Saint Joseph, premier "consacré" à Marie !

Publié le par

Homélie pour la solennité de Saint Joseph

Mardi 19 mars 2024

Par Marie, Saint Joseph a vécu une union unique à Jésus

■ Nous vivons l’année mariale en préparation du jubilé de 2025.

Pourquoi une année mariale ? R/ Parce que Jésus nous est venu par Marie et que Marie continue de conduire les hommes et toute l’Eglise dans la fidélité totale à Jésus

Beaucoup de Saints ont vécu une spiritualité mariale très forte : St Jean, St Ephrem, St Bernard, St Louis Marie, St Maximilien, St Jean Paul II, vénérable Marthe Robin. Mais St Joseph les dépasse tous : il est le plus grand dévoué et consacré à Marie et, par Marie, il a vécu une union unique à Jésus

Le mariage entre la Ste Vierge et St Joseph. Il n’était pas humainement prévu car Marie avait le désir de virginité (Cela ressort de sa parole à l’ange qui lui annonçait qu’elle allait concevoir : « Comment cela se fera-t-il en demeurant vierge ? ») D’autre part, St Jean Paul II estime que le St Esprit, qui a avait mis ce désir en elle avait bien pu le mettre en St Joseph. La tradition apocryphe (où tout n’est pas faut, par exemple c’est par les apocryphes que l’on connaît le nom de parents de la Ste Vierge : Anne et Joachim) parle d’un choix miraculeux : une branche avait été remise à chacun des fils de David, celui dont la branche fleurirait serait l’époux choisi par Dieu.

Marie et Joseph ont pu échanger sur ce désir de virginité et s’entraîner mutuellement dans le don total à Dieu

La conception de Jésus

L’union profonde entre Marie et Joseph a grandi avec les épreuves et les joies.

Parlons de la conception de Jésus. Elle fut un grand tourment pour St Joseph qui ne savait pas d’où venait l’enfant. D’une part il voyait bien que son épouse portait un enfant, d’autre part il ne pouvait mal penser de son épouse. En proie à un tourment insupportable, il décida de la « répudier en secret. » « Répudier » indique la volonté de ne pas mener la vie commune ; « en secret » indique qu’il ne voulait pas que la raison soit connue. Pour concilier ces deux éléments, on peut penser que St Joseph avait décidé de partir sans rien dire (c’est ce que dit Bse Anne Catherine Emmerick). Le résultat aurait été que St Joseph serait passé pour un irresponsable tandis que la réputation de son épouse était sauve. Cela s’accorde avec le récit de l’évangile selon lequel St Joseph « ne voulait point la diffamer. »

Ce fut une rude épreuve, mais quelle joie, quelle union profonde des cœurs après l’épreuve ! Les fruits en ont été excellents :

Joseph vénère son épouse, il voit en elle la Mère du Fils de Dieu, il admire sa confiance en la Providence qui arrange toute chose.

Marie admire son époux qui s’est sacrifié pour elle. Elle lui faisait déjà une grande confiance, mais la confiance atteint alors un sommet unique.

- Le sacrifice de St Joseph pour son épouse indique que nul n’est plus consacré à Marie que Joseph.

Une union profonde à Jésus par Marie, pour un lien direct très étroit avec Jésus.

Joseph vit le « à Jésus par Marie » d’une façon unique. Par Marie, il devient le père de Jésus, il va travailler avec lui, prier avec lui, apprendre beaucoup de lui. Car s’il est vrai que Jésus s’est mis volontairement à l’école de Joseph, en profondeur, c’est Joseph qui a appris de Jésus.

Joseph nous aidera à entrer plus profondément dans le temps de la Passion

- L’annonce à Joseph, « tu lui donneras le nom de Jésus car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés », le fait déjà entrer dans le mystère de la Rédemption. C’est ce même nom qui sera fixé à la croix.

- Présentation au temple : Siméon dit à Marie : « Cet enfant sera signe de contradiction, toi-même un glaive de douleur transpercera ton âme »

Comment le cœur se St Joseph aurait-il pu ne pas être très éprouvé par une telle annonce ? Certes, il ne sera pas au calvaire, mas dès cet instant son cœur est rempli de compénétration et de compassion pour Jésus et pour Marie.

- Jésus à 12 ans :

- Trois jours de recherche dans une angoisse indicible. Or il n’y eut aucun reproche entre Marie et Joseph, mais une compassion mutuelle, un souci partagé et un encouragement mutuel. Pas de panique, pas de capitulation mais une prière courageuse, qui refuse le doute envers la sollicitude divine, sans aucun replis sur soi. Ces trois jours annoncent la souffrance de Marie quand Jésus sera au tombeau.

Pour comprendre la douleur, l’amour qui prie et ne se décourage pas qu’a manifesté la Ste Vierge à la mort de Jésus, demandons à St Joseph de nous guider, lui qui a si bien pénétré le cœur de son épouse durant les trois jours de recherche quand Jésus avait 12 ans.

- En retrouvant l’Enfant Jésus au temple, Marie lui dit : « Mon enfant, pourquoi nous as-tu fait cela ? » On peut voir là une participation à la prière de Jésus sur la Croix, qui lui aussi a demandé « Pourquoi ? » : « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? » Marie l’entendra, elle se rappellera certainement son propre « pourquoi » quand Jésus avant 12 ans.

Jésus répond : « ne saviez-vous pas que je dois être aux affaires de mon Père ? » C’est une réponse mystérieuse mais qui apporte quand même une belle lumière : elle indique que Jésus conduit vers le Père. Il est le chemin vers le Père, c’est lui qui nous conduit vers le Père, et il a aussi Marie et Joseph vers son Père. Marie et Joseph ont médité cette réponse de Jésus sans se rebeller et Jésus les a conduits vers le Père ; il leur a ainsi donné le Bien qui est au-dessus de tout bien simplement humain.

■ Concluons :

- St Joseph peut nous apprendre à nous tourner vers Marie et à pénétrer son cœur pour une union profonde à Jésus.

- Avec St Joseph accueillons le bien inestimable qui nous est donné : Jésus par Marie.

- Avec St Joseph gardons une confiance absolue dans les épreuves : elles sont le chemin vers notre Père céleste.

En vidéo !

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Avril 2024 : Notre-Dame de Zeitoun
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers