Grande neuvaine du 8 décembre

Très Sainte Vierge Marie, Reine des anges et des saints, Médiatrice de toutes grâces,                                                        

nous trouvons refuge et protection auprès de votre Cœur Immaculé, car vous êtes notre Mère.

Accordez-nous, comme vous l’avez promis aux trois pastoureaux de Fatima, de savoir offrir chaque jour

notre vie pour le salut des pécheurs.

Que votre amour maternel touche les cœurs endurcis par le péché pour que tous les hommes,

sauvés par le sang de votre Fils versé sur la Croix, trouvent le chemin de l’amour, de la pénitence

et de la réconciliation avec Dieu et avec leurs frères.

Alors, nous pourrons chanter tous ensemble et d’un seul cœur le triomphe de votre maternelle miséricorde.

Amen

(Prière du Cardinal Sarah)