Rencontre entre religieux à Sens

Publié le par

Les religieux, témoins de la joie de l'évangile

La joie rayonnait sur tous les visages des religieux et religieuses de Sens et Joigny rassemblés en notre foyer le vendredi 3 février 2023 après-midi à l'occasion de la Journée de la Vie Consacrée. Etaient représentés le Carmel de la Visitation de Sens, les religieuses de la Société du Sacré-Coeur de Joigny, les Soeurs de la Charité de Nevers, les Soeurs Franciscaines du Cœur Immaculé de Marie et la Famille Missionnaire de Notre-Dame.

Au programme, nous commençons par la prière : en présence de Jésus, exposé dans le Saint Sacrement, nous prions le chapelet de la divine Miséricorde pour les vocations dans nos communautés respectives. La prière est ponctuée par la méditation d'un passage du décret Perfectae Caritatis du Concile Vatican II sur la rénovation et l'adaptation de la vie religieuse :

Les membres de tout institut se rappelleront principalement que par la profession des conseils évangéliques ils ont répondu à une vocation divine de sorte que, non seulement morts au péché (cf. Rm 6, 11) mais encore renonçant au monde, ils ne vivent que pour Dieu seul. Ils ont en effet dédié entièrement leur vie à son service ; et ceci constitue précisément une consécration particulière qui s’enracine intimement dans la consécration du baptême et l’exprime avec plus de plénitude. (PC 5)

2023_02_03_rencontre_religieux_Sens_3.jpg

Après la prière, le Père Joël Rignault, vicaire général, introduit les échanges en nous partageant ses réflexions sur un passage très actuel de la première exhortation apostolique de notre pape François sur la joie de l'évangile Evangelii gaudium : non à l’acédie égoïste !

2023_02_03_rencontre_religieux_Sens_5.jpg

Nous nous sommes d'abord rappelé le début du texte du pape (n. 1 et 2) :

La joie de l’Évangile remplit le cœur et toute la vie de ceux qui rencontrent Jésus. Ceux qui se laissent sauver par lui sont libérés du péché, de la tristesse, du vide intérieur, de l’isolement. Avec Jésus Christ la joie naît et renaît toujours. (...) Le grand risque du monde d’aujourd’hui (...) est une tristesse individualiste qui vient du cœur bien installé et avare, de la recherche malade de plaisirs superficiels, de la conscience isolée. Quand la vie intérieure se ferme sur ses propres intérêts, il n’y a plus de place pour les autres, les pauvres n’entrent plus, on n’écoute plus la voix de Dieu, on ne jouit plus de la douce joie de son amour, l’enthousiasme de faire le bien ne palpite plus.

2023_02_03_rencontre_religieux_Sens_4.jpg

Puis nous avons échangé sur le thème proposé par notre curé (n. 78 à 86). L'unanimité était tangible pour refuser de nous laisser voler l’enthousiasme missionnaire par une préoccupation exagérée de son temps personnel, pour refuser l'acédie paralysante produite par le souci de préserver ses espaces d’autonomie, au lieu d'apporter une réponse joyeuse à l’amour de Dieu qui nous convoque à la mission.

Pour répondre à la tristesse du monde qui nous entoure, nous, religieux et religieuses, nous sommes de nouveau émerveillés de la richesse complémentaire de nos charismes pour faire jaillir toujours de nouveau la joie de l'évangile, vécue avec passion et enthousiasme.

2023_02_03_rencontre_religieux_Sens_2.jpg

Puisse notre sourire être un témoin fidèle de cette joie, et contribuer à la diffuser largement auprès de tous.

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Février 2024 : Notre-Dame de Lourdes
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers