Les baskets, remède aux graves cas que vous êtes ?

 

Agent Arachnéen pour In Altum, over ! Contact rétabli avec nos lecteurs ? OK ! Bonjour à tous et bienvenue sur la toile de Jips, toujours en poste au-dessus du bureau de notre cher Henri de Tout.

Je ne sais pas ce qui se passe, mais depuis quelque temps, il ne sort plus, ou plutôt, il ne revient plus grillé par le soleil ou avec des chaussures boueuses. Il a changé de parfum : au lieu de mettre celui habituel : c’est à dire « forêt-profonde-en-mode-transpi », pour passer à un espèce de mélange qu’il appelle : Hadid As ? (et je vous garantis que ça envoie !). Tantôt agité, tantôt « molusqué », il a toujours quelque chose sur les oreilles. De plus, il est inséparable de son « Aï-Phone » (??) et passe des heures sur son « ordi ». On pourrait ajouter que c’est le bazar dans sa tanière, mais cela n’a rien de trop alarmant, ni pour lui ni… pour moi !

Si vous voulez mon avis sur ce cas, je dirais que notre cher Henri est un peu à côté de ses baskets, et qu’il faudrait l’y remettre.

Allez à + sur… Comment ? … C’est un peu court ? … Vous voulez en savoir plus ? … Non ? … Il faut que je continue ? … C’est émouvant !

Voilà mon petit plan pour sauver Henri :

1/ On le remet dans ses bonnes vieilles chaussures.

2/ Alors il se dira certainement : il faut que j’aille faire un tour !

3/ Conséquence ? On va le faire sortir un peu de son monde virtuel pour retrouver le Vrai monde ! Et par la même occasion, se retrouver un peu lui-même !

Mais bon, faut-il encore qu’il ait le courage d’affronter ce cruel silence, celui qui met en face de soi-même, évitant tout nombrilisme ! Terrifiant ! Il se confrontera alors à la profondeur du mystère de la forêt, à cette omniprésente grandeur, même dans les choses les plus petites… Les interrogations surgissent, les vrais questionnements cohabitent alors avec une certaine paix.

Ça vous paraît fumeux et vous vous dites que cette paix dans la nature est uniquement liée au phénomène « destress » ? Réfléchissez ! Si tous les hommes, quelle que soit leur condition, font cette même expérience, peut-être va-t-elle au-delà de la simple subjectivité

Expérience de sa petitesse, grandeur d’un profond mystère, réflexions sur sa propre existence, paix, on peut également faire une autre expérience dans la nature : l’expérience « surprise ! ». Très souvent surpris (encore que cela dépende de la gravité du phénomène « blasé »), on se trouve devant une nouveauté toujours surprenante, non sans lien avec la beauté, la diversité, et une autre expérience : celle de la joie.

Bizarre, bizarre, mon cher Henry! D’où vient cette constante nouveauté? D’où vient cette joie ? Je te laisse un peu plus autonome et essayer de faire fonctionner ton neurone tout seul !

En tous cas : Sors de ton monde !!Baskets

Ainsi donc : si tu es un tant soit peu courageux, prêt à affronter le mystère, si tu en as marre du côté plastique de ta vie, si tu n’es pas encore réduit à cet état larvaire quasi-irrémédiable ou à celui de mondain inconsistant : vas-y, mets tes baskets !

Allez, 7 x 6 a + sur In Altum !

Jipsou.