AED : des nouvelles préoccupantes d'Asie...

Publié le par

Méditation du chapelet avec l'AED

28 octobre 2019

Avec beaucoup de retard ce mois-ci, nous remercions vivement Monsieur de Longchamp, responsable de l'AED sur le Morbihan, d'accepter que nous publiions son introduction au chapelet pour l' Eglise en détresse dans la paroisse St Pie X de Vannes. Vous pourrez retrouver chaque mois, sur le Blog Domini, sa présentation de l'actualité de l'Eglise en détresse et persécutée dans le monde...

 

Merci à tous ceux qui s’associent à nous, en particulier aux Sœurs de la Famille Missionnaire de N-D, aux prêtres et aux membres des communautés paroissiales qui nous accompagnent fidèlement, ici-même et aussi de chez eux.

Le mois d’Octobre est traditionnellement celui de la « Mission », c’est-à-dire d’une vaste annonce de l’Évangile à tous les hommes. Mais c’est aussi la saison où, tous les 2 ans, l’AED publie un rapport sur la liberté religieuse, et malheureusement plutôt sur les atteintes à celle-ci.

Ce qui ressort dans la toute prochaine édition, c’est la préoccupation que suscite les nouvelles venant d’Asie.

En résumant cette analyse, ce vaste continent, le plus peuplé aussi, voit la foi chrétienne exposée à trois lourdes hostilités : l’extrémisme musulman, le nationalisme agressif et les régimes autoritaires. D’autres actualités occultent ces aspects, et ainsi, les chrétiens persécutés sont, en plus, oubliés.

Rien qu’en 2019, des milices islamistes ont notamment revendiqué 2 attentats : aux Philippines et au Sri Lanka, qui ont tué près de 300 chrétiens et blessé plusieurs centaines d’autres. Pakistan, Indonésie, Bengladesh, etc. sont périodiquement touchés. (Mais l’Afrique aussi est une cible : Nigéria, Burkina, Mali, Soudan, etc.)

Déjà précédemment évoquée, l’Inde, ouvertement nationaliste, est de plus en plus restrictive dans sa législation pour tout ce qui n’est pas rigoureusement « hindouiste » ; un nombre croissant d’États de la Fédération adoptent des dispositions légales, parfois attaquées devant des tribunaux car inconstitutionnelles, pour éliminer les confessions non hindoues, souvent vues comme d’origines étrangères et, à ce titre, hostiles. A cela s’ajoutent les nombreux refus par les autorités de police de poursuites contre les agresseurs, ou de simple protection des minorités, en particulier chrétiennes.

Quant aux régimes autoritaires, connus aussi pour des politiques qui ne concernent pas que la liberté religieuse, pensons spécialement à la Chine et à la Corée du Nord.

Malgré tant de difficultés, réalisons que ces frères chrétiens survivant dans des conditions éprouvantes, répondent aux exigences de la « Mission » évangélique par l’humble témoignage de leur persévérance dans la foi au Christ.       

♥ ♥ ♥

Ce soir, notre prière montre que nous n’oublions pas ceux qui souffrent pour leur attachement au Christ et pour les services de charité qu’ils apportent à tous leurs frères ; prions avec eux et pour eux.

(Sources : AED, MEP)

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Novembre 2019 : l'esclavage d'amour
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers