2014-2015 : Deux synodes sur la famille Comprendre l’enjeu à la lumière de l’enseignement de l’Église – Familiaris Consortio (1)

 

Familiaris Consortio – Jean-Paul II, 22 novembre 1981

Bien avant les synodes de 2014 et 2015, Jean Paul II a déjà présidé un synode sur le thème de la famille. Puis, en 1981, il a publié une exhortation apostolique sur la famille intitulée « Familiaris consortio ».

Ombres et lumières sur le mariage et la famille

Le Pape commençait par regarder la situation de la famille dans le monde actuel. Il y trouvait des ombres et des lumières. De quoi parlait-il ? 

Comme aspect positif ou lumières, il voyait le souci de la promotion de la femme et aussi la volonté d’améliorer les relations entre les époux en leur apprenant à se considérer comme deux personnes appelées à s’aider mutuellement. Il relevait aussi le développement de la responsabilité des époux dans le don de la vie et l’éducation les enfants.

Mais comme aspect négatif ou ombres, il notait une fausse idée de l’indépendance des époux entre eux, le nombre croissant de divorces et la plaie de l’avortement.

Il y a aussi les difficultés des familles dans les pays pauvres : graves problèmes de travail, de nourriture, de logement, de soins. Dans les pays riches qui ont parfois trop de bien-être matériel, les familles souffrent d’un autre mal : une sorte de vide du cœur qui amène la peur de donner la vie à des enfants : ce n’est plus vu comme une bénédiction mais comme un danger dont il faut se défendre par la contraception.

Que proposait le pape comme remède à cette situation ? 

Jean Paul II était conscient que l’Eglise, éclairée par la foi, connaît toute la vérité sur le bien précieux que sont le mariage et la famille. Il se proposait donc tout d’abord d’exposer le projet de Dieu sur le mariage et la famille.

Le mariage et la Famille dans le projet de Dieu

Le pape disait que la vocation fondamentale de l’être humain est l’amour. Que voulait-il dire ? 

Il faut partir de Dieu, qui est Amour : Il est union éternelle de trois Personnes dans l’amour. OrdinationsL’être humain, étant créé à l’image de Dieu-Amour, a l’amour comme vocation fondamentale. Celle-ci peut se vivre de deux façons : dans le mariage ou dans la virginité.

Il est union éternelle de trois Personnes dans l’amour. L’être humain, étant créé à l’image de Dieu-Amour, a l’amour comme vocation fondamentale. Celle-ci peut se vivre de deux façons : dans le mariage ou dans la virginité.

La vocation à l’amour vécue dans  le mariage est un don total et définitif, à l’image de Dieu-Amour. Cela ne va pas contre la liberté ; c’est même une protection contre l’arbitraire, contre le caprice, contre le subjectivisme. Un tel amour inclut l’union des corps et celle-ci n’est vécue en vérité que dans le mariage.

Aimer, c’est tout donner. L’amour des époux a son couronnement dans la donation la plus grande qui soit : le don de la vie à une autre personne humaine.

La vocation à l’amour vécue dans la virginité anticipe les noces éternelles avec le Christ Epoux. Elle est un bien plus grand encore que le mariage.

Cliquez pour lire la 2ème partiela 3ème partie