Les Rois Mages sont des hommes de courage !

Publié le par

Homélie pour l'épiphanie

Dimanche 5 janvier 2020

1 - mystère de l'humilité de Dieu, beauté de la vie cachée

Il y a une dizaine de jour nous vivions la belle liturgie de la messe de minuit où, avec le cortège des bergers, nous nous sommes dirigés vers la crèche pour adorer l’enfant Dieu qui venait de naître. Moment à la fois solennel et en même temps profondément simple et discret, inconnu des grands de ce monde. Grâce au dimanche de la Sainte famille nous avons ensuite médité sur la beauté de cette vie cachée auprès de la Vierge Marie et de Saint Joseph. Comme le disait le Saint Pape Paul VI, nous y avons appris les leçons de silence, de vie familiale et de travail. Une nouvelle fois nous avons été frappés par le mystère de la discrétion que Dieu à choisi pour l’enfance de Jésus. Ce mystère se poursuivra pendant trente ans.

2 - Le courage de la foi pour aller à l'encontre de la sagesse humaine

Cependant, aujourd’hui, nous pourrions dire qu’une exception vient rompre cette discrétion, une parenthèse dans ce secret voulu par Dieu. Comme le prophétisait le prophète Isaïe, c’est en grande pompe que les honneurs sont rendus à celui qui vient de naître : «  Les nations marcheront vers ta lumière, et les rois, vers la clarté de ton aurore... [Ils] reviennent de loin... Les trésors d’au-delà des mers afflueront vers toi, vers toi viendront les richesses des nations. » Cependant, c’est toujours dans la simplicité de l’étable que la sainte famille les accueille. Ici les critères du monde sont renversés. L’essentiel n’est plus le palais ou les richesses, la suite ou la cour, mais la Personne de Jésus. Comme le dira plus tard Sainte Thérèse d’Avila, Dieu seul suffit, et c’est pourquoi les Roi Mages se prosternent à leur tour. Ainsi, Benoît XVI, dans son homélie de l'Épiphanie de 2013 faisait remarquer que les Mages étaient des hommes de courage pour aller ainsi à l’encontre de la sagesse humaine : « Ceux-ci étaient… surtout des hommes qui avaient du courage, nous dit Benoît XVI, le courage et l’humilité de la foi. Il fallait du courage pour accueillir le signe de l’étoile comme un ordre de partir, pour sortir – vers l’inconnu, l’incertain, sur des chemins où il y avait de multiples dangers en embuscade. Nous pouvons imaginer que la décision de ces hommes a suscité la dérision : la plaisanterie des réalistes qui pouvaient seulement se moquer des rêveries de ces hommes. Celui qui partait sur des promesses aussi incertaines, risquant tout, ne pouvait apparaître que ridicule. Mais pour ces hommes touchés intérieurement par Dieu, le chemin selon les indications divines était plus important que l’opinion des gens. La recherche de la vérité était pour eux plus importante que la dérision du monde, apparemment intelligent. » Ainsi, cette fête nous appelle à notre tour au courage, et plus précisément, au courage et à l’humilité de la foi !

3 - Universalité du dessein de Dieu pour les hommes

Notons aussi que ces Rois viennent de loin. Les santons que nous mettons dans nos crèches nous manifestent bien qu’ils viennent des différentes régions du monde. La seconde lecture nous a rapporté les mots de Saint Paul qui nous révélait le plan de Dieu : « c’est que toutes les nations sont associées au même héritage, au même corps, au partage de la même promesse, dans le Christ Jésus, par l’annonce de l’Évangile. » Ainsi, en ce jour, nous ne sommes pas seulement dans le souvenir de l’adoration des Rois Mages devant l’Enfant Jésus, mais nous nous réjouissons profondément de l’œuvre de la Rédemption qui s’adresse à tous les peuples. Oui, Jésus est bien l’unique Sauveur du genre humain. Saint Léon le Grand, dans son homélie pour l’Épiphanie que nous avons entendu à Matines, nous fait comprendre ce mystère qui nous remplit d’espérance : « En la personne des trois mages, que tous les peuples adorent le Créateur de l'univers ; et que Dieu ne soit plus connu seulement en Judée, mais sur la terre entière afin que partout, comme en Israël, son nom soit grand... Mes bien-aimés, instruits par les mystères de la grâce divine, célébrons dans la joie de l'Esprit le jour de nos débuts et le premier appel des nations. Rendons grâce au Dieu de miséricorde qui, selon saint Paul, nous a rendus capables d'avoir part, dans la lumière, à l'héritage du peuple saint ; qui nous a arrachés au pouvoir des ténèbres, et nous a fait entrer dans le royaume de son Fils bien-aimé. »

4 - Offrons, nous aussi, l'or, l'encens et la myrrhe

Ainsi, plein de reconnaissance, joignons-nous à cette nouvelle cohorte, comme nous nous sommes joints à celle des Bergers il y a dix jours. Apportons nous aussi notre or, notre encens et notre myrrhe.

Oui, apportons d’abord notre or. C’est avec cette image que Jésus a enseigné la parabole des talents. Talents que personnes ne peut revendiquer comme venant de lui, mais talents que nous devons faire fructifier pour le Royaume de Dieu. Ainsi présentons-lui ses propres talents pour que nous puissions les faire fructifier.

Offrons-lui notre encens avec le psaume 140 : « Que ma prière devant toi s'élève comme un encens, et mes mains, comme l'offrande du soir. » Une prière d’adoration, à genoux, comme les Rois Mages. Adorons l’humilité de Dieu. Ce Dieu qui  « ne retint pas jalousement son rang mais s’anéantit en prenant la condition de serviteur » Cette humilité de Dieu toujours manifeste dans l’Eucharistie et si souvent délaissée. Offrons-lui donc notre présence devant le Saint-Sacrement, ce sera l’encens qui lui sera le plus agréable.

Enfin, offrons à notre Roi la myrrhe, celle que nous retrouvons le Vendredi Saint. Ainsi, offrons-lui nos croix, nos difficultés et nos sacrifices, en union avec son propre sacrifice. C’est comme une perle de grand prix.

Et la Vierge Marie comme avec les Rois Mages nous accueille et tend ses bras pour recevoir nos trois présents. Et, dans sa bonté maternelle, elle les  transforme pour les rendre bien plus beaux et plus nobles. Elle sait qu’ainsi, ils toucheront davantage le Cœur de son Fils et de notre Dieu. Que Notre-Dame des Neiges, en ce jour, dispose nos propres cœurs à cette belle générosité, ainsi que le cœur de nombreux chrétiens.

5 - En vidéo !

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Avril 2020 : Les impropères
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers