In Altum

Mensuel catholique gratuit
pour les jeunes et toute la famille
(à partir de 13 ans) !

Aime !

Publié le dans la rubrique (In Altum n° 112)

Des lois de la nature à la loi naturelle…

L’hiver est là. La nature partout foisonne des merveilles divines ! Elle crie : « Dieu m’a fait ! » « Chut ! Moins fort ! », disait saint Ignace à une petite fleur aperçue dans la rue. Le livre de la nature rayonne d’intelligibilité, ce qui faisait dire à saint Bonaventure : « toute créature est parole de Dieu, puisqu’elle proclame Dieu.

La nature du Bon Dieu est belle, belle parce que remplie d’harmonie. Harmonieuse, parce qu’obéissante à une foule de lois entremêlées. Ces règles, contraignantes, garantissent l’intelligibilité de la nature, sa cohérence et la possibilité même de la démarche scientifique.

Ainsi, depuis toujours, laborieusement, l’homme scrute la nature et y découvre de nouvelles lois, gages de nouveaux progrès. La plus célèbre de l’Antiquité est sans doute la poussée d’Archimède, qui explique le phénomène de flottaison. Son extraordinaire esprit d’observation et d’analyse a encore conduit Archimède à mettre au point de nombreuses inventions : la catapulte, la poulie, la vis…

La démarche scientifique procède par vérification d’hypothèses : j’observe un phénomène, j’émets une hypothèse pour l’expliquer, suivant laquelle je construis un modèle, que je teste en le confrontant au réel. Ainsi a fait Kepler pour décrire le mouvement des planètes, et après lui Newton, observant la chute d’une pomme, pour énoncer les lois du mouvement.

Parce que je vois, je sais que la lumière file droit. Cette loi ne dépend pas de moi. Elle est inscrite en la nature. Elle n’est pas là pour me nuire, mais bien pour me servir. La connaître est une lumière qui étend le champ de ma liberté. Telles sont les lois de la nature.

La vie de l’homme aussi est régie par des lois. Tuer, voler, mentir, sont contraire à la loi que je perçois au fond de moi. La famille a ses lois. Ma conscience en témoigne : inscrite en ma nature, un ensemble de règles ordonnent ma vie. Ces lois, je ne les ai pas faites. Je les découvre par expérience. Elles fixent des limites et offrent des orientations à ma liberté. Elles me sont données avec ma nature. Elles sont ce qu’on appelle, la loi naturelle.

Aujourd’hui l’homme a peur. Trompé par l’adversaire, il croit que Dieu l’opprime, que sa loi est un crime qu’il faut s’en libérer. On cherche à réformer ce qui nous est donné. On voudrait recréer l’homme sans liberté. Car sans loi, plus rien n’est ordonné.

L’homme alors se fait Dieu. Il veut tout ordonner. Mais sa pure liberté le livre à l’arbitraire de sa seule volonté. Plus d’appui pour aller ou bien pour résister.

Que faire alors sinon rentrer sous le joug si léger de la loi naturelle, gouvernement divin sage et bien disposé qui conduit du dedans chacun des fils d’Adam librement vers leur fin. Dans le projet divin, nous sommes tous destinés à vivre et à aimer. « Vis donc, et aime bien ! » Ainsi est formulée l’essentiel de la loi naturelle, qui me suggère qu’aimer est la vraie liberté.

Commentaires

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Juillet 2020 : servir Jésus et l'Eglise
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers