Editorial

Bien chers jeunes amis,

Les plus anciens d’entre vous, qui ont participé aux JMJ de Madrid, n’ont pas oublié la tempête qui a éclaté pendant la veillée avec le Pape Benoît XVI. Ce dernier n’avait pas voulu se mettre à l’abri. Il était resté sur sa chaire, faisant face à la tempête. Les jeunes et moins jeunes ont retenu ses paroles fortes au cours de ces JMJ : “aujourd’hui, je redis aux jeunes, avec toute la force de mon cœur, que rien ni personne ne vous prive de la paix ! N’ayez pas honte du Seigneur ! N’ayez pas peur d’être catholiques”.

L’Eglise est dans la tempête, mais nous ne devons pas nous laisser déstabiliser. Jésus n’abandonne pas son Eglise, qui a gravement été défigurée par des trahisons de ministres ordonnés et de consacrés. Tous les ministres ordonnés et tous les consacrés, cependant, n’ont pas trahi ! Notre Eglise Une, Sainte, Catholique et Apostolique a donné naissance à des Saints tout au long de son histoire. Elle donnera encore naissance aux nouveaux Saints qui ne déserteront pas, en ce temps de grande tempête.

Alors, bien chers jeunes amis, continuez à aimer Jésus, Notre-Dame des Neiges et Saint Joseph et menez avec enthousiasme et conviction le beau et grand combat olympique de la pureté. Je vous bénis affectueusement et vous assure des prières et de l’affection de Mère Magdeleine.

Père Bernard