Celui qui s'en remet à Marie gardera la foi !

Publié le par

Homélie pour le 2e Dimanche du Temps Ordinaire

Dimanche 16 janvier 2022

Cana est « le principe » de ce que Jésus accomplira bientôt

Aujourd’hui, l’Eglise nous fait méditer sur le miracle de Cana qui inaugure la vie publique de Jésus. Ce miracle nous montre que Jésus n’est pas un homme comme un autre, son pouvoir de changer l’eau en vin manifeste qu’il a pouvoir sur la création, il est donc Dieu. Le signe de Cana a permis aux disciples de croire en Jésus. Cette Foi, bien sûr, aura besoin de s’affermir au fil des jours.

Mais fondamentalement, en appelant le miracle de Cana "premier des signes" de Jésus, Saint Jean veut nous dire  que Cana est « le principe » de ce que Jésus accomplira bientôt.

Le signe de Cana récapitule par avance  la mission de Jésus qui est de célébrer des noces avec l’humanité. Le manque de vin manifeste que l’humanité à laquelle Jésus a affaire est marquée par le manque. Le vin ancien de la Loi ne suffit pas à réjouir le cœur de l’homme. Il faut le vin nouveau de la croix, de l’amour, de la grâce pour renouveler l’homme. Ainsi Jésus apparaît comme le véritable Époux qui est venu célébrer les noces avec l’humanité. Il scellera l’Alliance éternelle dans son Sang.

Le vin nouveau des noces de Cana annonce le nouveau vin de la Cène et du Calvaire. Là ce ne sera plus l’eau changée en vin mais le vin changé dans le Sang du Christ. Ce sang nous sera donné par la croix. Là est l’Heure de Jésus ; c’est l’Heure de Sa Passion, laquelle a été anticipée à Cana par la prière discrète de la Vierge Marie.

A Cana Marie fait entrer Jésus dans son Heure mais en quelque sorte elle aussi entre dans cette Heure. En effet, si à Cana, Jésus commence sa vie publique, Marie commence elle aussi une nouvelle vie qui n’était plus seulement celle d’être la mère de Jésus mais celle d’être la mère de tous les hommes. Elle intercède pour eux et elle les éduque à avoir foi en son Fils. En disant : « faites tout ce qu’Il vous dira », Marie fait entrer les disciples dans son expérience. Elle fut la première à faire ce qui lui fut dit au moment de la conception virginale de Jésus, où elle répondit «qu’il me soit fait selon ta parole». C’est pourquoi elle peut transmettre cette parole à d’autres. Elle en connait la fécondité.

Notons combien la force de sa foi est communicative. Les disciples remplirent à ras bord les jarres de pierre. Retenons cette leçon : celui qui s’en remet sans cesse à Marie gardera la foi en Jésus, gardera confiance en sa toute puissance, il ne se découragera pas.

Benoît XVI faisait remarquer que Marie nous apprend aussi à demander. En effet, en disant à Jésus : « ils n’ont plus de vin », Marie n’adresse pas vraiment une demande à Jésus. Elle remet tout au jugement de son Fils. Ainsi elle nous enseigne à prier : face à Dieu, ne pas affirmer notre volonté et nos désirs, aussi importants et raisonnables qu’ils puissent paraître mais les présenter devant lui et le laisser décider de ce qu’il veut faire. De Marie, nous apprenons l’humilité d’accepter la volonté de Dieu en ayant confiance en lui, certains que sa réponse quelle qu’elle soit, sera notre bien véritable.

Le récit des noces de Cana révèle également l’importance du mariage pour Jésus. Il est venu sanctifier cette institution divine qui génère la famille, cellule de base de toute société. Rappelons que nul Parlement humain ne peut en changer les lois. Toucher aux lois du mariage et de la famille c’est toucher à la vie. Les puissances occultes attaquent la vie en se dissimulant derrière de bonnes intentions. En fait, elles ont la haine de la vie car elles ont la haine de l’amour véritable. Elles veulent toucher au Don de la vie pour l’arracher des mains de Dieu afin d’en faire une production humaine. Or la vie sera toujours un don de Dieu. On ne peut y toucher impunément. 

Aujourd’hui, où se déroulera à Paris la Marche pour la vie, demandons à Jésus et la Vierge Marie de soutenir les défenseurs de la vie. Ils sont comme les serviteurs qui remplissent d’eau les jarres de pierre. Malgré les tentations de découragement et les obstacles dressés par les ennemis de la vie, qu’ils les remplissent à ras bord. Un jour viendra où cette eau sera changée en vin. La culture de la mort s’écroulera comme s’est écroulée Babylone la grande ; elle laissera place au printemps de la vie qui engendrera une nouvelle cité. Une civilisation véritable repose sur la joie du don de la vie. Nous-mêmes, soyons vigilants pour défendre la conscience de la vérité sur la vie. Nous devons donner notre vie pour notre frère. Quand le Seigneur viendra pour renverser le mensonge et châtier l’impiété, qu’Il  nous trouve vigilant.

Enfin prions pour tous ceux qui se sont blessés par la culture contre la vie et la famille, qu’ils ne se découragent pas. Marie est capable d’obtenir un vin nouveau.

En vidéo !

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Mai 2022 : Triomphe du Coeur immaculé de Mari...
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers