Quelques idées pour contribuer à une belle fête de Noël !

De croquants cadeaux et de délicieux sapins en chocolat !

Rassembler un plat en métal à bord ras, un saladier, du papier sulfurisé, une feuille de film alimentaire, une spatule, un couteau, une cuillère en bois, une râpe et bien sûr du chocolat noir, blanc, au lait… selon les goûts, et de préférence de qualité fine : fondant ou dégustation.

Nous allons faire fondre le chocolat pour obtenir une grande plaque dans laquelle nous pourrons découper au gré de notre fantaisie !!!! Et maintenant au travail…

  1. Découper dans du carton fin de petits carrés de tailles différentes (pour la réalisation des cadeaux), un sapin, un petit triangle rectangle (pour faire tenir debout le sapin).
  2. Passer une éponge légèrement humide au fond du plat en métal. Découper du film alimentaire de la taille du plat et l’appliquer bien à plat. Passer la main pour enlever les bulles d’air.
  3. Râper le chocolat (quantité libre) et faire fondre les deux tiers au bain-marie. Hors du feu, rajouter le troisième tiers.
  4. Lorsque le chocolat est à bonne température (tiède sur les lèvres), le verser dans le plat sur une épaisseur de 3 mm. Afin d’avoir une répartition plus uniforme, soulever délicatement le plat et tapoter un bord avec le manche de la cuillère en bois.
  5. Laisser refroidir au moins deux heures hors du réfrigérateur.
  6. Quand le chocolat est pris, appliquer les formes en carton et tracer les contours au couteau, en prolongeant bien les lignes afin que les angles soient bien nets.
  7. Laisser durcir au réfrigérateur pendant une vingtaine de minutes puis, avec une spatule, décoller délicatement chacune des formes.
  8. Pour les paquets cadeaux: préparer des cubes vides, en soudant les carrés entre eux avec un peu de chocolat liquide, à l’aide d’une cuillère en bois, ou superposer les carrés pour obtenir un cube plein.
  9. Pour le sapin: souder, avec un trait de chocolat liquide, le renfort triangulaire à l’arrière du sapin.

Décoration : faire un cornet en papier sulfurisé et le remplir de chocolat liquide. Le presser délicatement pour dessiner guirlandes, rubans ou boules. Ne pas hésiter à varier les couleurs.

Et voici un bénédicité et des grâces

« Bénis, Seigneur, notre pain, toi qui a voulu naître à Bethléem,

la maison du pain, pour être le pain de vie des croyants. »

« Merci bien pour l’eau fraîche, pour le pain du boulanger,

la paille de la crèche, pour le divin nouveau-né, la paille de la crèche,

pour le divin nouveau-né. »

(air : Sainte Vierge, ma Mère…)

Enfin, un petit pliage de serviette en éventail pour décorer la table

  1. Plier en deux vers la droite une serviette carrée (de préférence pas trop souple).
  2. Plisser en accordéon (environ 2 cm de large) un peu plus de la moitié de la serviette. L’accordéon doit se retrouver dessous (retourner si besoin).
  3. Plier la serviette en deux vers la gauche.
  4. Rabattre le morceau arrière en diagonale de gauche à droite.
  5. Glisser le morceau libre sous le triangle ainsi formé et redresser l’éventail.