est pourquoi, il est  urgent d’annoncer Jésus Sauveur aux périphéries comme nous le demande le Pape François.

 Comment alors parler de la foi par rapport aux autres religions ?

La foi est adhésion à Dieu qui se révèle. Il y  donc un double mouvement : d’abord Dieu, Vérité et Amour, qui vient à la rencontre de l’homme ; puis la réponse de  l’homme qui accueille l’amour et la vérité divines : c’est précisément la foi. C’est pourquoi, à strictement parler, il n’y a de « foi » qu’au vrai Dieu, Père, Fils et Saint  Esprit, qui s’est effectivement révélé. En dehors de cela, on parle de « croyance ». Le Concile Vatican II reconnaît que ces croyances sont des expériences  religieuses, mais qu’elles sont encore en recherche de la Vérité absolue. Elles comportent des lacunes et des erreurs, mais on trouve en elles des éléments de vérité  qui illuminent les hommes et peuvent les conduire à la vérité.

Pour la suite cliquez ici