C'est la messe qui fait le dimanche chrétien !

Publié le par

Homélie pour la Fête du Saint-Sacrement 2020

et des Professions de foi

L'Eucharistie, trésor de l'Eglise

Ce jour est celui de votre profession de foi et de votre communion solennelle. C’est un beau signe de Dieu que vous viviez cette étape importante en la solennité du Corps et du Sang du Seigneur.

Ce n’est pas pour rien que l’on appelle le sacrement de l’Eucharistie le « Saint Sacrement ». Bien sûr, tous les sacrements sont importants pour la foi, et par la profession de foi vous rappelez aujourd’hui votre baptême, qui vous a fait devenir enfants de Dieu. Voici ce que dit le Catéchisme de l’Église Catholique sur le sacrement de l’Eucharistie : « Les autres sacrements ainsi que tous les ministères ecclésiaux et les tâches apostoliques sont tous liés à l'Eucharistie et ordonnés à elle. Car la sainte Eucharistie contient tout le trésor spirituel de l'Église, c'est-à-dire le Christ lui-même, notre Pâque. » [1]

Alors nous comprenons que ces derniers temps, les catholiques ont beaucoup souffert. Car ils ont été privés de leur plus grand bien. De ce qui est nécessaire à leur vie : la Messe. Rappelez-vous toujours que la Messe est le cœur de votre vie de foi. On ne peut pas être catholique non pratiquant – comme on ne peut pas être sportif non pratiquant ! Que dirait-on de quelqu’un qui se présenterait comme « footballeur non pratiquant » ?! Benoît XVI, dans sa lettre du 11 avril de l’an dernier, avait remarqué : « Le déclin de la participation à la célébration dominicale de l’Eucharistie montre combien nous autres chrétiens d’aujourd'hui sommes devenus peu capables d’apprécier la grandeur du don que constitue sa Présence Réelle. » [2]

Le sacrement de l’Eucharistie est celui de la présence de Celui que nous aimons et qui est notre Dieu : Jésus. « Il est là », disait le saint Curé d’Ars. Là Dieu vient à notre rencontre. Voilà pourquoi la Messe du dimanche est nécessaire pour vivre.

C’est pour cette raison que le Catéchisme de l’Église Catholique rappelle que « ceux qui délibérément manquent à cette obligation commettent un péché grave. » [3] Le Pape François disait dans une catéchèse : « C’est donc la Messe qui fait le dimanche chrétien ! Le dimanche chrétien tourne autour de la Messe. Quel dimanche cela est-il, pour un chrétien, s’il manque la rencontre avec le Seigneur ? » [4]

Pendant ce temps de confinement, nous avons été aidés par les moyens de communication. Mais ils ne sont pas un moyen habituel pour vivre la liturgie. Nous devons donc, après ce temps de confinement, rappeler ce que dit l’Église sur la retransmission de la Messe : « Pour ce qui concerne la valeur de la participation à la Messe, rendue possible par les moyens de communication, celui qui assiste à ces retransmissions doit savoir que, dans des conditions normales, il ne satisfait pas au précepte dominical. En effet, le langage de l'image représente la réalité, mais il ne la reproduit pas en elle-même. S'il est très louable que les personnes âgées et les malades participent à la Messe dominicale par les retransmissions radio-télévisées, on ne pourrait en dire autant de celui qui, par ces retransmissions, voudrait se dispenser de se rendre à l'église pour participer à la célébration eucharistique dans l'assemblée de l'Église vivante. » [5] Que penserions-nous de participer à un repas de famille par vidéo ? C’est évidemment inconcevable ! Nous avons besoin de recevoir Jésus dans son Eucharistie. Aujourd’hui, il faut donc dire aux chrétiens avec insistance : « Prenez soin de vous, revenez à la Messe ! » Les paroles de Jésus dans l’évangile de ce jour sont d’une force impressionnante : « Moi, je suis le pain vivant, qui est descendu du ciel : si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement. Le pain que je donnerai, c’est ma chair, donnée pour la vie du monde. » Puis Jésus est encore plus clair : « Si vous ne mangez pas la chair du Fils de l’homme, et si vous ne buvez pas son sang, vous n’avez pas la vie en vous. »

En ce jour où vous renouvelez les promesses de votre baptême, vous vous engagez à être fidèles à Jésus. Et nous tous, qui avons fait notre profession de foi il y a quelques années, nous avons promis à Jésus d’être fidèles à le rencontrer chaque dimanche dans le sacrement de son amour. Que Notre Dame des Neiges nous aide à aimer Jésus dans le sacrement de l’Eucharistie, et alors seulement nous pourrons le servir vraiment dans nos frères.

Références

[1] Presbyterorum Ordinis, nº 5 et Catéchisme de l’Église Catholique, nº 2181

[2] BENOÎT XVI, Lettre sur les racines des abus, 11 avril 2019

[3] Catéchisme de l’Église Catholique, nº 2181

[4] Pape FRANÇOIS, Audience générale, 13 décembre 2017

[5] BENOÎT XVI, Sacramentum Caritatis (2007), nº 57

En vidéo !

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Juillet 2020 : servir Jésus et l'Eglise
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers