Voici l'agneau de Dieu qui enlève le péché du monde

Publié le par

Homélie du dimanche 19 janvier 2020

2e dimanche du temps ordinaire

Bien chers amis et bien chers membres de ma famille,

nous avons conclu, dimanche dernier, le temps de Noël, par la Fête du baptême du Seigneur et, en ce dimanche, la prophétie d’Isaïe révèle que Jésus est le serviteur par qui Dieu le Père manifestera sa splendeur. Ce serviteur accomplira la Rédemption parfaite des tribus de Jacob et des peuples païens.

1 - Jésus, le serviteur par qui Dieu manifeste sa splendeur : le Fils du Père et l'Agneau de Dieu

Jésus est du fait de sa mission et de sa fidélité généreuse la lumière des nation. Saint Jean-Baptiste, qui a baptisé Jésus dans le Jourdain, Le désigne devant le peuple avec ces deux titres : l’agneau de Dieu qui enlève le péché du monde et le Fils de Dieu. Ceux qui écoutaient St Jean-Baptiste savaient ce que signifiait l’agneau pour le Peuple de Dieu. La plus grande Fête de l’année liturgique était la Pâque juive pendant laquelle était immolé et mangé l’agneau pascal. Dans le Saint-Sacrifice de la Messe, Jésus est offert en sacrifice et avant de Le recevoir dans la communion, le prêtre le présente aux fidèles en disant : « voici l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde ». St Jean-Baptiste veut donc révéler à ses disciples que Jésus est le Messie attendu, l’Agneau pascal dont les agneaux immolés, chaque année, n’étaient que des préfigurations, qui annonçaient que le Messie serait doux et humble comme un agneau, mais qu’Il serait aussi offert en sacrifice comme l’agneau pascal pour racheter tous les hommes pécheurs.

St Jean-Baptiste désigne également Jésus comme le Fils de Dieu. Dieu le Père, comme nous l’avons entendu dimanche dernier, a proclamé, lors du baptême de Jésus : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé ». Aucun disciple de Jean-Baptiste ne pouvait imaginer que le Messie, le Christ pût être le Fils de Dieu en Personne ! Dieu, le tout puissant, s’est fait « agneau » pour se sacrifier pour ses créatures. Sommes-nous suffisamment enthousiastes devant ce mystère ineffable ?

Le psaume 39 révèle bien les dispositions de Jésus qui s’est fait homme pour accomplir la Volonté de Son Père : « Voici, je viens pour faire Ta Volonté ». Admirons l’obéissance confiante et aimante de Jésus et prions pour les prêtres et les consacrés afin qu’ils imitent en vérité Celui à qui ils sont consacrés.

2 - L'importance du combat olympique de la pureté

Cette semaine, le visage de l’Eglise de Jésus a été particulièrement défiguré par la révélation des scandales d’un prêtre qui a abusé d’enfants et d’adolescents. Nous devons rappeler avec énergie les paroles fortes de Jésus contre ceux qui scandalisent les enfants :"il est préférable pour lui qu’on lui accroche au cou une de ces meules que tournent les ânes, et qu’il soit englouti en pleine mer" (Mt 18, 6-9). Nous dénonçons les scandales de ce prêtre gravement coupable et nous devons soutenir les victimes pour les aider à se reconstruire. Quel drame ont vécu ces enfants et adolescents, qui ont été marqués à vie ! Ce prêtre pervers a été membre de l’Eglise, nous ne pouvons pas le nier, mais nous ne devons pas avoir peur de témoigner à la suite du Cardinal Sarah et de Benoît XVI que les nombreuses trahisons du père Preynat sont en totale contradiction avec la vocation et la mission des prêtres et des consacrés. Mère Marie-Augusta, ici à Saint-Pierre-de-Colombier, a parlé du combat olympique de la pureté. C’est cette mission que tous les prêtres et tous les consacrés doivent mener et faire mener. Merci au Cardinal Sarah et à Benoît XVI d’avoir rappelé la beauté et la grandeur du célibat sacerdotal. Nos Fondateurs ont rappelé, par leur vie et leurs paroles, la beauté et la grandeur de la chasteté consacrée. Ne nous laissons pas décourager à cause des trahisons de clercs ou de consacrés qui ont défiguré l’Eglise. Nous devons entendre et accueillir toutes les victimes. Nous ne devons pas avoir peur d’œuvrer pour la grande purification de l’Eglise : les corrompus et les pervers n’ont pas leur place dans la hiérarchie et dans la vie consacrée. L’Eglise, dans son mystère divin, est Sainte et Immaculé. Puisse l’Esprit-Saint par le Cœur Immaculé de Marie la renouveler et lui rendre toute sa beauté virginale que l’Enfer s’acharne à lui arracher !

3 - Pour que les nations européennes retrouvent leurs racines chrétiennes

La purification de l’Eglise aura cette autre conséquence : la purification des Nations européennes qui ont renié leurs racines chrétiennes, et en premier : la France. Aujourd’hui à Paris, des centaines de milliers de familles et de jeunes manifesteront pour que la famille ne soit pas encore davantage déconstruite, pour que l’amour humain ne soit plus défiguré et pour que le caractère sacré de toute vie humaine soit protégé par des lois justes.

4 - Prions pour nos défunts !

Cette Messe à St-Pierre est offerte pour plusieurs défunts dont mon père et ses deux sœurs. Papa est décédé, après les premières vêpres de la Toussaint. Je n’ai aucun doute en ce qui concerne son Salut éternel. Depuis de nombreuses années, il se préparait à sa mort, qui, pour nous chrétiens, est une pâque, un passage vers la vraie vie : la Vie en Dieu dans le Royaume de Dieu. Mais il est important que je rappelle en tant que son fils et en tant que religieux prêtre la doctrine de l’Eglise sur le purgatoire. Pour être admis à la vision béatifique, il faut que le cœur de l’être humain soit parfaitement pur. Jésus a donné cette 6e Béatitude : « Bienheureux les cœurs purs, ils verront Dieu ». Le purgatoire est une création de la Miséricorde de Dieu qui permet à l’âme d’être purifiée totalement pour participer à la vision béatifique. Donc, même si j’ai une grande confiance dans le Salut de papa, j’ai la conviction qu’il faut encore continuer à prier pour lui et pour ses deux sœurs Marthe et Thérèse, qui sont décédées une année et quelques semaines avant lui. Nous prions aussi pour les autres personnes pour qui les intentions de Messe d’aujourd’hui sont offertes.

5 - En vidéo !

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Février 2020 : rien par force, tout par amour
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers