In Altum

Mensuel catholique gratuit
pour les jeunes et toute la famille
(à partir de 13 ans) !

La foi rayonne sur les hauteurs

Publié le dans la rubrique (In Altum n° 125)

Que trouve t-on aux sommets des Alpes ?

En gravissant les majestueux sommets des Alpes, nous pouvons nous émerveiller de la présence de nombreuses croix sur les sommets. Ces croix sommitales, érigées principalement durant la deuxième moitié du XIXe siècle, sont des fenêtres ouvertes sur le Ciel. Par ce signe fort, les montagnards désiraient témoigner de leur foi et de leur espérance en Dieu. N’ayant pas les mêmes facilités techniques qu’aujourd’hui, ils devaient déployer beaucoup d’efforts physiques pour réussir à monter une croix sur un sommet. Ils étaient aussi soumis aux dangers, propres à la montagne, liés aux conditions climatiques potentiellement mauvaises, aux risques du terrain, aux avalanches… Néanmoins, leur amour du Christ et de sa Croix dépassait les difficultés. Ils avaient compris que la montagne, par sa grandeur terrifiante et par sa beauté enivrante, est un lieu pouvant favoriser la rencontre entre l’homme et Dieu. Cette rencontre est rendue possible grâce à la Croix par laquelle le Christ nous a unis à Lui.

 Aujourd’hui encore, dans notre monde matérialiste, les croix sommitales demeurent des signes forts témoignant que l’homme est une créature appelée à regarder plus haut. Il est une créature de Dieu, jouissant de son œuvre splendide mais aspirant à toujours plus. Il ne sera pleinement comblé qu’au Ciel. Par ailleurs, l’ascension d’une montagne demande le don de soi, la persévérance dans l’effort, le dépassement de ses limites. L’alpiniste en contemplant la croix sommitale comprend qu’elle est un appel à imiter le Christ qui est allé jusqu’au bout !

 Malheureusement, face à une recrudescence anticléricale, plusieurs croix ont été endommagées dans les Alpes. En 2000, en Chartreuse, la grande croix du Grand Som, extrêmement lourde, a été sciée à la base avant d’être projetée dans le vide ! Heureusement, cette série de « casse-croix » impunie a incité un collectif d’habitants à créer une association « pour la sauvegarde et l’entretien des croix et petits monuments de Chartreuse », qui a réhabilité depuis de nombreuses croix. Les croix sommitales font partie du paysage. Elles appartiennent à notre patrimoine français. Ave, o Crux, spes unica ! Salut, ô Croix, mon unique espérance !

 Outre les croix sommitales, il existe également de nombreuses statues de la Vierge Marie dominant les sommets. Notre-Dame est la Reine du Ciel et de la terre. En 1927, une statue de 44 kg (photo) est montée au sommet du Grépon (massif du Mont-Blanc) pour protéger les alpinistes. L’ascension a été un véritable calvaire pour un acte de foi défiant la raison humaine. Au sommet, à 3482 mètres d’altitude, la Sainte Vierge est bien arrimée au roc. La petite expédition s’agenouille tandis que l’abbé Vuarnet commence la bénédiction. De ce moment historique, le journal La Croix écrivait : « L’émotion était intense et le guide Ravanel eut peine à retenir ses larmes. C’est alors que sortit, du cœur enthousiasmé de tous ces jeunes gens, le chant magnifique et imposant du Salve Regina. » Depuis, cette Vierge Marie si bien scellée sert de point d’accroche pour les descentes en rappel. Elle est véritablement la première de cordée.

Crédits photos

  • photo de la Vierge du sommet Grepon de camptocamp (lien ici)

Commentaires

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Septembre 2021 : Douceur d'un inlassable "oui...
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers