Jésus va au désert non pour être vaincu mais pour vaincre Satan !

Publié le par

Homélie du 10 mars 2019 - 1er dimanche de Carême (P. Bernard)

Bien chers amis,

beaucoup de baptisés sont déstabilisés par les révélations médiatiques mettant en cause des ministres ordonnés et des consacrés, coupables d’actes très graves en contradiction avec leurs engagements. Ces actes scandaleux, c’est évident, doivent être condamnés avec clarté et énergie par l’Eglise, comme l’a rappelé le Pape François. Puisse l’Eglise sanctionnait les ministres ordonnés ou les consacrés, coupables du crime de pédophilie ou du délit d’abus sexuel ou homosexuel. Pour ces frères coupables, cependant, nous devons prier et offrir des sacrifices afin qu’ils demandent publiquement pardon de leurs graves fautes et qu’ils se convertissent.

Nous voulons aussi, en ce dimanche, dire notre proximité aux deux cardinaux, qui viennent d’être condamnés par des tribunaux humains : le Cardinal Pell en Australie et le Cardinal Barbarin à Lyon. Le Cardinal Pell et les avocats du Cardinal Barbarin ont fait appel pour ces condamnations qu’ils estiment injustes. Ces deux Cardinaux, nous en sommes convaincus, ne sont pas des corrompus et ils n’ont pas protégé des corrompus. Nous espérons que les procès en appel de ces deux cardinaux seront menés selon le droit, la vérité et la justice. Face aux attaques actuelles contre notre Eglise, n’ayons pas honte de Jésus, ne rougissons pas de notre Eglise. Nous allons, après cette homélie, proclamer qu’elle est Une, Sainte, Catholique et Apostolique. Elle l’est toujours, parce qu’elle est l’Eglise de Jésus, animée par l’Esprit-Saint. Les scandales de certains de ses membres la défigurent, certes, mais ils ne peuvent pas détruire son mystère divin. N’ayons pas peur de témoigner de la sainteté des membres fidèles de l’Eglise. Soyons fiers de nos Saints ! Soyons fiers de l’Eglise ! Soutenons tous les prêtres et les consacrés fidèles qui se donnent sans compter, et jusqu’à l’épuisement pour un grand nombre. Ils ont donné leur vie pour Jésus et pour le Salut des âmes, ils ne sont pas des corrompus, ils ne sont pas des menteurs hypocrites !

La première lecture de ce dimanche témoigne que Dieu a entendu le cri du Peuple d’Israël, opprimé par l’Egypte et l’a libéré de l’esclavage. Puisse cet évènement historique nous donner confiance en ce temps de grande tempête. Dieu entend nos prières. Le triomphe du Cœur Immaculé de Marie se prépare et Satan sera vaincu ! Nous avons psalmodié le psaume 90, psaume de confiance : notre âme sera dans la paix, si notre refuge et notre rempart sont en Dieu et si nous prions notre ange gardien et les anges qui ont reçu de Dieu la mission de nous garder sur tous nos chemins. La grande tempête fait rage. L’Eglise est fortement secouée, mais restons confiants : Jésus est là !  

Saint Paul, dans la deuxième lecture, affirmait que tous ceux qui invoqueront le Nom du Seigneur seront sauvés. Confions tous les hommes de bonne volonté, qui ne connaissent pas encore en plénitude le mystère divin de Jésus et le vrai visage de Dieu : que l’Esprit-Saint les éclaire et leur communique le don de la Foi afin qu’ils puissent invoquer le Nom du Seigneur ! Soyons davantage zélés, en ce carême, pour collaborer avec Jésus au salut des âmes !

Saint Luc, dans l’évangile, a décrit les tentations par lesquelles Satan a cherché à détourner Jésus de Sa véritable Mission. Satan est intelligent et rusé : ses trois tentations sont sous couvert de bien. Il cite même l’Ecriture, comme le souligne Benoît XVI dans son livre sur Jésus ! Il ne tente pas Jésus, c’est évident, comme Il avait tenté Adam et Ève. Il sait très bien que Jésus ne désobéira pas aux commandements de Dieu. Il le tente donc, sous couvert de bien, en le pressant de faire advenir au plus tôt le Règne de Dieu sur la terre, de créer un monde nouveau où tout le monde aura à manger et vivra dans la justice et la paix. Le Messie, le Christ doit donc donner à tous du pain à manger : «Ordonne que cette pierre devienne du pain ». Il doit être admiré : « Jette-toi en bas, on croira en toi ». Il doit être enfin le roi puissant que tous les hommes adoreront : « Tous les royaumes de la terre, je te les donnerai ». Jésus rejette avec énergie ces tentations. L'orgueil subtil de Satan et sa ruse n’ont aucune emprise sur Jésus, doux et humble de Cœur. Notre-Seigneur n’a qu’un seul désir : accomplir parfaitement la volonté de son Père. Il sait que sa Mission n’est pas d’instaurer un royaume temporel, mais le Royaume éternel qu’Il remettra à Son Père après avoir accompli la Rédemption des hommes par Sa mort sur la Croix et sa Résurrection. Puisse cet évangile nous obtenir un plus grand discernement. Si Satan a tenté Jésus, comment ne nous tenterait-il pas ? Veillons et prions afin de ne pas nous laisser tromper par celui qui est le père du mensonge et l’ennemi de Dieu !

Vivons davantage avec Jésus au désert, en ce temps de carême. Il nous fera alors participer à sa victoire sur Satan. Mais attention : ne soyons pas téméraires comme Pierre avant la Passion : nous sommes faibles et pauvres pécheurs ! Mettons en pratique les conseils de Mère Marie-Augusta : que faire en ce temps du carême, mais la belle aventure de l’amour ! Notre Fondateur a souvent précisé, en cette église, que l’amour dont notre Mère parlait, c’était, bien sûr, l’amour dans la vérité = l’amour dans la fidélité aux 10 commandements de Dieu. Demandons à Notre-Dame des Neiges et à Saint Joseph la grâce de vivre un saint carême. Jésus pleure devant la trahison de membres de son Eglise, consolons-Le. Mais Jésus pleure aussi devant les innombrables péchés contre la vie, l’amour, la famille, la justice et la vérité. Le Pape François, enfin, nous appelle, en son message de carême, à ne plus défigurer la création et à combattre le gaspillage.

P. Bernard - 10 mars 2019, St Pierre de C.

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Août 2019 : lettre
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers