Redécouvrir et vivre à nouveau l’esprit de famille

Publié le par

Homélie du Dimanche de la Sainte Famille

29 décembre 2019

Sainte Famille, modèle des familles

En ce dimanche après Noël, la liturgie de l’Église nous fait contempler la Sainte Famille. Cette Sainte Famille nous est donnée en exemple, comme le dit l’oraison de ce jour. Et l’oraison, qui commence sur la terre, dans la maison de Nazareth, se conclut en tournant nos regards vers la « maison » où nous nous retrouverons, en famille, pour l’éternité. Entre les deux, après la Sainte Famille de Nazareth et avant la joie de la maison du ciel, nous devons « pratiquer les vertus familiales », comme la Sainte Famille les a pratiquées.

Remarquons d’abord que la Sainte Famille, pour sainte qu’elle soit, n’a pas été épargnée par les difficultés. Comme toutes les familles, elle a connu la souffrance : l’évangile nous la montre aujourd’hui obligée de partir en exil pour fuir la persécution et la mort. Même l’évangile de la nuit de Noël nous a montré la sainte Famille rejetée, marginalisée et souffrant la pauvreté, en un moment où l’arrivée d’un enfant aurait dû susciter l’accueil et la générosité envers elle. Mais la Vierge Marie et saint Joseph ont gardé la confiance en Dieu et ont accueilli toutes ces épreuves dans la patience.

Le combat contre la famille

En célébrant aujourd’hui la Sainte Famille, nous ne pouvons pas oublier que nous vivons des temps où la famille est particulièrement bouleversée, attaquée, décomposée, déconstruite. Pire encore : la famille est redéfinie. On ne veut d’ailleurs plus parler de la famille mais des familles, comme s’il pouvait exister plusieurs modèles de famille. Alors nous pouvons avoir l’impression, plus forte encore en ce dimanche devant la crèche, d’être en décalage avec notre époque. Oui, d’une certaine manière nous sommes en décalage, comme l’ont été tous les prophètes qui ont rappelé la loi de Dieu et la vérité sur l’homme. Ainsi, en ce temps de Noël, devant la crèche, dans les ténèbres que vit aujourd’hui la famille, cette fête nous redit ce qu’est la famille : un père, une mère et des enfants, vivant dans la communion de l’amour. Bien sûr, la Saint Famille est unique, et sa mission est unique. Mais elle est quand-même le modèle de toutes les familles. Car elle a vécu une vie de famille ordinaire. Et les habitants de Nazareth n’ont rien vu d’extraordinaire dans cette famille simple qui a vécu au milieu d’eux...

La famille est un lieu de paix – ce qui ne signifie pas sans combats ; de joie – ce qui ne signifie pas sans souffrances ; d’éducation – ce qui ne signifie pas sans chutes ; de beauté – ce qui ne signifie pas sans exigence. Un lieu de transmission de la foi et des valeurs humaines qui structurent une société – ou la déstructurent quand elles ne sont plus transmises...

La famille est très attaquée aujourd’hui. Benoît XVI disait : « La capacité pour un peuple de vivre en paix est liée à la sauvegarde de la famille. (…) Et la destruction de la famille est le signe le plus sûr de l’Antéchrist qui, sous couvert d’apporter la paix et la libération, détruit toute paix. » (Joseph RATZINGER, Serviteurs de votre joie, Fayard, 1990, pages 48-49). Nous connaissons la lettre qu’a écrite Sœur Lucie de Fatima au cardinal Caffara : « La bataille finale entre le Seigneur et le royaume de Satan portera sur le mariage et la famille (...) N’ayez pas peur : tous ceux qui travaillent à la sainteté du mariage et de la famille seront toujours combattus et l’on s’opposera à eux de toutes les façons possibles, parce que ce sont des points décisifs (...) Toutefois, Notre Dame lui a déjà écrasé la tête. »

L'esprit de famille, charisme donné par Dieu pour notre Famille Domini

En nos temps, Dieu a donné au Père et Mère Marie-Augusta un charisme pour fonder la Famille Missionnaire de Notre Dame, la Famille Domini. Pourquoi ? Précisément pour contribuer à faire redécouvrir et vivre à nouveau l’esprit de famille. « Ce qu’il nous faut, c’est une famille », disait Mère Marie-Augusta. À l’aube d’un temps difficile pour la famille, Dieu a voulu une famille religieuse pour aider les familles chrétiennes à vivre selon le plan de Dieu. Mais aussi pour faire vivre cet esprit de famille à ceux qui ont souffert dans leur famille, à ceux qui ont été blessés, qui ont perdu cet esprit de famille. De nombreuses personnes souffrent aujourd’hui d’avoir perdu cet esprit de famille, que ce soit par ignorance, par injustice, ou par leur propre péché. Or l’esprit de famille est si important pour l’épanouissement de toute personne. C’est pourquoi la Famille Domini doit être pour eux aussi un lieu où ils peuvent venir vivre cet esprit de famille, et en être réconfortés auprès de Notre-Dame des Neiges. Car une famille est un lieu d’accueil. Demandons que beaucoup puissent venir fortifier ou retrouver ici et dans nos foyers un bel esprit de famille et y être accueillis pour pouvoir à nouveau – car cela est toujours possible de nouveau – prendre exemple sur la sainte Famille et obtenir « la grâce de pratiquer, comme elle, les vertus familiales ». Alors nous pourrons « être unis par les liens de ton amour, avant de nous retrouver pour l’éternité dans la joie de ta maison. »

En vidéo !

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Janvier 2020 : un cœur nouveau et un esprit n...
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers