In Altum

Mensuel catholique gratuit
pour les jeunes et toute la famille
(à partir de 13 ans) !

Chauve-souris qui terrorise… ou émerveille !

Publié le dans la rubrique (In Altum n° 115)

Découvrez qu’en fait, la chauve-souris est plus chouette que chauve.

Ce qui parfois est nommé « erreur » ou « horrible » ou encore « dégoutant » peut être en fait « génial » et « merveilleux ».

Bienvenue sur In Altum, c’est de la part de Jips !

Un peu d'étymologie

Tout commence par une confusion entre « cawa-sorix », en latin chouette-souris, et  « calva-sorix », qui signifie « chauve-souris ». Pour continuer dans les sciences lettrées, cette boule de poil pas si chauve, porte aussi le nom de chiroptère, de « chiros » : main, et « ptère » : aile. La chouette-souris est donc littéralement un animal qui vole avec les mains.

Trois en un

À l’exception d’un pouce crochu, les doigts de la chauve souris sont reliés entre eux par une membrane de peau adaptée au vol par une souplesse et une élasticité remarquable. Celle-ci, non seulement assure la portance de l’animal en vol, mais aussi la régulation de la température de l’animal, qui carbure pas mal avec, en moyenne, dix battements d’aile par seconde. De plus, notre bestiole l’utilise pour s’en envelopper dans son sommeil, comme dans une couette !

Le monde à l’envers !

Oui, mais seulement de jour, où la belle se suspend la tête en bas, sans efforts grâce à un tendon spécial qui, grâce à son poids, tire et referme ainsi les griffes sur la prise de la paroi ; grâce aussi à un système de valves évitant une accumulation de sang dans la tête de l’animal. Cette position a un avantage non négligeable : permettre un envol sans élan… et donc rapide !

Chauffage central, mise en sommeil automatisée et taille fitness programmée

Si vous trouvez une chauve-souris, ne pensez pas trop vite qu’elle est morte ! La coquine a pu abaisser sa température et rentrer en torpeur.On la comprend, entre le cauchemar de vous rencontrer, et dormir paisiblement… On dit qu’elle est hétérotherme, c’est-à-dire en mesure de faire varier sa propre température interne en fonction du milieu. Ainsi, l’hiver arrivant, la chauve-souris fait le choix d’abaisser sa température corporelle proche de la congélation, entre 3 et 6°C, et économise en chauffage. Vous avez bien lu, « en chauffage », oui, puisque, collectionneuse de mots compliqués, elle est aussi endotherme, produisant sa propre chaleur en brûlant… des graisses : il suffisait d’y penser !

Vous avez dit : « Attraper une chauve-souris » ??

Tous (ou presque !) ont fait l’expérience d’essayer d’attraper une chauve-souris en plein vol. C’est peine perdue ! Miss Bat détient le brevet du sonar. Bien qu’ayant une bonne vue, elle préfère se fier aux échos des ondes émises par ses cris, qui lui permettent une modélisation mentale de son univers à elle, en particulier en ce qui concerne les distances, tailles, textures des insectes dont elle se nourrit.

Non, non, elles ne sucent pas (toutes) le sang !

Seules trois espèces sur les mille deux cents connues sont vampires, et elles vivent sous les tropiques. Les chauve-souris ne s’accrochent pas non plus aux cheveux et n’attaquent pas l’homme. Par contre, rencontrer une chauve-souris de 1,50m d’envergure, c’est possible… aux Philippines !

Fallait pas avoir peur de cette merveilleuse petite bestiole !…

Allez, à + sur In Altum !

Jipsou

Commentaires

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Juin 2020 : consécration aux Coeurs unis de J...
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers