Que ton Esprit descende, Seigneur, et renouvelle la face de la terre !

Saint Jean-Paul II nous aide à préparer la belle et grande fête de Pentecôte :

Lorsque viendra le Paraclet, que je vous enverrai d’auprès du Père, l’Esprit de vérité, qui vient du Père, il me rendra témoignage.” (Jn 15, 26.) Pour saisir ce message essentiel, il faut demeurer, comme les disciples, dans le Cénacle.

Avant de monter au Ciel, le Christ avait […] promis aux Apôtres qu’après son départ, ils recevraient “un autre Paraclet”, qui leur enseignerait toutes choses (cf. Jn 14, 16.26). Cette promesse s’accomplit précisément le jour de la Pentecôte : l’Esprit, en descendant sur les Apôtres, leur donna la lumière et la force nécessaires pour faire des disciples de toutes les nations, en annonçant à tous l’Évangile du Christ. C’est ainsi que, dans le lien fécond entre le Cénacle et le monde, entre prière et annonce, l’Église est née et vit…

Lorsque durant la Pentecôte l’Esprit descend sur la communauté rassemblée dans le Cénacle, ce double témoignage commence : celui de l’Esprit-Saint et celui des Apôtres. Le témoignage de l’Esprit est divin : il provient de la profondeur du mystère trinitaire. Le témoignage des Apôtres est humain : il transmet, dans la lumière de la Révélation, leur expérience de vie aux côtés de Jésus…

“Il me rendra témoignage. Mais vous aussi, vous témoignerez, parce que vous êtes avec moi depuis le commencement.” (Jn 15, 26-27.) Dans ces paroles est contenue toute la logique de la Révélation et de la foi dont vit l’Église : le témoignage de l’Esprit-Saint, qui naît de la profondeur du mystère trinitaire de Dieu, et le témoignage humain des Apôtres, lié à leur expérience historique du Christ. L’un et l’autre sont nécessaires…

Nous voulons rendre grâce pour le témoignage de la première communauté de Jérusalem qui, à travers les générations de martyrs et de confesseurs, est devenue au cours des siècles l’héritage d’innombrables hommes et femmes sur tout le globe terrestre. Encouragée par la mémoire de la première Pentecôte, l’Église ravive aujourd’hui l’attente d’une effusion renouvelée de l’Esprit-Saint. Assidue et en union dans la prière avec Marie, la Mère de Jésus, elle ne cesse d’invoquer : Veni, Sancte Spiritus, Venez, Esprit-Saint, allumez dans les cœurs de vos fidèles le feu de votre amour! Sancte Spiritus, veni !