« Gros comme une baleine ! »

« Vous plairait-il de plonger et d’explorer les profondeurs de la mer ? »

Plus de 600 baleines se sont échouées sur les côtes de Nouvelle-Zélande la semaine dernière !

Les Scientifiques en recherchent encore la raison, laissons-les étudier… Quant à nous, découvrons un peu cet ordre des Cétacés, plus à notre portée…

Ce sont des mammifères marins dont les membres antérieurs sont des nageoires et les membres postérieurs atrophiés. Parmi cet ordre, on compte des espèces à dents (dauphins, cachalots, narvals) et des espèces à fanons : rorquals et baleines.

L’espèce animale de la baleine, qui est notre sujet, est un cétacé vivipare : les petits (baleineaux) naissent déjà développés (sans enveloppe à la différence des ovipares) et ils se nourrissent du lait des mamelles de la mère. Scientifiquement parlant, le terme « baleine » n’existe pas, il fait référence à la catégorie scientifique des cétacés, et plus précisément de la sous-espèce des Mysticètes (cétacés à fanons).

Cette espèce vit en groupe et effectue régulièrement des déplacements d’un océan à l’autre.

Son prédateur, en dehors de l’homme, est l’épaulard appelé communément orque. Malheureusement, ce cétacé est en voie de disparition en raison des chasses à la baleine et nous pouvons penser aussi que le réchauffement de la planète, entraînant la fonte des glaciers et le changement de température des mers a des conséquences sur leur survie. Dans le ventre d’une des baleines échouées en Nouvelle-Zélande on a découvert une quantité de sacs en plastique, ce qui laisse supposer qu’elles sont aussi victimes de la pollution des mers…

Sa taille peut atteindre jusqu’à 30 m de long et son poids jusqu’à 150 tonnes !

La femelle n’a qu’un seul baleineau à la fois, la gestation dure environ 330 jours.

Figurez-vous que ces gros mammifères se nourrissent de minuscules crevettes appelées « krill », et qu’une baleine bleue peut en absorber au moins 5 tonnes par jour ! Ils se nourrissent aussi de plancton. Ce régime alimentaire lui convient bien, et lui donne d’avoir une espérance de vie de 30 à 80 ans !

Et pour respirer ? Dieu l’a dotée de 2 narines appelés évents situés très en arrière de la tête, ce qui facilite sa respiration à la surface de l’eau.

Chers musiciens, saviez-vous que le chant des baleines est très « réputé ». Bien que ne possédant pas de cordes vocales, elles peuvent émettre 1000 sons ou « vocalises » différentes à plus de 100 dB ! Ceux-ci sont produits par les mouvements des os de la boîte crânienne et l’élasticité des tissus de la mâchoire, et peuvent être très graves comme très aigus. Ceux qui entendent ce concert sous-marin peuvent avoir l’impression d’entendre un orchestre de cymbales, d’orgues ou de picolos ! « Louez le Seigneur… monstres marins, tous les abîmes » (Ps 148). 

Notons bien que les mysticètes jouent un rôle écologique important dans les océans, même après leur mort : depuis des millions d’années, leurs cadavres sont bénéfiques pour les réseaux trophiques et écosystèmes des fonds marins en formant des oasis de biodiversité pour de nombreuses espèces nécrophages.