Marcher pour la vie c'est refuser de se compromettre

Publié le par

J-4 : Marcher pour la vie, c’est refuser de se compromettre et vouloir le renouveau de la France !

Le deuxième but de l’Encyclique de Jean-Paul II sur la vie était : promouvoir et servir l'Evangile de la vie. Cela demande de « se conduire en enfants de lumière » (Eph 5, 8) dans ce monde marqué par tant de ténèbres (EV 95-100). Nous devons avoir le courage des martyrs pour savoir dire avec les apôtres : «Il faut obéir à Dieu plutôt qu'aux hommes » (Ac 5, 29) et ne pas se compromettre avec des pratiques contraires à la Loi de Dieu, même si elles sont reconnues par des lois civiles (68-74). Servir l’Evangile de la vie, c’est aussi et toujours, pour Jean-Paul II, prier, offrir et jeûner pour obtenir la conversion de ceux qui ne comprennent pas que toute vie est don de Dieu :

"Retrouvons donc l'humilité et le courage de prier et de jeûner, pour obtenir que la force qui vient du Très-Haut fasse tomber les murs de tromperies et de mensonges qui cachent aux yeux de nos frères et sœurs la nature perverse de comportements et de lois hostiles à la vie, et qu'elle ouvre leurs cœurs à des résolutions et à des intentions inspirées par la civilisation de la vie et de l'amour” (EV 100).

Marchons pour la vie en ayant le désir de la conversion de ceux qui, aujourd’hui, militent pour le droit à l’avortement et l’euthanasie. Rappelons la conversion du docteur Nathanson, né dans une famille juive et devenu athée. Il a été une cheville ouvrière puissante pour que l'Etat de New York légalise l'avortement. Il ne voyait pas le mal mais le plus grand bien pour le plus grand nombre ! En 1970, il a ouvert une clinique où 60 000 avortements ont été pratiqués en 2 ans ! On le surnomma le «roi de l'avortement». Quelques années plus tard, il devenait l'auteur du “cri silencieux” et affirmait : "A donner des conférences à des auditoires pour la vie, à écrire des articles pour eux, je commençais à sentir une «infusion» d'amour et de vie spirituelle venant de vous tous. Je sentais de l'amour pour les enfants à naître, l'amour de la vie, la révérence pour la vie. Graduellement ma dure carapace d'athéisme commença à craquer." Le 6 avril 1995, il déclarait à Irwin, en Californie, dans une conférence publique : "Je viens donc vers vous aujourd'hui, croyant que la main de Dieu m'a conduit ici, croyant que Dieu va me pardonner, même avec tout ce sang sur mes mains, avec ma vie qui, tout entière, est en lambeaux. Je vous supplie de prier pour moi." ("Famille Chrétienne" n° 924 du 28-9-1995). Les évêques des USA ont annoncé, en sept. 1995, l’entrée dans l’Eglise catholique de ce grand converti à Dieu par l'amour de la vie ! Elle est grande la Miséricorde de Dieu !

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Juillet 2019 : les commandements de Dieu
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers