Être chrétien, c'est être déjà ressuscité avec le Christ !

Publié le par

Homélie pour le Dimanche de Pâques

Dimanche 12 avril 2020

Bien chers amis de France et d’autres Nations,

Saint Paul vient de nous rappeler en cette Messe du jour de Pâques, vécue en temps de confinement : « Frères, vous êtes ressuscités avec le Christ. Recherchez donc les réalités d’en-haut ». Puissent ces mots nous faire comprendre en profondeur le mystère de notre être chrétien ! Être chrétien, c’est être déjà ressuscités avec le Christ ! Que cette perspective nous fasse entrer dans la vraie joie, la joie de Dieu malgré les épreuves du temps présent, qui engendrent tristesse et angoisse chez un grand nombre de nos contemporains ! Soyons les témoins de la joie pascale et, en communion avec le Pape François, nos évêques, les prêtres, les diacres, les fidèles laïcs dont les jeunes, les adolescents et les enfants, et enfin les consacrés, témoignons avec conviction, détermination et enthousiasme de cet évangile de Pâques : le Christ est vraiment ressuscité, alléluia, alléluia !

En temps de confinement, nous ne pouvons pas rayonner la joie pascale en parcourant les rues de nos villes ou de nos villages, mais nous pouvons entrer en contact avec nos contemporains désabusés, découragés par l’épreuve qui vient de s’abattre sur notre monde et pour laquelle ils n’étaient pas préparés. Comme nous l’avons dit, hier, en préparant la vigile pascale et en rappelant ce qu’était le mystère de la Liturgie : réveillons-nous ! Le temps est vraiment propice pour un retour à Dieu.

Benoît XVI, avant de quitter le sol français à Lourdes, le 15 septembre 2008, avait prophétisé cela. Le grand nombre des baptisés français n’avait pas porté attention à ces paroles prophétiques, qui annonçaient le remède spirituel aux maux de notre société post-moderne qui souffre de l’absence ou l’éclipse de Dieu : le retour à Dieu !

Je voudrais m’adresser à vous tous, chers compatriotes, qui êtes découragés par l’épreuve du coronavirus : n’ayez pas peur de Dieu. Il vous aime, Il vous envoie son Fils qui est mort sur la Croix pour chacun de nous afin de nous faire participer à sa victoire sur le mal, le péché et les démons et qui est ressuscité afin de vous faire participer à sa vie éternelle de Fils unique de Dieu le Père ! Le retour à Dieu, prophétisé par Benoît XVI, ne sera pas l’abdication de votre liberté, mais l’entrée dans la vraie et joyeuse liberté des enfants de Dieu. Saint Jean-Paul II, dans son dernier voyage en France, à Lourdes, les 14 et 15 août 2004, nous avait dit : défendez votre liberté, libérée par le Christ ! Jésus ressuscité, en ce dimanche de Pâques, veut vous  donner joie, paix, force et confiance dans le véritable Amour dont Il est la Source : « aimez-vous les uns les autres comme Je vous ai aimés ».  

Je voudrais, à présent, m’adresser à vous, enfants, adolescents et jeunes, qui avez participé par la retransmission vidéo au Triduum vécu, ici, à St Pierre-de-Colombier : n’ayez pas honte de Notre-Seigneur, n’ayez pas peur d’être catholiques. Benoît XVI savait, en disant ses paroles à vos aînés lors des JMJ de Madrid, qu’il vous serait difficile de vivre la fidélité aux promesses de votre baptême. Les Nations de l’Europe de l’Ouest ont oublié, méprisé, ou pire rejeté leurs racines chrétiennes en s’émancipant de la Loi de Dieu. Elles n’ont pas su tirer la leçon de la faillite du marxisme dans l’Europe de l’Est et de la chute du rideau de fer. Saint Jean-Paul II les avait pourtant averties. Sans Dieu, en effet, les Droits de l’homme perdent leur solide fondement. Les Etats qui s’obstineront à refuser ce solide fondement de la Loi naturelle qu’est Dieu, s’effondreront comme les Etats marxistes de l’Europe de l’Est ! Nous ne disons pas cela pour décourager ou juger tous ceux qui, en nos Nations européennes, ont des responsabilités politiques, bien difficiles à assumer en notre temps, mais pour les inviter au retour à Dieu. Ne l’oubliez pas : la France est chrétienne depuis le jour de son baptême. Être chrétienne ne signifie pas être intolérante. La France a toujours été une Nation accueillante et respectueuse des autres religions et de la conscience de tout homme.

Bien chers jeunes, adolescents et enfants, j’utilise les mots de Jean-Paul II, pour vous dire : « Levez-vous ! Allons ! Courage ! Soyez les témoins de Jésus, de sa joie, de son amour et de sa paix ». J’utilise aussi les mots du Pape François : « n’ayez pas peur d’aller à contre-courant ! Réveillez les Nations européennes pour qu’elles reviennent à leurs racines chrétiennes !

A vous, bien chères familles, bien chers foyers amis, nous voudrions redire : ne vous découragez pas ! Vous avez le souci d’éduquer vos enfants. Vous souffrez de ne pas être protégés comme il serait juste que vous le soyez. Mais la pandémie actuelle est en train de révéler que la famille est bien la cellule de base de nos Nations. Le confinement serait absolument impossible sans vos familles ! Merci du beau témoignage de fidélité que vous donnez en vous aimant amoureusement et fidèlement par les grâces du sacrement de mariage, en accueillant et protégeant la vie humaine de sa conception à son terme naturel, en éduquant vos enfants selon les commandements de Dieu et les Béatitudes de Jésus et plus particulièrement les vertus de pureté, vérité et de vraie justice.

A vous, bien chers amis, qui vivez, seuls en votre appartement ou votre maison, à vous bien chers malades hospitalisés ou en Ehpad, à vous familles endeuillées qui venez de perdre un être cher, à vous, personnels de la santé, qui vous dépensez sans compter jusqu’au don de votre vie, pour les personnes contaminées par le coronavirus et tous les autres grands malades sans exception, nous vous assurons de notre prière auprès de la Vierge Marie, Mère de tous les enfants de Dieu, Reine de France pour qu’elle vous obtienne force, courage, patience, persévérance et confiance en ce temps d’épreuve et qu’elle vous donne de participer à la Joie de la Résurrection de Jésus.

Notre Père Fondateur rappelait, en chaque dimanche de Pâques, que la Sainte Vierge ne pouvait pas oublier, en ce jour de la Résurrection de Jésus, la Croix de Son Fils et la transfixion de Son Cœur immaculé, trois jours plus tôt. Mais cette Mère héroïque et admirable ne s’est pas repliée sur elle. Elle a beaucoup prié et agi discrètement et maternellement, depuis le Vendredi Saint jusqu’à ce dimanche, pour que les apôtres, les saintes femmes et tous les disciples de Jésus croient à la Résurrection de son Fils et accueillent la joie pascale. En cette Fête de Pâques 2020, qui ne ressemble à aucune fête de Pâques que nous avons connue, la Vierge Marie vous obtienne la grâce d’être dans la joie de Dieu et de la rayonner par téléphone, mail ou autre moyen de communication aux membres de vos familles, à vos amis et à vos voisins : Oui, le Christ est ressuscité, Il est vraiment ressuscité, alléluia, alléluia, alléluia !

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Juin 2020 : consécration aux Coeurs unis de J...
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers