La Résurrection : fondement de notre foi et de notre joie !

Publié le par

Homélie pour la messe de Pâques

Dimanche 4 avril 2021

La Résurrection de Jésus, fondement de notre Foi et source de notre joie !

Bien chers amis,

après a voir vécu, cette année, la vigile au petit matin de Pâques, nous voici réunis à nouveau pour la Messe solennelle du jour de Pâques. Partageons au terme de ce Triduum les sentiments profonds des Cœurs de Jésus, de Marie et de Joseph. Emerveillons-nous de l’amour infini de Jésus et de la Vierge Marie qui ont accompli jusqu’au bout et avec une héroïque générosité la Volonté de Dieu en accomplissant à la perfection leur mission de nouvel Adam et de nouvelle Eve. Jésus, par sa mort et sa Résurrection, comme l’a dit frère Paul ce matin, fait entrer l’humanité dans une nouvelle étape de son histoire, dans un saut qualitatif exceptionnel, disait Benoît XVI, dans la nouvelle étape décisive de la création et de l’Histoire du Salut : le corps mortel de l’homme racheté et renouvelé est spiritualisé, divinisé, rendu immortel ! Comment ne pas s’enthousiasmer par de vibrants Alléluia !

Saint Jean, dans l’évangile de ce jour de Pâques, témoigne qu’il a vu le tombeau vide et qu’il a cru en la Résurrection de Jésus. L’acte de Foi du disciple bien-aimé n’est pas irrationnel. Il avait, en effet, retenu en sa mémoire les paroles de Jésus, qui avait annoncé, trois fois, qu’Il serait mis à mort et qu’Il ressusciterait. Jean ne pouvait pas oublier, non plus, ce que Jésus avait dit à Marthe, la sœur de Lazare : «Je suis la Résurrection». Mais le disciple que Jésus aimait, en ce matin, de Pâques, était troublé par les évènements du Vendredi Saint. Il n’avait pas la Foi de la Vierge Marie. Il avait besoin d’un signe pour croire que le tombeau et les enfers ne pouvaient pas retenir captif, Jésus, le Maître de la Vie, le Vivant ! Ce signe lui est donné par la constatation du tombeau vide. Il est alors illuminé par la Lumière divine : il croit sans voir Jésus qu’Il est ressuscité !

Les évangélistes nous disent que les premiers témoins de la Résurrection de Jésus ont été les saintes femmes : Marie Magdeleine, Marie de Cléophas et Salomé. Ils ne parlent pas de l’apparition de Jésus ressuscité à la Sainte Vierge, mais Saint Ignace de Loyola a transmis la tradition de l’Eglise sur cet évènement. Comment Jésus ressuscité ne serait-il pas apparu en premier à sa Sainte Mère, sa grande collaboratrice dans l’œuvre de la Rédemption ? Hier, Samedi Saint, nous avons contemplé et prié le Cœur douloureux et immaculé de Marie. Nous ne pouvons pas, en ce dimanche, ne pas parler d’elle, nous ne pouvons pas ne pas la remercier d’avoir accepté de devenir la Mère de Jésus et la nouvelle Eve, collaboratrice de Jésus, la nouvelle Adam pour notre Salut. N’oublions plus, chaque samedi, de renouveler notre consécration à son Cœur Immaculé et désirons ardemment hâter le triomphe du Cœur Immaculé de Marie en vue de la nouvelle Pentecôte et de la civilisation de l’amour !

Nous voudrions insister, en ce dimanche de la Résurrection sur la joie pascale. Nos contemporains vivent dans la peur, la tristesse et l’angoisse. Soyons auprès d’eux les témoins de cette joie dont le fondement est la Résurrection de Jésus. En ce dimanche de la Résurrection, Jésus veut raviver cette joie qu’Il a infusée en nos âmes au jour de notre baptême. Ne vivons plus dans la crainte, la peur, l’angoisse et la tristesse, mais regardons Jésus crucifié et Ressuscité. Il nous montre ses mains et ses pieds et nous ouvre son Cœur en nous disant : « la Paix soit avec vous ! C’est Moi, le Vivant, Je suis pour toujours avec vous. Ne craignez pas, n’ayez pas peur. J’ai vaincu le monde, j’ai vaincu la mort, j’ai vaincu le pouvoir de Satan et du péché ! Ne cessez pas de Me répéter sans cesse : « Jésus, j’ai confiance en Toi ! ».

Notre monde n’a pas changé depuis ce Jeudi Saint, mais nous, nous avons changé. Puissent nos contemporains être eux aussi changés par la mort et la Résurrection de Jésus. Dieu notre Père, nous en sommes convaincus, désire illuminer la conscience de tous les hommes qu’Il a créés et qu’Il aime. Il veut éclairer leur conscience non en vue de leur damnation mais en vue de leur Salut pour leur révéler que malgré leurs péchés, Il peut les sauver. Laissons-nous éclairer par notre Père céleste et disons à Jésus : je suis pécheur, Tu es mon Sauveur ! Puisse ce Triduum transformer nos cœurs et nous donner une âme d’apôtre zélé et ardent. Ne soyons pas des combattants défaitistes, qui ont perdu d’avance, selon l’expression du Pape François !

Ne soyons pas des faux prophètes du « politiquement correct », mais des apôtres au cœur jeune, des apôtres des derniers temps, prophétisés par St Louis-Marie Grignion de Montfort. Soyons courageux à la suite du vénérable Jérôme Lejeune, décédé un jour de Pâques, pour être les témoins du caractère sacré de la vie humaine, de sa conception à son terme naturel.

Le troisième millénaire n’est pas encore arrivé à son terme. Il ne sera pas le millénaire des dictateurs du relativisme et des cultures de la mort, mais celui de la famille, de la vérité et de la vie ! L’âme de l’Europe aux racines chrétiennes n’est pas encore morte. L’âme de la France, Fille aînée de l’Eglise est bien malade, mais elle revivra. Vous êtes l’âme vivante d’une telle Europe et d’une telle France ! Continuez à témoigner sans peur des vraies valeurs, les valeurs non négociables. Peu à peu, les hommes de bonne volonté s’ouvriront à la vérité et au plan de Dieu sur la famille et le bel amour dans la vérité.

Je voudrais aussi vous inviter à prier afin que l’œuvre des apôtres de l’Amour fondée par nos Père et Mère se développent selon le plan de Dieu et que de nombreux jeunes entendent l’appel à l’Amour que Jésus leur lance et y répondent. Nous ne pouvons que remercier nos Fondateurs d’avoir obéi à Dieu et d’avoir accepté de souffrir en aimant et d’aimer en souffrant. Merci de prier afin que nous soyons fidèles à leur esprit. Au terme de ce Triduum, allons de l’avant dans nos découvertes de l’Amour et soyons les témoins joyeux et enthousiastes de Jésus, Marie et Joseph.

En vidéo !

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Mai 2021 : L'heure de la persévérance et de l...
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers