Il y a cinquante ans : le Credo du pape Paul VI

Ce mois-ci : Croissance du Royaume de Dieu et progrès de la Civilisation

. Jésus a prêché le Royaume de Dieu. Quel lien y a-t-il entre le Royaume et l’Église ?

Paul VI proclame : Nous croyons que l’Église est le germe et les prémices du Royaume de Dieu qui n’est pas de ce monde. 

– Le Royaume de Dieu sera accompli dans le Ciel, mais il commence ici-bas sur la terre lorsque les hommes vivent de la grâce de Dieu. Or, la mission de l’Église est précisément de faire vivre ses enfants de cette grâce de Dieu ; c’est en ce sens que l’Église est déjà les prémices du Royaume de Dieu sur la terre.

. L’Église a pour mission de préparer les hommes au Royaume ; doit-elle aussi s’occuper du bien des hommes sur la terre ?

– Oui, l’Église doit s’occuper du bien des hommes sur la terre. En effet, Paul VI proclame : L’Église se soucie constamment du vrai bien temporel des hommes. Elle les presse de contribuer au bien de leur cité terrestre, de prodiguer leur aide à leurs frères, surtout aux plus pauvres et aux plus malheureux. 

– Le souci du Royaume de Dieu, loin de provoquer un désintérêt pour les choses de la terre, pousse au contraire à s’en occuper plus activement. En effet, c’est durant leur vie terrestre que les hommes doivent se disposer à entrer dans le Royaume de Dieu, c’est donc sur la terre qu’il faut les aider.

. Le progrès terrestre de la civilisation peut-il se confondre avec la croissance du Royaume de Dieu ?

Paul VI répond : Nous croyons que la croissance du Royaume de Dieu ne peut se confondre avec le progrès de la civilisation mais qu’elle consiste à dispenser toujours plus largement la grâce et la sainteté parmi les hommes. 

– Le fait que le Royaume de Dieu s’édifie déjà sur la terre a conduit certains théologiens à confondre progrès terrestre et croissance du Royaume. C’est là une grave erreur qui réduit l’Église à une œuvre de bienfaisance humanitaire, alors qu’elle vise un bien beaucoup plus grand : sanctifier les hommes pour les conduire à la vie éternelle du Ciel.

– Cependant, en travaillant à la sanctification des hommes, l’Église les stimule à aimer Dieu plus que tout et à s’aimer les uns les autres. En cela, elle apporte une contribution essentielle à la construction d’un monde meilleur où règnent la justice, la paix et la fraternité.

. Quel est le but ultime de l’Église quand elle s’intéresse aux besoins des hommes sur la terre ?

Paul VI répond : Nous croyons que l’intense sollicitude de l’Église pour les nécessités des hommes n’est rien d’autre que son grand désir de les illuminer de la lumière du Christ et les rassembler tous en Lui, leur unique Sauveur.

– L’Église aime les hommes avec l’amour qui vient de Dieu. Sa sollicitude pour les hommes ne peut s’arrêter au seul bien temporel qui finit toujours par passer. Elle veut pour eux le plus grand bien qui est de partager éternellement la vie même de Dieu. Son grand désir est toujours de conduire les hommes à Jésus, Lui qui est le seul chemin vers le Père.