En ce prochain jeudi 11 avril 2013, nous célébrerons le cinquantième anniversaire de la mort de Mère Marie-Augusta

Publié le par

Bien chers habitants de Saint-Pierre-de-Colombier et bien chers amis de Notre-Dame des Neiges,

En ce prochain jeudi 11 avril 2013, nous célébrerons le cinquantième anniversaire de la mort de Mère Marie-Augusta.

Plusieurs parmi vous l’ont connue. D’autres ont entendu le témoignage de leurs parents ou grands-parents. Mère Marie-Augusta a vécu en notre village du 31 mai 1947, jour de la fondation du Foyer à Saint-Pierre-de-Colombier, au Jeudi Saint, 11 avril 1963, jour de son décès.

Elle a beaucoup aimé tous les habitants de Saint-Pierre-de-Colombier et a visité toutes les familles. Beaucoup ont été touchés par le rayonnement de son amour. Quelques jours après sa mort, le Père, qui a été votre curé du 11 février 1946 au 2 juillet 1989, vous disait :

« Mère Marie-Augusta a été appelée par Dieu pour une mission. Pendant des années, elle a passé toutes ses nuits en prière. Depuis les vingt ans que je la connais, elle a souffert physiquement, elle a traîné sa fatigue énorme à cause de ce degré d'urée très fort qu'elle a toujours eu, de cette myocardite et de tous les autres malaises qu'elle a subis courageusement en faisant son travail quand même tant qu'elle a pu. Enfin, pendant ces dernières années, à cause de ce cancer qui lentement évoluait mais pas sans douleurs de plus en plus cuisantes, elle a tenu le coup tant qu'elle a pu physiquement et elle a souffert beaucoup et elle a offert beaucoup et encore, à la dernière minute où elle pouvait parler, s'exprimer, elle disait : «Je ne veux pas en perdre une miette de cette souffrance.». « Tous ces derniers dimanches, je vous ai parlé de l'aide que certaines âmes privilégiées apportent à Jésus dans le travail de salut et de rachat des péchés des hommes par leur souffrance, leur prière et leur amour. Mais il faut que ce soit une souffrance, toute unie à celle de Jésus, portée par le courage et la force de l'amour de Notre-Seigneur, grâce à cette force qui vient de l'amour. C'est seulement par cette force qu'elle peut être portée véritablement avec l'intensité de souffrance que Dieu donne à ceux qu'Il aime le plus. Cela, elle l'a fait au milieu de vous pendant vingt ans, d'une façon tout à fait secrète, cachée, d'une façon obscure, comme souvent cela se passe pour les serviteurs de Dieu parce que c'est dans le secret du Bon Dieu que se fait toute cette vie d'amour, de dévouement, de don de soi, cette vie de souffrance qui est volontaire, on peut dire, parce qu'on a dit «oui» au Seigneur et qu'on veut que le Seigneur se serve de nous pour son travail, son grand travail de salut des âmes ».

Au moment où Mère Marie-Augusta mourait, le Jeudi Saint 11 avril 1963, le Pape Jean XXIII disait, quant à lui, au corps diplomatique à qui il remettait son Encyclique « Pacem in terris » = Paix sur la terre :

« C’est avant tout un grand appel à l’amour que nous avons lancé aux hommes de notre temps. Votre présence rend toutes proches de Nous les innombrables multitudes d’hommes auxquelles le Christ répète en ce jour, par Notre voix, son appel à l’amour et à l’humble service de leurs frères ».

Nous vous invitons, en ce jeudi 11 avril 2013, à participer à la Messe solennelle de 18 heures à l’église et, si vous le voulez, au montage de 20h30 sur Mère Marie Augusta. Nous désirons rendre grâce à Dieu de tout notre cœur pour le don qu’Il nous a fait en la personne de notre Mère. 50 ans après sa mort, nous désirons rapprocher avec joie les paroles du Bon Pape Jean de celles de Mère Marie-Augusta :

« Jésus lance toujours ses appels à l'Amour. Allez de l’avant dans vos découvertes de l’Amour, devenez des apôtres de l’Amour ».

Mère Marie Augusta a vraiment été, en ce village de Saint-Pierre-de-Colombier, Mère et Fondement des apôtres de l’Amour, par son amour intense de Jésus, qu’elle n’a pas cessé d’aimer de plus en plus et de faire aimer. Elle a vraiment mis en pratique ce qu’elle disait :

« Don de Dieu, c’est Ton Nom, Mon Seigneur, c’est aussi Ton histoire, se donner c’est le besoin de l’Amour ».

Elle nous invite aujourd’hui à vivre la belle aventure de l’Amour à la suite de Jésus.

Merci de prier Dieu avec nous pour qu’elle puisse, à présent, en union avec le Père, dans sa vie du Ciel, conquérir beaucoup de cœurs à l’Amour de Jésus.

Nous vivons en des temps troublés. La crise spirituelle, morale et économique nous préoccupe tous. Où va le monde ? L’urgence est le retour de Dieu dans le cœur des hommes, le retour de l’Amour, plus fort que la haine ; du pardon, plus fort que la vengeance ; de la douceur plus forte que la violence ; de la vérité, plus forte que le mensonge ; de la paix, plus forte que la guerre.

Seul l’apostolat de l’amour est irrésistible ! Voilà le grand message que Mère Marie-Augusta a donné et que sa Famille Missionnaire de Notre-Dame veut transmettre.

Je vous assure de nos prières et je vous bénis affectueusement.

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Août 2019 : lettre
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers