In Altum

Mensuel catholique gratuit
pour les jeunes et toute la famille
(à partir de 13 ans) !

Saint Joseph : le gardien du Rédempteur

Publié le dans la rubrique (In Altum n° 115)

L’encyclique Redemptoris custos de saint Jean-Paul II

Il y a cent ans naissait Saint Jean-Paul II : cette année, nous approfondirons les textes lumineux de son pontificat.

Ce mois-ci : l’encyclique Redemptoris custos (7.12.1990)

« Appelé à veiller sur le Rédempteur » : telle fut la mission, la vocation de Joseph de Nazareth. Pour le centenaire de la publication de l’encyclique Quamquam Pluries du pape Léon XIII, saint Jean-Paul II a désiré proposer quelques réflexions sur celui à qui Dieu « confia la garde de ses trésors les plus précieux ». Dans cette encyclique, il nous invite à contempler saint Joseph de diverses manières.

Saint Joseph a-t-il un rôle dans la Sainte Famille et pour quelle mission a-t-il été choisi par Dieu ?

Saint Joseph est d’abord décrit comme celui qui prend part au mystère divin. Puis il est présenté au sein de la Sainte Famille afin que nous n’ayons pas peur de le prendre pour modèle. Saint Joseph devint le dépositaire du mystère divin lorsqu’ « à son réveil, [il] fit ce que l’ange du Seigneur lui avait prescrit » (Mt 1,24). Joseph prit alors Marie avec tout le mystère de sa maternité, avec le Fils qui devait venir au monde. Marie et Joseph sont alors les premiers dépositaires du mystère de l’Incarnation. Ils participent à la phase culminante de la Révélation que Dieu fait de Lui-même dans le Christ. En recevant Jésus comme fils, saint Joseph prend une part active dans la vie de la Sainte Famille. Il réalise alors pleinement sa mission de gardien de la Sainte Famille.

Est-il vraiment le père de Jésus ?

Saint Joseph est le père de Jésus. En effet, il a observé tous les rites auxquels les pères de famille juifs devaient se conformer. Le recensement, la fuite en Égypte, la circoncision de l’enfant ou encore sa Présentation au Temple sont autant d’étapes accomplies par Joseph, père de famille. Ajoutons encore que la généalogie de Jésus est écrite selon les ancêtres de Joseph (Mt 1,1-16). « La Vierge Marie elle-même, qui a bien conscience de ne pas avoir conçu le Christ par l’union conjugale avec lui [saint Joseph] l’appelle cependant : père du Christ » ajoute saint Augustin. Jean-Paul II précise : « [Dans la Sainte Famille], Joseph est le père : sa paternité […] n’est pas qu’apparente ou substitutive mais elle possède pleinement l’authenticité de la paternité humaine. »

Comment expliquer son silence dans les évangiles ?

Penchons-nous à présent sur la primauté de sa vie intérieure ! Admirons son silence ! « Les évangiles parlent exclusivement de ce que fit Joseph ; mais ils permettent de découvrir dans ses actions enveloppées de silence, un climat de profonde contemplation. » Pour saint Jean-Paul II, « le sacrifice absolu que Joseph fit de toute son existence aux exigences de la venue du Messie dans sa maison, trouve son juste motif dans son insondable vie intérieure ». Mettons-nous sous la garde de saint Joseph, « exemple lumineux de vie intérieure ».

La mort de saint Joseph eut lieu avant l’institution de l’Église par Jésus... Pour quelles raisons en est-il le saint patron ?

Exemple des chrétiens, il est facile de concevoir Joseph comme patron de l’Église. L’encyclique nous rappelle que c’est lors de temps difficiles pour l’Église que Pie IX déclara saint Joseph patron de l’Église. Léon XIII expliquait : « Les raisons et motifs spéciaux […] sont que Joseph fut l’époux de Marie », image parfaite de l’Église, et qu’il « fut le gardien […] et le défenseur légitime et naturel de la maison divine ». Ainsi, suivons Jean-Paul II pour invoquer saint Joseph dans notre vie.

Commentaires

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Mars 2020 : pour un carême d'amour et de répa...
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers