Février 2021 : En avant avec courage pour une vraie conversion !

En avant avec courage pour une vraie conversion !

I - Avant de commencer...

Bien chers amis, bien chers jeunes amis,

Nous venons de terminer le premier mois de l’année 2021 avec certaines informations des grands Médias relatant la montée de la violence partout dans le monde : « Trois nuits de violentes émeutes ont secoué les Pays-Bas depuis l'instauration d'un couvre-feu, samedi 23 janvier. En Israël, après de premiers heurts lundi 25 janvier, des violences ont à nouveau éclaté entre policiers et juifs ultra-orthodoxes opposés aux mesures sanitaires. A Tripoli, grande ville du nord du Liban où le taux de pauvreté est le plus élevé du pays, de jeunes manifestants ont protesté contre les mesures de confinement qui les réduisent à la misère. Au Danemark, la police a arrêté trois personnes suspectées d'avoir incendié un mannequin à l'effigie de la Première ministre. En Espagne, des milliers de personnes ont manifesté dans le centre de Madrid contre les mesures restrictives du gouvernement pour contenir l'épidémie ...»

En France, le climat social se détériore gravement : beaucoup de Français - dont les jeunes - n’ont plus confiance dans l’autorité politique et les consignes sanitaires de plus en plus contraignantes.

Les informations entretiennent un climat de peur et d’insécurité, nos contemporains ont besoin de rencontrer des témoins de Jésus et de son évangile en vue du vrai renouveau de l’Eglise et du monde.

En ce 2 février, faisons monter vers Dieu une prière ardente pour la fidélité et le courage des consacrés. Le 11 février, demandons à Notre-Dame de Lourdes d’être plus proches et compatissants pour nos frères malades. Le 17 février, entrons avec courage dans le temps du carême, en nous décidant pour une vraie conversion. Le 22 février, en la Fête de la Chaire de Saint Pierre, prions pour le Pape François et pour tous les évêques. Ne nous décourageons pas, mais soyons les petits instruments, courageux et fidèles, du Cœur Immaculé de Marie par qui Dieu triomphera de l’orgueil de Lucifer pour instaurer le Règne du Cœur de Jésus, Règne d’Amour, de Justice et de Paix.

Prière d'introduction

Viens Esprit de sainteté, Notre Père, Je vous salue Marie, St Joseph, Ste Claudine, Mère Yvonne-Aimée, Ste Véronique, Ste Agathe, vénérable Marthe Robin, Ste Joséphine Bakhita, Bse A.C. Emmerich, Sts Cyrille et Méthode, St Claude la Colombière, Ste Bernadette, Ste Jacinthe, Bse Henriette, St Gabriel de l’Addolorata, Bx Daniel Brottier, Saints Patrons et Saints Anges gardiens.

II - Les rubriques du carnet de cordée

1) Discipline : courageux pour le gant de crin dans la douceur de l'amour

Le gant de crin est une réponse à la demande de Jésus en Mt 18, 15-20. Aimer son frère, c’est l’avertir en vue de son vrai bien. Accueillir avec reconnaissance un «gant de crin», c’est reconnaître que celui qui nous l’a fait, a eu le courage de nous avertir en vérité en vue de notre vraie conversion.

2) Prévisions : l'effort concret

Choisir un effort concret qui nous aidera chaque jour à persévérer dans notre volonté de conversion pour vivre « conversi ad Dominum » = tournés vers le Seigneur.

Parole de Dieu : Mc 1, 4;14-15

Imitons St Jean-Baptiste et Jésus.

« Alors Jean, celui qui baptisait, parut dans le désert. Il proclamait un baptême de conversion pour le pardon des péchés. […] Après l’arrestation de Jean, Jésus partit pour la Galilée proclamer l’Évangile de Dieu ; il disait : « Les temps sont accomplis : le règne de Dieu est tout proche. Convertissez-vous et croyez à l’Évangile. » (Mc 1, 4 ; 14-15)

3) Consigne spirituelle : Consigne spirituelle : En avant avec courage pour une vraie conversion !

a) L’appel à la conversion dans le CEC et dans l’esprit des Papes

Le CEC dit que l'appel du Christ à la conversion continue à retentir dans la vie des chrétiens (même après la première conversion du baptême). Cette seconde conversion est une tâche ininterrompue pour toute l'Église qui "enferme des pécheurs dans son propre sein" et qui "est donc à la fois sainte et appelée à se purifier, et qui poursuit constamment son effort de pénitence et de renouvellement" (LG 8). Cet effort de conversion n'est pas seulement une œuvre humaine. Elle est le mouvement du "cœur contrit" ( Ps 51,19 ), attiré et mû par la grâce (Jn 6,44; Jn 12,32), à répondre à l'amour miséricordieux de Dieu qui nous a aimés le premier (1Jn 4,10) (CEC 1428). Pour bien montrer que la conversion est une grâce, le CEC rappelle la conversion de St Pierre après le triple reniement de son Maître : le regard d'infinie miséricorde de Jésus provoque les larmes du repentir (Lc 22,61).

Au numéro 1430, le CEC dit que l'appel de Jésus à la conversion et à la pénitence ne vise pas d'abord des œuvres extérieures, "le sac et la cendre", les jeûnes et les mortifications, mais la conversion du cœur, la pénitence intérieure. Sans elle, les œuvres de pénitence restent stériles et mensongères; par contre, la conversion intérieure pousse à l'expression de cette attitude en des signes visibles, des gestes et des œuvres de pénitence.

Qu’est la pénitence intérieure ? Le CEC le dit au numéro 1431 : c’est une réorientation radicale de toute la vie, un retour, une conversion vers Dieu de tout notre cœur, une cessation du péché, une aversion du mal, avec une répugnance envers les mauvaises actions que nous avons commises. En même temps, elle comporte le désir et la résolution de changer de vie avec l'espérance de la miséricorde divine et la confiance en l'aide de sa grâce. Cette conversion du cœur est accompagnée d'une douleur et d'une tristesse salutaires que les Pères ont appelées affliction de l'esprit, repentir du cœur.

Benoît XVI, au cours de l’audience du Mercredi de la semaine de prière pour l’unité des chrétiens en 2008, avait donné l’élément essentiel de la conversion : « conversi ad Dominum » = tournés vers le Seigneur. Comment pourrions-nous répondre à l’appel à la conversion de Jésus et de l’Église si nous n’étions pas tournés vers le Seigneur ? Le Pape François, quant à lui, nous a invités, le 21 mars 2017, à demander la grâce de la honte de nos péchés. Alors, en avant, résolument et courageusement, pour une vraie conversion qui nous obtiendra la vraie joie du cœur tourné vers le Seigneur !

b) L’appel à la conversion dans l’évangile

L’évangéliste Saint Marc résume ainsi l’essentiel des premières prédications de Jésus : « Le temps est accompli et le Royaume de Dieu est tout proche : repentez-vous et croyez à l'Évangile » (Mc 1,15). Le verbe grec utilisé par St Marc est le même chez St Matthieu : « metanoein » = « changer son esprit, se repentir avec une aversion de ses péchés ». Le verbe grec est traduit en latin par : « paenitemini » = faites pénitence ». Le grec et le latin révèlent les deux étapes de la conversion : se repentir et faire pénitence. Le fondement de la vraie conversion en vue du Royaume, pour St Marc et St Matthieu, est la Foi en Jésus. Croire en l’évangile, c’est croire en Celui qui s’identifie à l’évangile : Jésus. Dans la parabole de l’enfant prodigue (Lc 15, 11-31), Notre-Seigneur dit que ce fils prodigue, après avoir tout dépensé, est rentré en lui-même, a changé son esprit et est revenu vers son Père pour Lui demander pardon. Imitons-le, changeons notre esprit, repentons-nous, faisons pénitence !

c) L’appel à la conversion dans la première prédication de Saint Pierre

Au soir de la Pentecôte, Saint Pierre dit à la fin de sa première grande prédication : « Repentez-vous, et que chacun de vous se fasse baptiser au nom de Jésus Christ pour la rémission de ses péchés, et vous recevrez alors le don du Saint Esprit » (Actes  2, 14-40). Le Chef des apôtres, qui avait renié Jésus trois fois, cinquante jours plus tôt, n’a pas peur de dire à ses auditeurs : «vous l'avez crucifié, vous l'avez fait mourir par la main des impies». La conversion demandée par Pierre est claire : ils doivent changer leur esprit, se repentir d’avoir fait condamner Jésus à mort et demander le baptême pour la rémission de leurs péchés. Cette conversion a obtenu le don du Saint-Esprit à 3000 personnes. Prions afin que les ministres ordonnés imitent Saint Pierre et n’aient pas peur d’appeler à la conversion !

d) L’appel à la conversion dans la Liturgie du Carême qui prépare Pâques

Méditons les textes du Mercredi des Cendres (17 février) pour comprendre en profondeur le rite de l’imposition des cendres accompagné de ces paroles : « convertissez-vous et croyez à l’Évangile», «Souviens-toi que tu es poussière et que tu retourneras en poussière».

e) La tradition des Missions paroissiales et des Retraites

Saint Vincent de Paul a été le grand initiateur des «Missions paroissiales». Ce Saint au grand cœur n’a pas été seulement le Saint des œuvres de charité envers les pauvres, mais cet apôtre qui a été bouleversé par le grand danger qui menaçait les pécheurs impénitents : la damnation éternelle. A sa suite, les prédicateurs des Missions paroissiales faisaient entendre avec énergie l’appel à la conversion de St Jean Baptiste, de Jésus et de Saint Pierre. Que les ministres ordonnés prêchent les fins dernières !

Les Exercices spirituels de Saint Ignace sont aussi en vue de la conversion. Ce grand Saint est un converti. Par ses Exercices spirituels, il veut aider ses frères, hommes pécheurs, à faire la même expérience que lui, et il veut leur faire découvrir la malice du péché et ses graves conséquences. Pas de conversion sans vraie aversion du péché et sans énergie pour s’en détacher. On ne peut s’attacher au Christ Seigneur que si l’on se détache du péché et si l’on renonce avec détermination à Satan, à ses tentations et à ses œuvres. Dans l’Exercice des deux étendards, St Ignace nous invite à faire le choix dont a parlé le Pape François, dans sa première homélie : Jésus et sa Croix ou le démon et la mondanité.

f) Le message de Notre-Dame de Lourdes

La Sainte Vierge s’est présentée à la petite Bernadette comme l’Immaculée Conception. Elle a rappelé le grand appel de l’évangile : «pénitence, pénitence, pénitence». Elle a appelé à prier pour la conversion des pécheurs et à venir boire l’eau et se laver. A Lourdes, elle se penche avec tendresse et miséricorde sur ses enfants pécheurs pour les inviter maternellement à ne pas endurcir leur cœur, mais à demander pardon de leurs péchés en faisant pénitence. Les plus grands miracles de Lourdes sont les nombreuses conversions des cœurs : puisse Notre-Dame de Lourdes nous obtenir la grâce de la conversion.

g) La conversion dans la spiritualité de la Famille Missionnaire de Notre-Dame

Nos Père et Mère insistaient sur la mortification du caractère. Pour eux, les pénitences de carême ne se résumaient pas à une question de nourriture. On peut pratiquer de nombreux jeûnes pendant le temps du carême : le jeûne de son petit confort, le jeûne pour être aimable et aimant avec tout le monde (le même sourire avec tous), le jeûne de la pauvreté évangélique, le jeûne de l’obéissance qui vaut mieux que tous les sacrifices et qui est accessible à chacun, le jeûne du combat contre nos défauts - surtout notre orgueil - jeûne qui était beaucoup plus important pour nos Père et Mère que les pénitences visibles, qui pouvaient nourrir l’orgueil sans changer le cœur.

h) La conversion non en belles paroles mais en actes concrets et en idées vécues

Nos Fondateurs répétaient souvent que la conversion ne consiste pas en de «belles paroles», qui peuvent illusionner, mais en des actes concrets = des idées vécues. Dans la conclusion du discours sur la montagne, Jésus disait : «Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur! n'entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux » (Mt 7, 21). L’Ancien Testament parle des «deux voies» qui se présentent à nous (Ps 1 ; Dt 30, 15-20 ; Pr. 4,18-19 ; 15,24) : la voie du mal ou la voie du bien. Dieu nous invite à choisir la voie du bien, qui est la voie du Bonheur et de la Vie. Mais nous pouvons librement choisir la voie du mal qui est la voie de la malédiction. Ne disons pas : « je me convertirai demain, pour le moment je ne peux pas changer ». Un tel raisonnement signifierait de fait : « je ne veux pas changer !». Jésus nous appelle à la conversion aujourd’hui et Il nous donne sa grâce pour y arriver. Dans le refrain du psaume 94, nous chantons : « Aujourd’hui n’endurcissons pas notre cœur mais écoutons la Voix du Seigneur ». Puisse l’aujourd’hui de notre conversion ne pas tarder afin que ce refrain de carême soit une idée vécue !

i) Participons avec ardeur à la mission première de l’Église : l’appel à la conversion !          

L’appel à la conversion s’adresse d’abord à chacun de nous, car comment pourrions-nous y appeler les autres si nous n’avions pas décidé de vivre «conversi ad Dominum»?! Soyons crédibles par la cohérence de notre vie. Jésus, bien sûr, sait que nous sommes faibles et pécheurs, mais nos chutes ne sont pas pour Lui des obstacles, ni pour notre sanctification, ni pour la Mission, si nous nous relevons tout de suite et si nous avons l’humilité de demander pardon à Dieu et à nos frères et sœurs.  Notre-Seigneur a dit à Saint Paul (2 Co 12,9) : « Ma Puissance se manifeste dans la faiblesse ».

La confiance en la Miséricorde ne nous dispense pas d’appeler le bien : « bien » et le mal : « mal » ! Ne cherchons pas à plaire aux hommes, mais à Dieu en imitant Jésus, les Prophètes, Saint Jean-Baptiste, Saint Pierre, Saint Vincent de Paul, Saint Ignace et tous les Saints.

Voulons-nous collaborer avec le Ciel au vrai renouveau de la France, de l’Europe et du monde ? Mettons en pratique la première et fondamentale prédication de Jésus : « Le temps est accompli et le Royaume de Dieu est tout proche : repentez-vous et croyez à l'Évangile ». En avant donc avec courage pour une vraie conversion en ce mois de février,  dans l’ardeur et la ferveur !

4) Formation

Lire en lecture continue l’évangile selon Saint Marc.

5) Action - mission

Témoignons sans nous lasser du caractère sacré de la vie humaine, même si nous ne sommes qu’un petit reste. Nous ne cesserons les Marches pour la Vie que lorsque la Loi Veil sera abrogée.

Ne laissons pas nos frères malades souffrir, seuls. Vivons intensément le 11 février.

6) Partage

Nous confions à vos prières le référé que nous avons déposé au tribunal administratif de Lyon et qui se déroulera ce mercredi 3 février. Ce sera bien difficile de le gagner mais, par la prière, nous pouvons obtenir de Dieu la reprise des travaux du Site de Notre-Dame des Neiges. Ce combat n’est pas notre combat, c’est le combat de Dieu.

Nos activités apostoliques sont ralenties à cause des consignes sanitaires, ne nous décourageons pas, mais offrons tout pour hâter le triomphe du Cœur Immaculé de Marie. Développons toujours plus la dévotion des premiers samedis du mois et préparons-nous à bien mettre en valeur le mois de Saint Joseph et le premier mercredi du mois en cette année « Saint Joseph ».

Je vous assure des prières et de l’affection de Mère Magdeleine et de tous nos frères et sœurs et je vous bénis affectueusement, en confiant à vos prières toutes nos grandes intentions : les vocations, la fidélité à l’esprit de nos Fondateurs, et le Site de Notre-Dame des Neiges. Chaque soir, des membres de la Communauté présentent à Notre-Dame des Neiges vos intentions.                                                  

Père Bernard

III - Des nouvelles du site Notre-Dame des Neiges !

En ce mois de février, nous vous remercions pour votre soutien et vos prières en vue de la reprise des travaux sur le Site Notre-Dame des Neiges ! Pour plus d’infos, rendez-vous sur sitendn.fmnd.org !

Pour nous aider, vous pouvez envoyer vos dons en précisant « don pour le Site NDN », et en indiquant dans chaque cas si vous souhaitez un reçu fiscal (merci alors de nous communiquer votre adresse). Nous vous remercions pour votre aide, grande ou petite !

  • par chèque à l'ordre de « Famille Missionnaire de Notre Dame » envoyés à : FMND - Site NDN - 65 rue du Village - 07450 Saint-Pierre de Colombier
  • par carte bancaire : page spéciale ici.
  • par virement : contactez-nous.

Par ailleurs, nous sollicitons votre soutien spirituel en ces temps difficiles ! Rejoignez les "Sentinelles du Site Notre-Dame des Neiges" qui prient à cette intention ! Pour plus d'informations, rendez-vous sur sentinelles.fmnd.org !

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Mars 2021 : Jésus, Sagesse éternelle incarnée
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers