Comment vivifier notre dévotion à la Sainte Vierge en ce mois qui lui est consacré ?

Il ne s’agit pas seulement d’une prière à dire ou d’une chose à faire de temps en temps. C’est notre vie de tous les jours qui doit être dédiée à la Sainte Vierge ; non seulement les grandes heures ou actions, mais aussi les plus petites et les plus ordinaires : sommeil, travaux, repas. Voici ce que nous conseille St Louis-Marie Grignon de Montfort :

D’abord vivre PAR MARIE.

Au lieu de faire les choses à notre gré, à notre façon, à notre idée, cherchons à les faire au gré de la Sainte Vierge, à sa manière à Elle. Non que nos idées soient toujours mauvaises, il nous arrive même parfois d’en avoir de bonnes ; mais, même dans ce cas, disons à la Sainte Vierge : « Voici, j’ai tel travail à faire, tel jeu à organiser. Je vais m’y mettre de tout mon cœur. J’ai des idées, mais vous en avez sûrement de bien meilleures ; alors, si vous le voulez, donnez-moi les vôtres à la place des miennes. »

Assurément, il vous serait trop long de lui dire tout cela chaque fois que vous faites quelque chose, puisque ce sont toutes vos actions, jusqu’aux moindres, qu’il faut faire « par Marie ». Il suffit donc d’y penser et, d’un simple regard, de tourner son âme vers Elle.

Ensuite, vivre AVEC MARIE.

Cela consiste à faire toutes nos actions comme la Sainte Vierge les ferait. Il est aisé, avant d’agir, de se demander : « Comment la Sainte Vierge ferait-Elle ceci ? Surtout, comment ne le ferait-Elle pas ! »

Vivre aussi EN MARIE.

Vivre en Marie, c’est l’aimer tellement qu’on finit par vivre comme si l’on habitait vraiment dans son Cœur. Pour cela, il faut être très pur.

Enfin, vivons POUR MARIE.

En lui donnant, tels de fidèles esclaves, tous nos biens et toutes nos actions ; et en travaillant spécialement pour Elle, nous faisant ses apôtres, parlant d’Elle autour de nous, décidant les autres à l’aimer et à la servir. 

Prenons l’exemple de la communion :

Avant de recevoir Jésus, il importe de se préparer, en rendant son cœur aussi beau que possible, en en chassant les péchés, en apportant nos efforts et nos sacrifices. Ainsi fait l’âme qui vit par Marie. Mais, pensera-t-elle, j’ai fait de mon mieux, et mon cœur est pourtant encore bien pauvre, bien étroit, bien froid… Que faire pour que Jésus s’y trouve bien ? Je demanderai à la Vierge d’embellir mon âme, en y mettant les belles et douces fleurs de ses grandes vertus ; je la prierai de recevoir Elle-même Jésus en moi. Quand j’irai à la table de communion, j’irai avec Elle, et c’est Elle encore qui introduira Jésus dans mon âme. Revenant à ma place, je penserai que je me trouve chez cette bonne Mère, à Nazareth ; elle porte l’Enfant-Jésus sur les genoux, le remercie de cette communion et lui demande de me rendre meilleur. Quant à moi, je regarde, j’écoute, je me fais tout petit ; ainsi suis-je en Marie.

Ensuite, je demanderai à Jésus que ma communion serve à toutes les âmes, qu’elle leur obtienne de mieux aimer la Sainte Vierge pour qu’Elle puisse les conduire vers Lui, Jésus. Notre-Dame nous aidera à ne faire plus qu’un avec Jésus, à vivre par Lui, avec Lui et en Lui, parce qu’Elle-même est parfaitement unie à Jésus ! À la suite de St Paul, nous pourrons alors dire : « Ce n’est plus moi, c’est le Christ qui vit en moi ! »