Le Ciel fait les héros !

Publié le par

Homélie pour le 23e Dimanche du Temps Ordinaire

Dimanche 6 septembre 2020

Contre le vide spirituel, repartons en témoin de l'amour !

« L’accomplissement parfait de la Loi c’est l’amour ». Cette parole de st Paul proclamée dans cette liturgie doit nous remplir d’un ardent désir d’apprendre à aimer, car il n’y a rien de plus grand, de plus fort et de plus efficient. Notre monde actuel souffre d’un mal terrible qui s’appelle le vide spirituel et le manque d’amour. Nous avons du pain, de la technologie mais nous ne sommes pas seulement pétris dans la matière. Le meilleur de nous-mêmes à faim. Il a faim du véritable amour. Notre société se meurt de ne plus aimer et savoir aimer. Elle a remplacé l’amour par le plaisir sans frein ce qui pousse l’homme à l’individualisme c'est-à-dire à l’enfermement lequel tue l’amour.

Dans un monde désormais rendue glacial par l’égoïsme, par la haine, la violence où l’on assiste à un ensauvagement de l’homme, celui-ci a un besoin urgent d’être réchauffé par le véritable amour et de réapprendre l’amour.

Hier, nous avons vécu la belle journée des vœux perpétuels de notre sœur Teodora. Une journée de Ciel sur la terre car elle était une manifestation d’amour divin et humain. Tout d’abord de l’Amour de Dieu pour sa créature : Dieu va jusqu’à se pencher sur sa créature pour faire alliance éternelle avec elle mais aussi de l’amour de la créature pour son Créateur. Par son vœu de chasteté notre sœur n’a pas dit non à l’amour. Elle n’a pas fait vœu de chasteté pour moins aimer mais pour plus aimer. Elle a dit que Dieu peut combler nos vies et rassasier l’homme ; par son vœu de chasteté notre sœur s’est aussi rendue disponible à tous les hommes et femmes de notre temps pour les aimer.

La journée d’hier a été aussi une journée d’amour vrai entre nous. Mère Marie-Augusta avait compris dans sa prière : « ce qu’il nous faut c’est une famille ». En effet c’est dans le cadre de la famille que l’on apprend à aimer et que l’on aime. En ces temps où la famille est tellement attaquée, où nos propres familles sont parfois en souffrance Dieu a voulu que le charisme de notre communauté soit de vivre l’esprit de famille qui se vivait au cœur de la Sainte Famille entre Jésus, Marie et Joseph afin d’irradier le véritable amour familial, de réconforter les cœurs et de les éduquer au véritable amour.  Priez pour que malgré nos pauvretés et faiblesses notre famille religieuse soit toujours ce feu en ardent où se vive l’esprit d’amour de la Sainte Famille.

Mère Marie Augusta avait aussi compris que nous devions être Apôtre de l’amour. Le Père, notre fondateur disait : « Les apôtres de l’Amour ont la mission d’éduquer à l’amour complet, humain et divin. Cette éducation doit épanouir les cœurs des hommes, provoquer la justice civile et sociale, obtenir que soient soutenus tous les pauvres, tous les malheureux, tous ceux qui souffrent, et ainsi aboutir à la civilisation de l’amour ».

Mère Marie Augusta avait compris que « l’apostolat de l’amour est irrésistible ». Tout ceci est désormais « le métier » de sœur Téodora. C’est un divin métier passionnant parfois difficile. Ainsi éduquer à l’amour et c’est aussi faire comprendre que l’amour à ses lois.

On a souvent opposé amour et loi. L’amour sans loi tue l’amour et la loi sans amour tue la loi. En effet, les commandements de Dieu nous gardent dans l’espace de l’amour ; ils nous tiennent à distance du mal. St Paul nous disait : « celui qui aime les autres a pleinement accompli la Loi » Rm 13, 8.

Or l’évangile de ce jour nous rappelle que la correction fraternelle est un devoir d’amour. Ceci doit se faire avec humilité. Répétons-le, on doit haire le péché mais aimer le pécheur ; nous-mêmes sommes pécheurs. Trop souvent dans le contexte relativiste qu’est le nôtre, celui qui rappelle que l’amour à ses lois et qui dénonce le péché passe pour intolérant ; il est un affreux croisé de l’ordre moral. Pourtant Jésus est très clair : on ne doit pas abandonner à leur sort nos frères qui vivent dans le péché. Ne pas avertir son frère, c’est endosser la responsabilité de son péché, c’est le maintenir sur le chemin qui conduit à la mort. Jésus va jusqu’à envisager l’exclusion de la communauté, c’est-à-dire de l’Eglise (ce que l’on appelle excommunication) pour le faire réfléchir et lui permettre de voir la gravité de son mal et revenir à Dieu. Aujourd’hui, il est urgent que dans l’Eglise malgré la pression du monde nous retrouvions cette dimension de la correction fraternelle car le péché non  dénoncé tue le pécheur mais aussi multiplie les pécheurs car on s’habitue au mal. Il y a là une ruse de Satan qui sous couvert de tolérance pervertit nos consciences et propage des situations inacceptables parmi les chrétiens. Ceci affadie l’Eglise. Conduisons au véritable amour. « L’accomplissement parfait de la Loi c’est l’amour ». « Allons de l’avant dans nos découvertes de l’amour ! »

Nous allons repartir chez nous ; repartons en témoin de l’Amour. N’oublions jamais que l’on vainc le mal par le bien, par l’Amour vrai. Soyons des témoins de la joie et de l’espérance. Jésus est plus fort que la mort et le mal. Jésus est notre force. Ne nous laissons pas envahir par la peur.

En effet, notre temps vit dans la crainte permanente, l’angoisse, et les obsessions les plus insensés, l’irrationalité angoissante. Délivrons de la peur, pour cela libérons le courage. Les hommes courageux se distinguent par leur détermination à surmonter les obstacles. Le courage vient de notre rapport à Dieu et à la Vierge Marie. « Le Ciel fait les héros » dit le Cardinal Sarah. La confiance en Jésus et Marie fait les héros. Alors vivons dans une indéfectible confiance en Jésus et Marie. Ils nous aiderons à passer les ravins de la mort de la peur. Avec Jésus et marie dans notre cœur nous ne craignons rien.

Références 

Cardinal Sarah, Le soir approche et déjà le jour baisse, p.325

En vidéo !

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Septembre 2020 : forts dans la foi et fiers d...
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers